Fil d'actualités des professionnels
25 avril

ÉCURIE JEAN-NOEL SOUSA

Débourreur / pré-entraineur
Écurie Jean-Noël SOUSA
Centre d’éducation du jeune cheval de course sur un site de 4ha et avec accès aux pistes d'entraînement
Débourrage (méthode équi-logique)
pré-entraînement
dressage à l'obstacle
Éducation aux stalles de départ
préparation et présentation aux ventes
Repos et convalescence
voir plus ▼ voir moins ▲
25 avril

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Les actions de France Galop en matière de Bien-Etre

Les principes et l’encadrement réglementaire.
Le code des courses au galop prend en charge le bien-être des chevaux dans de très nombreux articles : Code des Courses & Conditions Générales

Ce code réglemente :

- la capacité des personnes à détenir, entraîner ou monter des chevaux. Une expérience et une formation sont indispensables. France Galop organise 5 stages par an de formation pour les entraîneurs professionnels et amateurs au cours desquels les candidats pourront acquérir les compétences nécessaires.

- La vérification des lieux d’entraînement des chevaux de courses. Il n’est pas possible d’installer un centre d’entraînement de chevaux sans que les installations aient été vérifiées, tant sur le plan fonctionnel que celui de l’hébergement et le bien-être des chevaux.

- La vérification et la protection de l’état sanitaire des chevaux : l’état des chevaux est contrôlé à toutes les étapes de leur vie sportive, y compris dans les phases de repos. Sur l’hippodrome: Avant la course : harnachement, ferrure, cravache sont vérifiés. Pendant la course : interdiction de remonter, cravache. Après la course prise en charge médicale des chevaux blessés ou fatigués. A l’entraînement, hors entraînement et même à l’élevage.

Les contrôles de la médication en courses, à l’entraînement, hors entraînement et à l’élevage : Plus de 12 000 contrôles sont réalisés au Galop pour détecter la présence d'éventuelles substances prohibées sur les chevaux de courses. France Galop lutte contre le dopage et applique une tolérance zéro en matière de médication pour tout cheval engagé au départ d'une course. Les traitements faits pendant les périodes d’entraînement et de repos doivent être faits dans l’intérêt de la santé et du bien-être du cheval. Ces étapes de préparation sont l’objet de contrôles. 240 établissements d’entraînements ont été contrôlés en 2016 avec près d’un millier de chevaux prélevés.
voir plus ▼ voir moins ▲
24 avril

BILLARD Amélie - BOULARD Romain

Débourreur / pré-entraineur
Amélie et Romain présentent une expérience et un savoir faire très complet et basés sur plusieurs années. Ils sont capables de travailler tous types de chevaux, Amélie est sortie à très bon niveau dans les trois disciplines olympiques, Romain a formé beaucoup de jeunes chevaux en saut d'obstacle. Et depuis de nombreuses années, ils travaillent ( éduquent, dressent, mettent en conditions...) avec les chevaux de course, galopeurs et trotteurs. Cette dernière activité est appelé la cure académique, créée en 2005.

- Chevaux de course:

Les Écuries du Derby, vous proposent , débourrage et pré-entraînement, CENTRE D'EDUCATION ET DE DRESSAGE < la cure académique > de vos chevaux de course.

Nous essayons de nous adapter à chaque cheval. Nous cherchons en permanence de nouvelles solutions, dans l'éducation de nos chevaux.

Dans l'absolu, notre méthode peut-être aussi destinée aux cavaliers :

<Eduqué le cavalier à éduquer son cheval


LA CURE ACADEMIQUE OU L' ETHOACADEMIQUE

( CURE= stage, soins, confort..., ACADEMIQUE ( travail académique, travail des fondamentaux....) : s’adresse aux chevaux de course pur-sang et trotteurs. Elle convient aux chevaux qui sortent de l'entrainement,ceux qui sont en reprise de travail, mais surtout à ceux qui ont besoin d'améliorer leur physique et leur mental (reprise des bases et travail des fondamentaux). Cela peut être pour un cheval qui a une mauvaise bouche, qui part à la faute, qui saute mal…

Revenir à la base du dressage de chaque cheval, pour optimiser leur comportement. Un travail personnalisé à chaque cheval.

Le monde hippique et les courses sont complémentaires, c’est pourquoi nous voulons mettre notre expérience au service des chevaux, des propriétaires et des entraîneurs.

Notre but est d'améliorer la maniabilité des chevaux, de travailler leur symétrie, d'avoir une meilleur communication, de leur apporter une sérénité et une écoute attentive, de trouver leurs problèmes physiques le cas échéant... Nous faisons tout notre possible pour retourner les chevaux en bon état, le poil brillant, toilettes.


Aux écuries du Derby, vos chevaux de courses sont dans un univers différent de leurs habitudes. Les chevaux travaillent 6 jours sur 7, et vont au paddock au minimum 5 fois par semaine. Le travail est alterné, longe / longues rênes / piste / carrière.

L’environnement est calme
Ils vont au paddock tous les jours
Ils sont longés afin de les assouplir, les rendre symétriques le plus possible, et les incurver
Ils sont montés en carrière, en travaillant principalement :
Une attitude académique : mise sur la main, ce qui fait qu’on tend leur ligne de dos et les musclent mieux. Cela permet en même temps d’améliorer leur bouche
Des transitions montantes et descendantes pour la soumission, la souplesse, la bouche, l’équilibre, l’impulsion…
Pour les galopeurs, les changements de pied afin qu’ils ne se fatiguent pas plus d’une jambe à l’autre,
Pour les galopeurs, la technique de nos chevaux de sport : calme, équilibre, réactivité, franchise…
Pour les trotteurs, du saut d'obstacles, ce qui permet de travailler d’autres muscles
Ils peuvent être mis en condition à la piste
voir plus ▼ voir moins ▲
24 avril

CARROSSERIE CAVALCAR

Transport (Fabricant, Distributeurs, Transporteurs)
CARROSSERIE CAVALCAR

Nous avons le plaisir de vous proposer toute une gamme de camions chevaux neufs et occasions:

- Camion chevaux VL 2 places (permis voiture)
- Camion chevaux PL de 3 à 12 chevaux avec ou sans home-car.

La Carrosserie Cavalcar est née de la volonté d'un cavalier passionné,de proposer au plus grand nombre des camions chevaux de qualité, pratiques pour les cavaliers, confortables et sécurisants pour les chevaux.

Nous vous invitons à découvrir nos produits de la gamme Van Wm Meyer (van tractés) pour accompagner votre camion chevaux.

Espérant vous compte
voir plus ▼ voir moins ▲
24 avril

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Inauguration de ParisLongchamp : les services dédiés aux acteurs de courses

À l’approche du 29 avril, jour de l’inauguration de ParisLongchamp et du Prix Ganay (Gr1), suivis d’un concert de The Avener, le Département des acteurs des courses peut aider les membres de France Galop à profiter pleinement de cette journée unique et mémorable, et découvrir ainsi les multiples expériences que propose ParisLongchamp.

Tout d’abord, chaque membre de France Galop a droit à huit invitations avec accès aux balances. Pour bénéficier de cette offre, les acteurs des courses doivent se rapprocher du DAC au plus tôt : Tel : relationsmembres@france-galop.com ou 01 49 10 22 02

Accès à ParisLongchamp

Rappelons que le jour J, lors de leur arrivée à ParisLongchamp, les acteurs des courses devront être muni de leur e-billet avec accès au parking que se présenter à l’entrée du parking pour assurer plus de fluidité.

Pour entrer sur l’hippodrome, il faudra présenter la carte France Galop ou le billet « Invitation Acteurs des courses ».

Pensez à récupérer votre bracelet aux desks dédiés situés à l’entrée pelouse VIP et à l’entrée balances. Ce bracelet vous permettra de circuler librement et d’accéder au bâtiment principal et aux tribunes réservées sans avoir besoin de sortir votre carte France Galop à chaque passage.

Au total, 2 300 places assises en tribune sont réservées aux acteurs de courses : 1 400 places au niveau 1 (accessibles par la coursive en contournant le bâtiment sur la gauche depuis le rez-de-chaussée), et 900 places au niveau 2.

La pelouse de l’arrivée sera accessible sur présentation de votre bracelet et sera partagée avec le grand public.

Se restaurer

Tous les points de restauration seront ouverts le dimanche 29 avril. Différentes formules sont proposées à partir de 10€TTC par personne.

Découvrez les prestations dédiées aux acteurs des courses pour vivre cette journée de courses comme vous le souhaitez…

La Brasserie ParisLongchamp
Découvrez cet espace en bord de rond de présentation. Une ambiance brasserie, un déjeuner assis composé d’une entrée, d’un plat et d’un dessert au tarif de 60 €. Limité à 200 places.Réservation nécessaire.
Se rapprocher du Département Acteurs des Courses pour toute information :
Tel : hospitalites@france-galop.com ou 01 49 10 20 24

Déjeuner haut de gamme au salon Arc de Triomphe
Vous souhaitez découvrir ParisLongchamp sous un angle de vue unique autour d’un déjeuner assis réalisé par un traiteur de renom, Saint Clair, l’offre dans le salon Arc de Triomphe au tarif de 150€TTC par personne est pour vous ! Accueil dédiée, parking VIP, terrasse et tribune privative au niveau 4, cadeau pour immortaliser cette journée exceptionnelle – attention cette offre est limitée à 70 places. Réservation et prépaiement nécessaire.
Se rapprocher du Département Acteurs des Courses pour toute information :
Tel : hospitalites@france-galop.com ou 01 49 10 20 24

Tribunes des loges
Bénéficiez d’une place numérotée au niveau 3, au sein de la Tribune des loges, face au poteau et d’accès aux salons Sea Bird et Goldikova (open bar soft), au tarif de 89 €. Réservation et prépaiement nécessaire.
Se rapprocher du Département Acteurs des Courses pour toute information.
Tel : hospitalites@france-galop.com ou 01 49 10 20 24

La cuisine contemporaine sous forme de Food truck
De nombreux espaces de restaurations seront présents et vous proposeront des offres variées à partir de 10€TTC dans le jardin de l’amphithéâtre (à gauche de la grille d’honneur).

Les bars

Le salon Trêve
Afin de pouvoir recevoir un maximum d’acteurs des courses, pour cette journée d’exception, le salon Trêve sera en version bar. Il est accessible à tous les acteurs des courses sur présentation de leur carte ou de leur bracelet (accès sans réservation sous réserve de place disponible).

Bars à champagne
Différents bars à champagne seront disposés autour du rond de présentation, sur le toit de la brasserie, et au niveau 3 proche des Loges ouvertes.
voir plus ▼ voir moins ▲
23 avril

Yannick FERTILLET

Entraîneur

Le centre d’entraînement qui respecte scrupuleusement les
normes européennes bénéficie d’une infrastructure de pointe,
entièrement dédiée à la mise en forme des champions.

L’écurie compte :

46 boxes pour l’entraînement
38 boxes pour le pré-entraînement et la formation
18 stabulations spacieuses pour les soins

3 manèges :

10 places
6 places couvertes
5 places thalassothérapie

1 local technique :

sellerie, maréchalerie
salle vétérinaire
bascule
stock alimentaire
2 bureaux + salle d’accueil

Une équipe de spécialistes qui suit les chevaux :

1 fois par mois, par un vétérinaire spécialisé
2 passages hebdomadaires du maréchal ferrant
Intervention mensuelle d’un ostéopathe, qui s’avère indispensable
Visite du dentiste équin, 2 fois par an, sauf cas d’urgence.
voir plus ▼ voir moins ▲
23 avril

FRANCE GALOP

Organisation / Association
On ne badine plus avec la rhino

Plusieurs cas de vaccinations à la rhinopneumonie non conformes ont empêché les chevaux concernés de courir depuis le 31 mars, et encore mardi sur différents sites.

C’est à partir de cette date en effet que les chevaux qui ne sont pas vaccinés contre le grippe et la rhinopneumonie ne sont plus autorisés à courir. Les entraîneurs sont donc invités à vérifier soigneusement que le protocole, qui est le même que celui de la vaccination contre la grippe, a bien été respecté.

Les deux vaccinations sont obligatoires depuis le 1er janvier (seule le vaccin contre la grippe l’était jusqu’alors), mais les services vétérinaires de France Galop ont souhaité laisser aux professionnels trois mois pour mettre leurs chevaux en règle.

Au cours de cette grâce pédagogique, plusieurs alertes et informations –notamment par le biais d’un feuillet glissé dans les livrets signalétiques non-conformes- ont été envoyées à l’ensemble des 1 200 entraîneurs référencés par France Galop en France et à l’étranger, ainsi qu’aux associations de vétérinaires et à l’ensemble des personnels concernés, notamment les services vétérinaires présents sur les hippodromes.

Deux crises graves à la rhinopneumonie nous ont servis de leçons
Vendredi par exemple, à la veille du 31 mars, France Galop a envoyé une série d’e-mails à tous les entraîneurs, et un SMS est parti mardi soir qui leur était également adressé.

Cette mesure doit être prise très au sérieux. Il ne s’agit pas d’ajouter une contrainte administrative de plus. Il s’agit d’un problème de santé publique. Rappelons que deux alertes importantes, au printemps 2017 à Pau et l’hiver dernier à Cagnes-sur-mer, ont failli provoquer un arrêt des courses au niveau national, un arrêt dont les conséquences seraient incalculables.

Le protocole retenu pour la vaccination contre la rhinopneumonie est le même que pour la grippe, ce qui permet aux entraîneurs de synchroniser les séries d’injections. Une primo-vaccination faite de deux injections entre 21 et 92 jours, un rappel entre 150 et 215 jours suivant la seconde injection de primo-vaccination, puis un rappel moins d’un an après la précédente vaccination.

Passé le délai de 92 jours, il faut recommencer la procédure depuis le début et le cheval ne pourra donc courir que 21 + 4 jours francs plus tard.
voir plus ▼ voir moins ▲
12 avril

ÉCURIE DE FREHEL

Débourreur / pré-entraineur
Les Écuries de Frehel , écurie familiale à deux pas des plages du Cap Fréhel, vous proposent le débourrage, le pré entrainement, la remise en forme ou la thalassothérapie pour votre cheval.

15 boxes
1 rond d'havrincourt
1 piste ovale avec obstacles amovibles en construction
Douche couverte
Des kilomètres de plages.
voir plus ▼ voir moins ▲
12 avril

TECHNIBELT

Infrastructures (Manèges, Boxes, Clôtures, Marcheurs,Matériel pour sols , Equipements d'écurie
Construire un box pour chevaux dans l'Orne

Technibelt propose son savoir-faire pour réaliser sur-mesure tous types d'équipements destinés aux professionnels du cheval.

L'ensemble de nos façades de box et portes de box sont fabriquées en nos ateliers et sont constituées en acier galvanisé à chaud avec, en option, une finition thermo laquée.

Façade de box

Technibelt réalise des façades de box standards ou sur mesure en acier galvanisé à chaud. La partie haute est barreaudée, la partie basse est en remplissage bois Douglas d’une épaisseur de 42 mm ou en clin polyéthylène. Possibilité d’une finition thermo laquée.

Quatre types de façades de box :

Façade de box pivotante avec porte coulissante ou battante
Façade de box sur muret
Façade de box coulissante
Façade de box à porte coulissante
Façade de box réversible

Nos portes coulissantes peuvent être équipées de :

Grilles pleines ou col de cygne en V
ou d’un passage de tête droit avec ou sans portillon
Enfin, toutes nos façades peuvent être équipées d’une trappe mangeoire pivotante.
Indications : le barreaudage est en diamètre 22 mm x 2 mm, entre barreaux 49 mm assurant ainsi une protection optimale pour les poulains.

Les portes de box

Technibelt réalise des portes de box standards ou sur mesure en acier galvanisé à chaud. La partie haute est barreaudée alors que la partie basse est en remplissage bois Douglas d’une épaisseur de 42 mm ou en clin polyéthylène.

Nous proposons 3 types de portes de box :

Coulissante
Battante
Standard

L’ensemble de ces portes de box peuvent être équipées de :

Grilles pleines, col rond ou col de cygne en « V »,
D’un passage de tête droit avec ou sans portillon.
Indication : le barreaudage est en diamètre 22 mm x 2 mm, entre barreaux environ 49 mm.

Le + Technibelt : des platines déco peuvent agrémenter votre porte de box.
voir plus ▼ voir moins ▲
11 avril

MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE

Conseil et Services
QU’EST-CE QUE LA MSA ?

Depuis quatre-vingts ans, la MSA (Mutualité sociale agricole) assure la protection sociale du monde agricole et rural. A ce titre, la MSA prend en charge les actifs non salariés, comme les chefs d’exploitation ou les employeurs de main-d’oeuvre, les salariés agricoles, ainsi que leurs ayants droit et les retraités.

Pour être proche de ses ressortissants et mener à bien sa mission de service public, la MSA est organisée en réseau et agit de manière décentralisée. La Caisse centrale (CCMSA) représente la MSA au niveau national, notamment auprès des pouvoirs publics. Elle contribue à la mise en oeuvre de la politique sociale agricole en liaison avec les caisses départementales et pluridépartementales. Outre la proximité géographique avec ses ressortissants, la MSA a comme particularité de gérer l’ensemble de la protection sociale agricole : chaque caisse est ainsi l’interlocuteur unique de ses ressortissants.

La MSA mène des actions à caractère sanitaire et social en complément de la protection sociale légale, tout en développant des services adaptés aux besoins de l’époque. Elle est par ailleurs le seul régime de protection sociale à prendre en charge, dans son secteur d’activité, la médecine du travail et la prévention des risques professionnels qui constitue le service de santé-sécurité au travail.


LA SANTE-SECURITE AU TRAVAIL

Les services de santé-sécurité au travail de la MSA sont constitués d’environ 500 médecins et 300 conseillers en prévention. Ce réseau de professionnels est à votre écoute. Il s’attache à répondre à vos besoins et vos attentes en matière de santé au travail et de prévention des risques professionnels en mettant notamment en place des actions de prévention et en réalisant des documents et des supports d'information. Si vous avez besoin d'aide, de conseils ou d'information en matière de santé-sécurité au travail, n’hésitez pas à les contacter, ils sont à votre service.


Pour connaître les documents de prévention existants en MSA se rapportant à la filière hippique:

http://references-sante-securite.msa.fr/front/id/SST/S_Des-outils--sante-et--securite/S_ELEVAGE/S_Activite-Hippique
voir plus ▼ voir moins ▲
11 avril

SELLERIE CASSOU (Magasin)

Equipement (Jockeys, Drivers, Selleries, Divers)
Qualité et expérience

Récompensé en 1982 comme meilleur ouvrier de France, François Cassou Debat a su transmettre sa passion du métier à ses deux enfants Pierre et Isabelle, qui perpetuent désormais depuis 25 ans la créativité et le savoir faire qui font la renommée de la sellerie

UN ARTISANAT FONDÉ SUR LA QUALITÉ DES CUIRS

Le caractère artisanal de la production privilégie le choix des matières premières de qualité et notamment le cuir.
L’entreprise a su s’imposer comme un fournisseur de confiance et de valeur auprès de ses clients, aussi bien au niveau national, qu’international.

Selle course plat ou obstacle
voir plus ▼ voir moins ▲
10 avril

Charles GOURDAIN

Entraîneur
INFRASTRUCTURE
.
Une équipe de 20 personnes travaille au côté de Charles Gourdain dont 4 jockeys (3 pour le plat, un pour l'obstacle) dans des conditions optimum.

L'ÉCURIE
.
L’écurie de Charles GOURDAIN est un établissement privé située dans le Domaine de Sers (Pau). Elle se situe dans un endroit ombragé et calme et offre à ses pensionnaires de grands boxes confortables.
Par ailleurs, plusieurs paddocks permettent de reposer les chevaux après une course ou un travail si besoin. Les chevaux sont en sécurité dans cet endroit fermé à l'entrée duquel habite l'entraîneur avec sa femme et ses 5 enfants. Les bureaux sont également sur place ce qui engendre une présence quasi permanente à l'écurie.

LE CENTRE D'ENTRAÎNEMENT
.
Le domaine de Sers est le 2e plus grand centre d'entraînement français. Chaque année, de nombreux chevaux entraînés à Pau s’illustrent en plat et en obstacle sur les plus grands hippodromes du monde et particulièrment à Paris au plus au niveau.
.
Le domaine de Sers d'une superficie de 60 hectares environ offre de belles conditions d’entraînement pour les chevaux de plat et d’obstacle avec pistes en gazon, sable et un accès direct sur l’hippodrome pour la piste en sable fibré. Cette piste très utile peut être utilisée à tout moment pour travailler les chevaux lorsque les conditions climatiques sont difficiles.
voir plus ▼ voir moins ▲
10 avril

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Dernières nouvelles du terrain de ParisLongchamp

La piste vierge de ParisLongchamp est passée d’un indice de pénétrométrie 5,3 vendredi à un indice de 5,2 samedi. On devrait donc bien approcher les 5,0 dimanche pour la réouverture.

Il n’aura échappé à personne qu’à environ 1 500 mètres de là, sur l’hippodrome d’Auteuil, on mesurait samedi le terrain à 4,0-Très souple.

Cette différence importante est due à la différence des sols sur les deux sites. La piste d’Auteuil se situe sur un sol sableux, sans nappe phréatique alentour, entièrement drainée pour mieux subir les outrages de la météo en début et en fin de saison.

À ParisLongchamp, en revanche, le sol argilo-limoneux absorbe moins. De plus, une nappe phréatique affleure –nous sommes sur les bords de la Seine, et non sur une hauteur comme la Butte Mortemart, comme en témoigne la déclivité de la route d’Auteuil à Longchamp.

Cependant, la piste de ParisLongchamp n’a pas été utilisée depuis deux ans des travaux de drainage ont été effectués à la fin de la fausse ligne droite et dans la ligne d’arrivée. La végétation est dense et elle devrait permettre aux chevaux de s’exprimer dans les meilleures conditions, compte tenu de la météo des dernières semaines.
voir plus ▼ voir moins ▲
6 avril

LABORATOIRE BÖSE

Santé équine (Laboratoires, Hygiène et confort, Maréchalerie)
Notre entreprise
*******************************
Notre laboratoire a été fondé en 1996 à Hildesheim (Basse-Saxe). Depuis, notre entreprise s´est développée de sorte qu´en 2006 nous avons choisi de nous installer dans des locaux plus spatieux proches de cette même ville, nous permettant ainsi d´élargir notre activité dans de meilleures conditions.

Nous sommes un laboratoire spécialisé pour les équidés. L´exigence de nos services ainsi que les conseils compétents de nos vétérinaires sont la marque de notre société.

Notre challenge est de vous livrer des résultats sûrs, fondés et rapides.
Toutes les analyses effectuées en vue d´une exportation temporaire ou définitive, répondent aux critères internationaux. Nous proposons également des tests d´hygiène de la reproduction pour les étalons et les juments, ainsi que des examens nécessaires à la détection de maladies infectieuses.


Philosophie
*******************************
Le cheval détient une place particulière en tant que partenaire dans le sport et les loisirs. Ceci implique une mobilité croissante et donc un transport international important.

Notre objectif est d´apporter un maximum de sécurité à nos clients, en ce qui concerne la situation du transport international.

Pour cela, une standardisation des méthodes entre les laboratoires d´analyses de différents pays est absolument nécessaire.

Nous nous engageons dans ce domaine par une activité de coopération scientifique internationale avec de nombreux collègues et sommes également actifs dans le développement de nouvelles méthodes de

diagnostiques. Le résultat de ce travail scientifique commun est intégré chaque jour aux analyses de routine.

Nos clients profitent donc directement de notre évolution et du progrès des méthodes d´analyses.


Engagement
*******************************
Notre entreprise s´engage en sponsorisant l´organisation »WorldHorseWelfare«
(par le passé ILPH, www.worldhorsewelfare.org ) à soutenir l´action mondiale de l´alliance pour la protection du cheval.
voir plus ▼ voir moins ▲
6 avril

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Tour d’horizon de France Galop avec l’Association nationale des Turfistes

05 avril 2018

Une délégation de l’Association Nationale des Turfistes, composée de ses vice-présidents Alain Kuntzmann et Sébastien Lambert, ainsi que de Patrick Fellous, présent en sa qualité de membre de l’ANT, a été reçue jeudi 5 avril par les vice-présidents de France Galop, Jean-Pierre Colombu et Jean d’Indy, Henri Pouret, directeur général adjoint chargé de la Direction opérationnelle des courses, Hugues Girard, chargé de mission auprès de la Direction générale et Charlotte Thibault, responsable du Département « Organisation et services au public », pour évoquer un certain nombre de sujets d’actualité.

En préambule, il a été rappelé de part et d’autre le rôle nécessaire d’une concertation régulière avec le public des courses hippiques, tant au niveau du PMU que des sociétés organisatrices de courses. Des réunions de ce type devront être organisées autant de fois que nécessaire.

Lutte antidopage

A la demande de l’Association Nationale des Turfistes, Henri Pouret, a fait un descriptif détaillé des procédures relatives :

au contrôle anti-doping ;
au développement de la coopération internationale entre les autorités hippiques des principaux pays, pour faciliter les contrôles à l’entraînement, qui sont de plus en plus nombreux, en France comme à l’étranger ;
au traitement par le laboratoire de la Fédération nationale des courses hippiques des prélèvements effectués dans de nombreux pays étrangers, notamment en Espagne ;
au renforcement des contrôles sur la procédure avec l’introduction prochaine d’un huissier dans le processus de levée de l’anonymat en cas de prélèvement positif.
Certains détails de ces dispositifs n’étaient pas connus des membres de l’ANT, qui se sont félicités de leur mise en œuvre. Ils ont estimé que cette procédure éprouvée méritait de faire l’objet d’une certification.

Remplacement des professionnels sanctionnés

Les représentants de l’ANT ont par ailleurs évoqué les règles de remplacement d’un entraîneur suite à une suspension de son agrément dans le cadre d’une procédure disciplinaire. Ils ont insisté sur l’image extrêmement négative que pouvait donner le sentiment de recours à des « prête-nom ». Il s’agit là d’un sujet important qui doit à la fois tenir compte de ces éléments d’images mais aussi des règles de droit commun et de la protection des propriétaires. Un certain nombre de pistes ont été évoquées et vont être étudiées.

Cependant, il faut bien comprendre que le pouvoir des commissaires de France Galop ne peut s’exercer en dehors de leur propre juridiction, à savoir les enceintes réservées : centres d’entraînement, écuries, balances, rond de présentation, etc. L’interdiction de pénétrer sur un hippodrome relève du droit commun et échappe au périmètre d’activité des commissaires de France Galop.

ParisLongchamp et Auteuil

A la veille de la reprise des courses à ParisLongchamp, un point a été présenté par Charlotte Thibault, en insistant notamment sur les nouvelles infrastructures d’accueil, de prise de paris et d’information aux parieurs, de restauration mise à la disposition des turfistes, etc.

Il a aussi été rappelé que les espaces ouverts aux turfistes étaient mieux équipés que par le passé, qu’ils étaient clos et chauffés lorsque cela était nécessaire, que la plupart des zones premium étaient disponibles à l’achat, que les trajets sur le site avaient été optimisés et travaillés pour faciliter les flux, et notamment les transferts entre le rond de présentation et les tribunes côté pistes.

D’autre part, ParisLongchamp a été conçu de manière à être modulable en fonction de la taille des publics, très variable selon que l’on court en semaine ou un dimanche de Grand Prix. Les structures d’accueil conçues en appoint permettront d’absorber les flux les plus importants lors des principaux rendez-vous du calendrier, sans hypothéquer la convivialité des réunions du quotidien.

Il a été convenu qu’après plusieurs journées de courses sur l’hippodrome de ParisLongchamp, en tout état de cause avant l’été, une nouvelle réunion avec les représentants de l’ANT serait organisée autour de ce dossier.

En marge de ce dossier, il a été indiqué que divers travaux d’amélioration des conditions d’accueil du public étaient en cours d’étude pour Auteuil avec notamment la rénovation complète d’une zone publique dans la tribune située à proximité du rond de présentation, afin de pouvoir recevoir les spectateurs dans des conditions confortables et modernes. La tribune située près du Pavillon serait ouverte lors des principales journées du calendrier. Dans le même esprit, des travaux d’amélioration des terrasses jouxtant le restaurant Karly Flight, le long du rond de présentation, sont également prévus.

Agenda

Rendez-vous est donc pris avec l’ANT avant l’été avec à l’ordre du jour un premier retour d’expérience du public des courses à ParisLongchamp.
voir plus ▼ voir moins ▲
5 avril

Nicolas BELLANGER

Entraîneur
Nicolas Bellanger est un entraîneur public installé depuis 2014 sur le centre d’entraînement de Chazey-sur-Ain, près de Lyon. Les infrastructures neuves, complètes et fonctionnelles du site lui assurent un travail maîtrisé de ses chevaux chaque matin. Fraîchement installé, Nicolas Bellanger s’est forgé à travers le monde une expérience non négligeable. Dans l’élevage dès son plus jeune âge, il a formé des poulains aussi bien en Australie qu’aux États-Unis, avant de s’occuper de leur entraînement chez Gerald Ryan, célèbre dans l’hémisphère sud. Responsable de cour pour Yan Durepaire lors de son retour au pays, créer son entreprise s’est rapidement imposé à lui.

Venez découvrir le site internet :

www.nicolasbellanger.com
voir plus ▼ voir moins ▲
5 avril

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Au comité de France Galop du 3 avril...

Les membres du Comité de France Galop se sont réunis mardi 3 avril 2018 sur l’hippodrome de ParisLongchamp.

Le président Edouard de Rothschild a accueilli les membres du Comité avec un point d’étape au cours duquel il a pu exposer la teneur des échanges avec les représentants de l’État, à l’Elysée en février puis à Bercy en mars, et leur possible effet sur l’action des pouvoirs publics dans le domaine des jeux et de la filière hippique en particulier. À l’écoute et impliqué, l’État s’est déclaré favorable à une action conjuguée pour que l’institution des courses toute entière se mette en ordre de marche sans devoir entamer à nouveau le budget des allocations.

Activité et optimisation des paris

À l’issue d’un point sur l’activité des paris sur janvier et février, Pierre Laperdrix, chargé de mission auprès de la direction des programmes de France Galop, a complété cette analyse et pu éclairer l’assistance sur les bénéfices de l’optimisation des programmes et des calendriers déjà à l’œuvre. Les études réalisées sur ce sujet estiment à 40 millions d’euros la quantité d’enjeux annuels au trot et au galop issus directement de cette pratique, qui vise à mieux placer les courses au sein des réunions selon les créneaux horaires, le nombre des partants et les catégories.

Le bilan de cette méthode au dernier meeting de plat de Cagnes-sur-Mer a permis d’afficher un progrès moyen de 10 000 € d’enjeux par course alors que le nombre moyen de partants est en recul, comme le chiffre d’affaires des Quintés+, qui favorisent grandement le recyclage.

Ces optimisations mises en œuvre par France Galop témoignent aussi de l’importance des bénéfices que supposent la participation d’un 8ème partant, quelles que soient les chances de succès. En déclenchant la mise en vente de plus nombreux paris, ce 8ème partant stimule toute l’activité.

Réouverture de ParisLongchamp

La réouverture de ParisLongchamp a lieu dans cinq jours. Un point complet sur la situation a été fait. Les membres du Comité ont d’ailleurs pu suivre une visite du site après la réunion.

Le budget du projet s’affine alors que le poteau d’arrivée approche, et tout semble indiquer que le plafond de 140 millions d’euros ne sera pas dépassé.

Les deux marches à blanc des 21 et 23 mars, puis le test sur l’open-stretch du 27 mars, ont permis de procéder efficacement aux derniers réglages et à de nombreux salariés et prestataires de prendre leurs marques sur le site.

Les conditions d’accueil, dimanche 8 avril et jusqu’à la grande journée d’inauguration, sont celles d’un équipement neuf qui reçoit du public pour la première fois.

Le Wifi fonctionne d’ores et déjà. En revanche, la réception en 4G dans les murs n’est pas encore optimale. Toutes les autorisations étaient obtenues lorsqu’au moment d’engager les travaux d’équipement, une autorité publique a opposé son véto, nécessitant de recourir en urgence à des dispositifs provisoires. La réception 4G doit monter en puissance progressivement au fil des prochaines semaines.

Un dispositif de restauration mis en place par notre nouveau partenaire à ParisLongchamp, Noctis, sera disponible au restaurant du Panorama jusqu’à l’ouverture de la brasserie proche du rond, le 29 avril.

Le partenariat France Galop-Noctis

Le partenariat avec Noctis a été présenté dans son ensemble. Son objectif est de faire venir de nouveaux publics aux courses hippiques, en transformant ParisLongchamp en « destination tendance de l’Ouest Parisien pour les courses et le divertissement ». Pour ce faire, Noctis proposera une restauration de qualité sur place, les jours de courses et les autres jours, pour faire du site un lieu de vie. France Galop et Noctis commercialisent ensemble les prestations aux clients entreprises, initient des activités de congrès et de séminaires, notamment dans le cadre de réunions de courses.

Noctis anime l’hippodrome toute l’année à travers des animations culturelles et festives dans le cadre du Village ParisLongchamp, qui regroupe les espaces qui ne sont pas exclusivement dédiés aux courses. La Guinguette, « évasion bucolique et champêtre » les week-ends de mai à octobre, et la Summer Stage, scène à ciel ouvert où se succèderont des concerts, des soirées thématiques, des séances de cinéma en plein air, etc., durant les beaux jours et certains jours de courses, sont les fers de lance de ces nouveaux événements pour ParisLongchamp.

Le détail du plan médias et du programme de l’inauguration a été présenté au Comité.

Élection du Président du Conseil juridictionnel

L’ordre du jour prévoyait aussi l’élection d’un nouveau président du Conseil Juridictionnel. Le Comité a élu Antoine-Audoin Maggiar, avocat, éleveur et propriétaire. Cette élection a fait l’objet d’un communiqué spécifique sur le site de France Galop.

Gestion des comptes professionnels via un établissement de paiement

France Galop a dû se mettre en conformité avec les instructions de l’Autorité de contrôle prudentiel et de régulation (ACPR) et recourir à un établissement de paiement agréé, dont elle est devenue l’agent, solution moins onéreuse et compliquée que l’agrément de France Galop. Au terme d’un appel d’offres, Webhelp (Groupe WPS) a été retenue pour permettre à France Galop de tenir en son nom des comptes professionnels. La mise en œuvre s’étalera sur toute l’année et elle sera transparente pour les usagers. La consultation des comptes et les demandes de virement se feront toujours dans l’extranet professionnel, le service des comptes professionnels reste le contact des socioprofessionnels pour toute réclamation.

Modifications au Code des courses au Galop

Plusieurs modifications au Code des courses au galop ont été validées par le Comité. Elles sont détaillées sur www.france-galop.com

La plupart concernent des modifications de formulation relative à la mise en conformité auprès de l’ACPR (lire plus haut).

Les plus importantes sont :

Simplification de la procédure d’agrément : il n’est plus fait mention d’un niveau de revenus minimum pour recevoir un agrément, mais de « ressources financières jugées satisfaisantes par les commissaires de France Galop ».
Qualification dans un handicap support de paris nationaux : pour être qualifiable dans ces épreuves, un cheval devra avoir été classé dans les huit premiers (et non plus sept premiers) d’une course Premium, ou seulement une fois (et non plus deux) dans les cinq premiers sur un hippodrome classé en 1ère catégorie ou à un niveau supérieur, ou dans les quatre premiers (et non plus trois premiers) sur un hippodrome de 2ème catégorie.
Augmentation du plafond de victoires comme apprenti ou jeune jockey : « Dans le cadre des discussions en fin d’année 2017 sur le bilan de la remise de poids des femmes-jockeys, les membres du Conseil du Plat ont souhaité que les plafonds de victoires entraînant un changement de catégorie pour un apprenti ou un jeune jockey soient augmentés. Le nombre de victoires au-delà duquel un apprenti ou un jeune jockey perdrait son statut en plat passe de 69 à 85. »
voir plus ▼ voir moins ▲
3 avril

SELLERIE PEGASE

Equipement (Jockeys, Drivers, Selleries, Divers)
Rendez vous a La Teste le 25 Avril....

Comme d'habitude, a votre disposition,

voir plus ▼ voir moins ▲
2 avril

Jérôme ROYER EARL Ecurie ROYER

Débourreur / pré-entraineur
Débourrage et pré-entraînement dans le sud mayennais.

Ecurie de 31 boxes, marcheur couvert de 6 places, piste de 900m en dénivelée, obstacles. 15 hectares de paddocks.
Structure au calme.

Nous sommes situés à 10 min de la Clinique Equine de Meslay du Maine, avec laquelle nous travaillons. Les chevaux en soins (du poney au cheval de groupe) sont les bienvenus. Castration, tendinite, soins post-op... Soins assurés par une ancienne infirmière de la clinique de Meslay.

Discrétion et travail sérieux assuré.
voir plus ▼ voir moins ▲
1 avril

ÉCURIE JEAN-NOEL SOUSA

Débourreur / pré-entraineur
Écurie Jean-Noël SOUSA
Centre d’éducation du jeune cheval de course sur un site de 4ha et avec accès aux pistes d'entraînement
Débourrage (méthode équi-logique)
pré-entraînement
dressage à l'obstacle
Éducation aux stalles de départ
préparation et présentation aux ventes
Repos et convalescence
voir plus ▼ voir moins ▲
1 avril

ÉCURIES DU BIEN-ÊTRE

Santé équine (Laboratoires, Hygiène et confort, Maréchalerie)
Aux Écuries du Bien-Être, nous proposons plusieurs prestations autour de la santé du cheval.

En dehors du confort et des soins axés bien-être et récupération , nous sommes spécialisés dans les troubles locomoteurs, notamment les pathologies tendineuses, ligamentaires, articulaires et dorsalgies.

La combinaison de nos soins offre une garantie de guérison accrue.


Sur le site de l'hippodrome de Castéra-Verduzan, nous accueillons vos chevaux tout au long de l'année en pension tous soins compris, sortie au paddock incluse, à partir de 30 € par jour.

Contact au 07.68.37.68.77.
voir plus ▼ voir moins ▲
29 mars

FIRST - STLC

Transport (Fabricant, Distributeurs, Transporteurs)
FIRST-STLC est une société organisatrice de transports internationaux, basée à Roissy CDG. Nous disposons d’un service spécialisé dans le transport d’animaux vivants avec une branche dédiée aux transports de chevaux vers les Pays Tiers.
Nous offrons à notre clientèle un service complet où nous nous occupons de toutes les formalités sanitaires, douanières, administratives ainsi que de toute la logistique concernant le transport (camion/transit/vols…) .
Notre priorité est le bien être des chevaux et nos accompagnateurs professionnels y veillent à chaque étape du transport.
voir plus ▼ voir moins ▲
29 mars

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Vers une réglementation qui respecte plus souvent le classement à l’arrivée en cas de gêne

A partir de ce samedi 31 mars (courses à Chantilly et au Lion d'Angers), en cas de gêne en course, le meilleur gardera plus souvent le bénéfice de ses efforts. Depuis quelques semaines, Henri Kiriel, Chef du département du secrétariat des commissaires de France Galop, sillonne la France pour former les juges à la nouvelle doctrine. Il était aux côtés d’Henri Pouret, Directeur Général adjoint chargé de la direction opérationnelle des courses, pour présenter cette réforme à la presse puis à Equidia au cours des derniers jours.

Quel est le point de départ de cette réforme ? Les prémices de l’harmonisation du jugement des gênes remontent à la conférence internationale de commissaires de 2007 à Dubaï. Alors que la compétition hippique se mondialise, les différences entre nations hippiques peuvent poser problème aux compétiteurs qui se produisent à travers le Monde. Dans le même temps, la prise de paris s’est elle aussi internationalisée. Les parieurs ont du mal à appréhender le fait qu’un cheval qui serait rétrogradé dans leur pays ne l’est pas dans la course sur laquelle ils ont misé aux antipodes. Suite à cette première réunion, la Fédération Internationale des Autorités Hippiques a créé un comité d’harmonisation, avec un représentant de la plupart des grandes nations hippiques. Les travaux de ce comité ont fait émerger deux catégories. Il y a d’une part les pays Anglo-saxons ou d’inspiration anglo-saxonne. C’est la catégorie A. Dans ce contexte, s’il y a gêne, les commissaires cherchent à déterminer si le cheval gêné aurait devancé le gêneur. La priorité est donc donnée à l’ordre d’arrivée. Il y a d’autre part le Japon, les Etats-Unis, l’Amérique Latine et les pays d’Europe continentale, comme la France. C’est la catégorie B. Dans ce deuxième contexte, les commissaires cherchent à apprécier si à cause de la gêne, le cheval gêné a été empêché d’obtenir un meilleur classement ou une meilleure allocation. Cela donne lieu à plus de déclassements et rétrogradations.

Pourquoi choisir une doctrine d’inspiration anglo-saxonne ? Au fil des années, différentes nations hippiques ont pris conscience de l’importance d’une harmonisation internationale. Dans le même temps, certains pays de la catégorie B, notamment le Japon, ont adopté la doctrine de la catégorie A, suite à des cas problématiques dans de grandes courses. Lors des concertations internationales, il est apparu que plusieurs pays de la catégorie A avaient déjà expérimenté par le passé une doctrine proche de celle de la catégorie B. Mais l’usage les avaient fait évoluer vers la situation que nous connaissons actuellement. Dès lors, notamment pour l’Angleterre, un retour à la catégorie B apparaissait comme une régression. De même, il est rapidement apparu qu’il n’était pas possible d’établir une règle faisant la synthèse des deux catégories.

Quelle est donc la nouvelle règle ? Le comité d’harmonisation de la Fédération Internationale des Autorités Hippiques s’est donc finalement accordé sur le texte suivant : « si un cheval ou un jockey a gêné un concurrent, avant de le devancer à l’arrivée, et d’autre part que le cheval gêné n’aurait pas devancé le gêneur sans cette gêne, le classement à l’arrivée ne sera pas changé. » Dans un deuxième paragraphe, il est précisé : « Si le cheval gêné aurait devancé le gêneur sans cette gêne, le gêneur sera rétrogradé derrière le cheval gêné. » Ce texte a été transmis au comité exécutif de la Fédération Internationale des Autorités Hippiques. La France a alors demandé un ajout. Il concerne : « le déclassement éventuel d’un cheval lorsque son jockey a monté de façon dangereuse. » Ce texte a fait l’unanimité et il a été intégré dans l’accord international qui constitue en quelque sorte le code des courses mondial. Néanmoins certains pays, comme les Etats-Unis, ne l’ont pas encore intégré dans leurs réglementations.(NB : l’Allemagne le met en pratique à partir du 1er avril)

Première étape, qualifier le type de gêne. Les commissaires français vont devoir modifier leur manière de fonctionner. A présent il va falloir dans un premier temps qualifier le type de gêne. C’est-à-dire, dans l’ordre de gravité :

Comportement entraînant une chute : Si la gêne entraîne une chute, il faut automatiquement ouvrir une enquête. Si l’enquête démontre que la chute résulte d’un comportement fautif d’un cheval ou d’un jockey, les commissaires doivent distancer ce cheval.
Comportement dangereux : La monte dangereuse doit répondre à une définition. Le jockey gêne sciemment un concurrent pour continuer à progresser ou à améliorer sa position, prenant ainsi un risque pour sa propre sécurité ou celle des autres concurrents. C’est par exemple, lorsqu’un jockey essaye de s’engager dans un espace insuffisant. La deuxième définition du comportement dangereux correspond au jockey incoséquent qui ne se soucie pas de ses adversaires ou qui manque de compétence dans sa monte.
Comportement non dangereux et non intentionnel : Un comportement est considéré comme non dangereux… dans tous les cas où il n’est pas qualifié de dangereux. Le règlement fait la différence entre un comportent « non dangereux et non intentionnel » et comportement « non dangereux avec gêne accidentelle ». Le premier nommé concerne la gêne résultant d’une faute non intentionnelle ou involontaire du jockey. C’est notamment le cas du jockey qui laisse pencher son cheval et dont le mouvement peut gêner un autre concurrent. Ou de celui qui change de ligne sans prendre toutes les précautions. Ou enfin de celui qui gêne la progression des autres concurrents car il a cessé de solliciter son cheval prématurément.
Comportement non dangereux et gêne accidentelle. La gêne accidentelle est définie comme résultat d’un comportement exceptionnel du cheval. C’est par exemple lorsque ce dernier penche soudainement et sans prévenir. Ou lorsqu’un cheval penche sous l’effet d’un seul coup de cravache. Ou dans le cas où les chevaux se gênent mutuellement. Dans ce cas, le cheval pourra être déclassé mais son jockey ne sera pas sanctionné.
En cas de comportement dangereux, les commissaires doivent se poser la question suivante : « le gêné a-t-il été empêché d’obtenir un meilleur classement ? ». On reste donc dans l’appréciation actuelle et le gêneur sera finalement classé derrière celui qu’il a gêné si la réponse à cette question est postive.

Dans la grande majorité des cas, le comportement sera est non dangereux et on applique la nouvelle règle. On se pose donc la question suivante : « le gêné a-t-il été empêché de devancer la gêneur ? ». C’est là que réside le grand changement pour la France.

L’évolution des sanctions. Après la qualification de la gêne, se pose la question de la responsabilité des jockeys. En cas de sanction, les apprentis écopent d’un nombre de jours d’interdictions plus élevé car ils ne sont pas sanctionnés financièrement. Il s’agit également pour d’augmenter le coté pédagogique de la sanction. De même, pour toutes les catégories de jockeys, dans les courses de Groupe, les sanctions sont plus élevées car le résultat est d’une importance très particulière. Cela doit dissuader ceux qui seraient tentés de prendre un risque supplémentaire dans ce type d’épreuves. Le détail des sanctions, par catégories, sera publié plus tard. La doctrine de jugement des gênes et les recommandations de sanction sont publiées ici.

La mise en application. Henri Pouret a expliqué : « A l’avenir, le challenge sera également d’harmoniser l’interprétation de la réglementation entre les pays, sur des cas comparables. Je pense qu’il sera plus compliqué d’obtenir une harmonisation des sanctions. On ne court par exemple pas avec la même fréquence en France et au Japon. Dès lors une mise à pied de même durée n’a pas les mêmes conséquences. » Henri Kiriel a précisé : « Depuis le mois de février, les formations sont en cours. Ces évolutions sont très bien accueillies et ce d’autant plus qu’elles n’apparaissent pas comme des révolutions. Cela ne devrait pas trop poser de problèmes aux commissaires. »

Enfin, on notera que les jockeys qui montent à l’étranger sont déjà habitués à ce type de réglementation.
voir plus ▼ voir moins ▲
28 mars

Nicolas BLONDEAU

Débourreur / pré-entraineur
DÉBOURRAGE, RÉÉDUCATION AUX BOITES DE DÉPART

Les infrastructures de l’école ont été réfléchies et conçues par Nicolas Blondeau pour le confort et le bien-être du cheval.

14 boxes confortables et spacieux se font face dans la grande cour carrée, à proximité de la vaste douche pratique et claire, permettant pansage et soins attentifs.

Les extérieurs tracés pour le travail à pied et monté abritent des paddocks ombragés dotés d'arbres aux essences variées.

Empreint de quiétude, les journées de ce temple du cheval sont rythmées par le bruit des sabots sur la dalle lorsque les chevaux sont au travail.

L'école Blondeau, qualifiée d'intimiste, est un lieu où se décline les mots Sécurité, Valeur, Respect et Plaisir. La méthode mise en scène par Nicolas Blondeau permet de construire une relation de confiance entre les hommes et les chevaux.

Les mots clefs : sécurité, valeur, respect et plaisir.

Ce maillon indispensable dans l'éducation du cheval favorise l'acquisition des notions communes du bien et du mal qui permettent au cheval et à l'homme d'évoluer ensemble. Seules deux difficultés sont à surmonter de part et d'autre. Pour le cheval, la peur de l'homme. Pour l'homme, l'appréhension des réactions du cheval.

Pour que vos chevaux soient éduqués ou rééduqués dans le contexte qu'ils retrouveront sur l’hippodrome, l'école Blondeau les familiarisent sur le site de Saumur avec un bloc de quatre boites, du type France Galop.

La rééducation aux boites de départ peut aussi se faire dans le centre d'entraînement ou site de votre choix.
voir plus ▼ voir moins ▲
28 mars

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Le Département « Propriétaires » devient Département « Acteurs des Courses »


Le périmètre élargi des activités du Département Propriétaires fondé il y a plus douze ans sous le premier mandat d’Édouard de Rothschild à la présidence de France Galop a nécessité un changement de son nom. Il est ainsi devenu le département « Acteurs des courses » (DAC).

Aujourd’hui, résumer la clientèle de France Galop aux seuls propriétaires, c’est créer des frontières ou des barrières là où au contraire, il est nécessaire de fluidifier les relations, d’entretenir les passerelles.

Propriétaires, associés, éleveurs, entraîneurs, courtiers, jockeys et managers d’écuries de groupe doivent pouvoir bénéficier d’un accompagnement personnalisé et d’une équipe dédiée au quotidien à leurs besoins et à leurs questions. Aide dans les démarches d’agrément, identification et utilisation des services que France Galop met à leur disposition, accueil et espaces dédiés sur les hippodromes, programmes d’hospitalité variés et adaptés aux nouveaux usages, aide dans la promotion de nouveaux concepts afin de favoriser le développement du propriétariat sont autant de sujets sur lesquels le DAC peut intervenir.

Quelle que soit votre expérience et votre statut dans le monde des courses, le DAC est susceptible de vous venir en aide dans vos démarches, vos réservations et l’organisation de vos visites sur les hippodromes, les centres d’entraînement et même les instances du galop.

Le département est animé par cinq salariés sous la responsabilité de Katy Menini. Leur rôle et leurs coordonnées sont détaillées à la suite de ce message. Edouard de Rothschild et ses équipes ont choisi de privilégier l’action au quotidien, la qualité de l’accueil, plutôt que les grandes campagnes de recrutement ou une digitalisation à marche forcée des rapports humains, plus spectaculaires mais parfois inadaptées pour établir des relations de confiance. C’est un travail de fourmi qui ne s’interrompt jamais, et dont le périmètre dépasse les frontières des services traditionnels à France Galop, et même France Galop elle-même.

Il est en effet question de relations humaines, de confiance et de quotidien, de besoins spécifiques et très variés. Cela pourrait nécessiter la mobilisation d’un grand nombre de collaborateurs, mais le DAC peut compter sur l’aide et le concours de tous ceux qui, à l’intérieur et à l’extérieur de France Galop, travaillent au quotidien, de façon moins visible, à faciliter la vie des acteurs des courses, les éleveurs et les propriétaires en tout premier lieu, car ils sont susceptibles de moins maîtriser les arcanes de l’institution.

Le DAC est donc une porte sur les nombreux services de France Galop. Quels que soient vos besoins et vos questions, n’hésitez donc pas à sonner à cette porte.



Katy MENINI-DUSUEL
Responsable du Département Acteurs des Courses
Tél. 01 49 10 23 07
kmenini@france-galop.com

Dieyla DIA
Direction Commerciale & Marketing
Département Acteurs des Courses
Chargée de Clientèle
Tél : +33 (0)1 49 10 22 02
ddia@france-galop.com

Guy de FONTAINES
Direction Commerciale & Marketing
Département Acteurs des Courses
Responsable du Développement du Propriétariat
Tél : +33 (0)1 49 10 22 67
gdefontaines@france-galop.com

Clémence CINIER
Direction Commerciale & Marketing
Département Acteurs des Courses
Chargée de Développement Marketing et Commercial
Tél : +33 (0)1 49 10 20 24
ccinier@france-galop.com

Pierre-Emmanuel KUSTER
Direction Commerciale & Marketing
Département Acteurs des Courses
Chargé de Communication & CRM
Tél : +33 (0)1 49 10 22 03
pkuster@france-galop.com
voir plus ▼ voir moins ▲
26 mars

DODSON & HORRELL

Alimentation
D&H œuvrent toujours à l'amélioration de leurs produits, nous vous présentons les ERS Cubes, qui vient remplacer les Pellets.
Les entraîneurs ayant essayé cette nouvelle forme de granulé l'ont plébiscité car les chevaux mangent plus facilement et peuvent assimiler plus. Supplémenté en vitamine E et faible en amidon, il convient parfaitement aux chevaux sujets aux ulcères gastriques.
voir plus ▼ voir moins ▲
26 mars

ECURIE YANN CREFF

Débourreur / pré-entraineur
Ecuries et Centre d'entrainement

Les écuries, 40 boxes, rond de débourrage et marcheur couvert.
L' hippodrome d' entrainement de Porteteny
Les écuries, 40 boxes, rond de débourrage et marcheur couvert.

L' écurie se situe dans un cadre permettant de travailler dans le calme.

A disposition, les infrastructures nécessaires pour le bien être de vos galopeurs :
40 boxes,
un rond de débourrage,
et le marcheur couvert de 6 places.

Rond d' avrincourt : situé au dos des écuries avec un accès direct.

Aujourd' hui pour répondre au mieux à vos attentes l' écurie est également équipée de stalles de départ .

L' hippodrome d' entrainement de Porteteny est composé de :
pistes en sable,
pistes en gazon,
parcours de haies,
ainsi qu'une piste de jonction de 2.000 m en ligne droite.
voir plus ▼ voir moins ▲
26 mars

Nicolas BELLANGER

Entraîneur
Nicolas Bellanger est un entraîneur public installé depuis 2014 sur le centre d’entraînement de Chazey-sur-Ain, près de Lyon. Les infrastructures neuves, complètes et fonctionnelles du site lui assurent un travail maîtrisé de ses chevaux chaque matin. Fraîchement installé, Nicolas Bellanger s’est forgé à travers le monde une expérience non négligeable. Dans l’élevage dès son plus jeune âge, il a formé des poulains aussi bien en Australie qu’aux États-Unis, avant de s’occuper de leur entraînement chez Gerald Ryan, célèbre dans l’hémisphère sud. Responsable de cour pour Yan Durepaire lors de son retour au pays, créer son entreprise s’est rapidement imposé à lui.

Venez découvrir le site internet :

www.nicolasbellanger.com
voir plus ▼ voir moins ▲
26 mars

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Nouveau test concluant à ParisLongchamp

France Galop organisait vendredi une seconde réunion-test sur l’hippodrome de ParisLongchamp.

Deux jours plus tôt, cinq courses factices mettant aux prises des chevaux de l’Afasec montés par de jeunes apprentis avaient eu lieu pour tester les installations techniques et les opérations dans des conditions très proches du réel.

À l’issue de ce premier test concluant, France Galop a pu relever les éventuels défauts à corriger et les observations des participants, essentiellement des techniciens de France Galop, du GTHP, du PMU et de PMC.

Un deuxième test s’est donc déroulé vendredi devant un plus large public. En effet, les 360 participants à la Convention de France Galop organisée sur place le matin-même (70 salariés ne pouvaient y prendre part, retenus par les opérations au siège, dans les centres d’entraînement et sur l’hippodrome de ParisLongchamp même) ont joué le rôle des visiteurs et ils ont ainsi testé à leur tour les différentes structures d’accueil du nouveau site, et notamment le dispositif de prise de paris. Des circonstances exceptionnelles ont aussi été simulées autour des courses, comme mercredi. Les nouveaux boxes des services vétérinaires, qui permettent par exemple d’accueillir des chevaux blessés sans qu’ils ne quittent le van d’évacuation, ont pu être testés.

« Les tests ont été concluants, a déclaré Olivier Delloye, directeur général de France Galop. C’est un soulagement car on n’est jamais certain que tout fonctionne tant qu’on ne l’a pas testé. Il y a encore quelques réglages à faire, bien sûr. Quand on découvre un nouvel hippodrome, il faut un peu de temps pour se repérer mais quand la conception est bonne, cette période ne dure pas bien longtemps. »

Mardi prochain 27 mars à partir de 17 heures, dans la foulée de la réunion de Saint-Cloud, ce sont des jockeys professionnels qui seront en piste à ParisLongchamp pour tester le dispositif d’open-stretch. C’est un décrochement vers la corde situé environ 100 mètres après le début de la dernière ligne droite qui permet aux chevaux de pouvoir trouver leur jour sur une plus grande largeur de piste. L’ensemble des professionnels et la presse seront aussi les bienvenus pour cet ultime test avant l’ouverture du 8 avril.
voir plus ▼ voir moins ▲
22 mars

HARAS DE MALLERET

Santé équine (Laboratoires, Hygiène et confort, Maréchalerie)
Pourquoi et à quel moment utiliser la Balnéothérapie Équine?

En prévention ponctuelle :
Avant une compétition, une course ou une épreuve importante lors de laquelle les membres du cheval (muscles, tendons, articulations…) seront très sollicités. Nous conseillons d’anticiper cette sollicitation en utilisant nos machines pendant 2 à 3 jours précédant votre événement. Les séances permettent de préparer physiquement le cheval à l’effort intense qu’il s’apprête à produire grâce au variateur d’intensité du tapis roulant immergé et à la force variable du courant.
La prévention ne concerne pas seulement l’état physique du cheval. Nous avons remarqué une nette amélioration du moral de nos pensionnaires après une séance en machine active. La séance offre un entrainement différent et ludique au cheval tout en affinant l’entrainement cardio.

En récupération ponctuelle :
Si la prévention est recommandée afin de réduire les risques de blessure lors d’une épreuve importante, la balnéothérapie équine est tout autant recommandée après une course, une compétition ou un entrainement intensif afin de permettre au cheval de récupérer rapidement et efficacement. Nous conseillons donc de nous confier votre champion au cours des 72 heures suivant l’épreuve. Les soins conseillés seront alors répartis sur la journée, Aquatraineur Hydrozone le matin afin de contrer les éventuelles courbatures liées à l’effort intense suivi d’une décontraction musculaire sous solarium permettant l’évacuation de l’acide lactique et SPA CET l’après-midi afin de prévenir toute inflammation au niveau des membres.

En cure de 3 semaines en début et en fin de saison afin d’apporter à votre cheval tous les bienfaits de la balnéothérapie sur une période prolongée.

La combinaison entre l'Aquatrainer et le SPA est excellente en prévention ou récupération et non seulement en curatif. Travailler les muscles, le cardio, la décontraction et assainir les membres très souvent enflammés dans notre SPA d'eau de mer.

voir plus ▼ voir moins ▲
22 mars

Christophe FERLAND

Entraîneur
INFRASTRUCTURES

Le centre d’entraînement de La Teste de Buch accueille environ 450 chevaux à l’année. Outre le climat idéal, qui leur permet de s’entraîner toute l’année dans les meilleures conditions, ils bénéficient d’infrastructures variées et de grande qualité :
• Plusieurs pistes en sable, dont une piste de canter de 2000m
• Une piste en gazon de 1850m
• De nombreuses allées cavalières et ronds de détente, à l’ombre des pins
• Les pistes en gazon de l’hippodrome (piste ronde de 2050m et une ligne droite de 1000m) peuvent également être utilisées pou
voir plus ▼ voir moins ▲
21 mars

Sté Nouvelle FERJU GOURDIN SOUPLEX

Fournisseur d'hippodrome / Centre d'entraînement
HIPPISME

Herse nivel
voir plus ▼ voir moins ▲
21 mars

Sté Nouvelle FERJU GOURDIN SOUPLEX

Fournisseur d'hippodrome / Centre d'entraînement
Lame niveleuse pour piste d'hippodrome.
voir plus ▼ voir moins ▲
21 mars

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Les actions de France Galop en matière de Bien-Etre

Les principes et l’encadrement réglementaire.
Le code des courses au galop prend en charge le bien-être des chevaux dans de très nombreux articles : Code des Courses & Conditions Générales

Ce code réglemente :

- la capacité des personnes à détenir, entraîner ou monter des chevaux. Une expérience et une formation sont indispensables. France Galop organise 5 stages par an de formation pour les entraîneurs professionnels et amateurs au cours desquels les candidats pourront acquérir les compétences nécessaires.

- La vérification des lieux d’entraînement des chevaux de courses. Il n’est pas possible d’installer un centre d’entraînement de chevaux sans que les installations aient été vérifiées, tant sur le plan fonctionnel que celui de l’hébergement et le bien-être des chevaux.

- La vérification et la protection de l’état sanitaire des chevaux : l’état des chevaux est contrôlé à toutes les étapes de leur vie sportive, y compris dans les phases de repos. Sur l’hippodrome: Avant la course : harnachement, ferrure, cravache sont vérifiés. Pendant la course : interdiction de remonter, cravache. Après la course prise en charge médicale des chevaux blessés ou fatigués. A l’entraînement, hors entraînement et même à l’élevage.

Les contrôles de la médication en courses, à l’entraînement, hors entraînement et à l’élevage : Plus de 12 000 contrôles sont réalisés au Galop pour détecter la présence d'éventuelles substances prohibées sur les chevaux de courses. France Galop lutte contre le dopage et applique une tolérance zéro en matière de médication pour tout cheval engagé au départ d'une course. Les traitements faits pendant les périodes d’entraînement et de repos doivent être faits dans l’intérêt de la santé et du bien-être du cheval. Ces étapes de préparation sont l’objet de contrôles. 240 établissements d’entraînements ont été contrôlés en 2016 avec près d’un millier de chevaux prélevés.



La biosécurité et le suivi des maladies infectieuses et/ou contagieuses
La sécurité sanitaire des chevaux est l’un des points clés de leur bien-être. Les rassemblements de chevaux sont propices à la dissémination des maladies, notamment les maladies contagieuses. La vaccination contre la grippe équine est obligatoire et contrôlée. France Galop participe activement au Réseau d’EpidémioSurveillance des Pathologies Equines (RESPE) ainsi qu’à L’International Collecting Centre (ICC). Ces réseaux réalisent une surveillance sanitaire constante non seulement du territoire français, mais aussi de l’Europe et permettent de mettre rapidement en place des mesures sanitaires en cas de risque.

La reconversion et la retraite des chevaux de courses
France Galop a noué un partenariat il y a 10 ans avec la Ligue Française de Protection du Cheval pour permettre la prise en charge des chevaux qui quittent l’entraînement sans pouvoir entrer à l’élevage ou se reconvertir dans de nouvelles activités : sports équestres, randonnées, promenade… Un fonds de reconversion des chevaux de courses au galop a été créé en 2007 qui permet aux membres de France Galop de consacrer 1/1000 des gains de courses à la reconversion de nos chevaux.
Un partenariat est actuellement en cours de développement avec l’association Au-Delà Des Pistes (ADDP) pour favoriser la reconversion des anciens chevaux de courses au galop.

L’international : France Galop intervient au niveau international dans plusieurs comités consacrés au bien-être du cheval : Le Welfare Committee de la Fédération Internationale des Autorités Hippiques, le Welfare sub Committee de l’International Stud Book Committee, l’International Forum for the Aftercare of Racehorses.
voir plus ▼ voir moins ▲
20 mars

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Tout sur PSF mardi à Chantilly, Saint-Cloud transféré à Fontainebleau jeudi

Transfert sur PSF des deux courses reportées à Chantilly

Les deux courses annulées samedi 17 mars à Saint-Cloud et initialement transférées mardi 20 mars sur le gazon à Chantilly auront finalement lieu sur la piste en sable fibré. En effet, compte tenu des conditions climatiques spécifiques à Chantilly, le terrain pourrait s’avérer dangereux mardi. De fortes gelées sont attendues dans la nuit de lundi à mardi et dégager la neige déjà tombée dès lundi aurait exposé le terrain au gel.

Les Prix de Colombes (11h40) et du Tremblay (12h10) se dérouleront donc demain, mardi 20 mars, sur la PSF de Chantilly, sur la distance de 1 600 mètres.

Transfert de la réunion de jeudi à Saint-Cloud vers Fontainebleau

Les conditions climatiques actuelles et celles des prochains jours ne permettent pas d’assurer dans de bonnes conditions une réunion de douze courses, jeudi 22 mars sur l’hippodrome de Saint-Cloud. La combinaison de précipitations de neige, de gelées, et l’absence de vent pour assécher pourraient provoquer une nouvelle annulation, car les conditions pour proposer des épreuves régulières et sûres ne seraient pas réunies. Une telle réunion pourrait aussi compromettre durablement l’état de la piste.

Dans ces conditions, après consultation des associations représentatives des entraîneurs et de la Société des courses de Fontainebleau, France Galop transfère ces douze courses aux mêmes heures jeudi sur l’hippodrome de la Solle, dont le terrain lundi a été mesuré à 4.1 et qui offre des conditions de sécurité optimales.

La piste bellifontaine a aussi l’avantage d’être corde à gauche, comme celle de Saint-Cloud. Cette option sert enfin les intérêts des entourages des chevaux qui apprécient les terrains souples du début de saison, et elle ne dénature pas les conditions des courses du programme.

Les distances ont été modifiées comme suit :

900 mètres : parcours inchangé ;
1 600 mètres : parcours inchangé ;
2 100 mètres : lire 2 000 mètres ;
2 400 mètres : lire 2 200 mètres.
France Galop tient à exprimer sa gratitude aux associations représentatives des entraîneurs et à la société des courses de Fontainebleau pour leur participation constructive et dynamique à ce transfert, effectué en raison de circonstances exceptionnelles.
voir plus ▼ voir moins ▲
20 mars

DOITRAND ÉQUESTRE

Infrastructures (Manèges, Boxes, Clôtures, Marcheurs,Matériel pour sols , Equipements d'écurie
La société Doitrand Equestre s'appuie sur les 10 années d'expertise et de savoir-faire du groupe Doitrand, leader national de la conception, de la fabrication et de l'installation de portails à armature métallique.

Doitrand Equestre met cette expérience et cette expertise au service des professionnels de l'équitation, pour leur proposer des équipements et aménagements d'écurie, de barns et de boxes pour chevaux.

Découvrez notre site www.doitrand-equestre.fr
voir plus ▼ voir moins ▲
19 mars

EQUICER

Conseil et Services
Créé pour le milieu du cheval, EQUICER est votre partenaire et vous accompagne dans la gestion quotidienne de votre entreprise :
- Nous cernons ensemble vos besoins.
- Nous vous proposons des services de qualité dans les meilleurs délais.
- Nous définissons avec vous le contenu de nos prestations.
- Nous intervenons au siège de votre entreprise si vous le souhaitez.
Une équipe de spécialistes répartis sur plus de 55 départements français.

EquiCER votre partenaire conseil
ELEVEURS
CAVALIERS
ENTRAINEURS
PROPRIETAIRES
CENTRES EQUESTRES

ETUDES
SOCIAL
FISCALITE
JURIDIQUE
COMPTABILITE
INFORMATIQUE
voir plus ▼ voir moins ▲
19 mars

LABORATOIRE BÖSE

Santé équine (Laboratoires, Hygiène et confort, Maréchalerie)
Notre entreprise
*******************************
Notre laboratoire a été fondé en 1996 à Hildesheim (Basse-Saxe). Depuis, notre entreprise s´est développée de sorte qu´en 2006 nous avons choisi de nous installer dans des locaux plus spatieux proches de cette même ville, nous permettant ainsi d´élargir notre activité dans de meilleures conditions.

Nous sommes un laboratoire spécialisé pour les équidés. L´exigence de nos services ainsi que les conseils compétents de nos vétérinaires sont la marque de notre société.

Notre challenge est de vous livrer des résultats sûrs, fondés et rapides.
Toutes les analyses effectuées en vue d´une exportation temporaire ou définitive, répondent aux critères internationaux. Nous proposons également des tests d´hygiène de la reproduction pour les étalons et les juments, ainsi que des examens nécessaires à la détection de maladies infectieuses.


Philosophie
*******************************
Le cheval détient une place particulière en tant que partenaire dans le sport et les loisirs. Ceci implique une mobilité croissante et donc un transport international important.

Notre objectif est d´apporter un maximum de sécurité à nos clients, en ce qui concerne la situation du transport international.

Pour cela, une standardisation des méthodes entre les laboratoires d´analyses de différents pays est absolument nécessaire.

Nous nous engageons dans ce domaine par une activité de coopération scientifique internationale avec de nombreux collègues et sommes également actifs dans le développement de nouvelles méthodes de

diagnostiques. Le résultat de ce travail scientifique commun est intégré chaque jour aux analyses de routine.

Nos clients profitent donc directement de notre évolution et du progrès des méthodes d´analyses.


Engagement
*******************************
Notre entreprise s´engage en sponsorisant l´organisation »WorldHorseWelfare«
(par le passé ILPH, www.worldhorsewelfare.org ) à soutenir l´action mondiale de l´alliance pour la protection du cheval.
voir plus ▼ voir moins ▲
16 mars

AFASEC

Organisation / Association
Un métier dans le cheval ? Oui, c'est possible à l'Ecole des Courses Hippiques AFASEC ! Viens découvrir comment lors de notre JOURNÉE PORTES OUVERTES le samedi 24 mars dans nos 5 écoles et prends les rênes de ton avenir. Un jour, un métier, un emploi... http://bit.ly/2BYFSty
voir plus ▼ voir moins ▲
16 mars

Giuseppe / Alessandro BOTTI

Entraîneur
INFRASTRUCTURE

Une fois leur décision prise de s’installer en France, Giuseppe Botti et son fils, Alessandro, n’ont pas lésiné sur les moyens, optant pour le meilleur centre d’entraînement de l’Hexagone et l’une des installations cantiliennes les plus prisées.

Située avenue de Montmorency, l’antenne française de l’entraînement Botti, parfaitement équipée, loue en effet une trentaine de boxes dans la Cour de Frédéric Sauque (magnifiquement restaurée), également occupée par le Top Entraîneur André Fabre.

Depuis ce cadre de travail idéal et enchanteur, il suffit de traverser la rue pour rejoindre les plus fameuses pistes d’entraînement européennes. Réparties sur plus de 1900 hectares, praticables toute l’année, le centre d’entraînement cantilien abrite chaque matin les galops des meilleurs chevaux de course de France.
voir plus ▼ voir moins ▲
16 mars

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Ouverture de Maisons-Laffitte le 17 avril

Suite à l’inondation d’une partie des pistes, les deux premières réunions de la saison programmées à Maisons-Laffitte ont été tranférées le 29 mars à Chantilly et le 9 avril à Deauville. Un examen détaillé des pistes ce lundi 12 mars permet d’envisager l’ouverture de Maisons-Laffitte le mardi 17 avril 2018.

Cependant, à cette date, les parcours avec corde à gauche ne seront pas utilisés et il convient de noter les changements suivants :

Deux courses programmées 2 400m corde à gauche (P.298, P.299) modifiées en 2 500m corde à droite.
Deux courses programmées 1 400m corde à gauche (P.295, P.296) modifiées en 1 400 m en ligne droite.

Pour les réunions suivantes il n’y aura pas de changement.
voir plus ▼ voir moins ▲
15 mars

Charles GOURDAIN

Entraîneur
INFRASTRUCTURE
.
Une équipe de 20 personnes travaille au côté de Charles Gourdain dont 4 jockeys (3 pour le plat, un pour l'obstacle) dans des conditions optimum.

L'ÉCURIE
.
L’écurie de Charles GOURDAIN est un établissement privé située dans le Domaine de Sers (Pau). Elle se situe dans un endroit ombragé et calme et offre à ses pensionnaires de grands boxes confortables.
Par ailleurs, plusieurs paddocks permettent de reposer les chevaux après une course ou un travail si besoin. Les chevaux sont en sécurité dans cet endroit fermé à l'entrée duquel habite l'entraîneur avec sa femme et ses 5 enfants. Les bureaux sont également sur place ce qui engendre une présence quasi permanente à l'écurie.

LE CENTRE D'ENTRAÎNEMENT
.
Le domaine de Sers est le 2e plus grand centre d'entraînement français. Chaque année, de nombreux chevaux entraînés à Pau s’illustrent en plat et en obstacle sur les plus grands hippodromes du monde et particulièrment à Paris au plus au niveau.
.
Le domaine de Sers d'une superficie de 60 hectares environ offre de belles conditions d’entraînement pour les chevaux de plat et d’obstacle avec pistes en gazon, sable et un accès direct sur l’hippodrome pour la piste en sable fibré. Cette piste très utile peut être utilisée à tout moment pour travailler les chevaux lorsque les conditions climatiques sont difficiles.
voir plus ▼ voir moins ▲
15 mars

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Au Conseil d’administration de France Galop...
12 mars 2018

La réunion mensuelle du Conseil d’administration de France Galop s’est déroulée lundi 12 mars au siège à Boulogne-Billancourt. L’ordre du jour couvrait notamment l’avancement du projet ParisLongchamp, le plan de communication qui accompagne le lancement et l’organisation des réunions de test du mois de mars. Il a aussi été question des rencontres de la présidence et des directions de France Galop avec des représentants au plus haut niveau de l’État, et de la signature d’un accord avec les représentants du personnel sur la création d’un établissement unique des hippodromes de l’ouest parisien.

Compte-rendu de l’entretien entre le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, Edouard de Rothschild et Dominique de Bellaigue

Edouard de Rothschild, président de France Galop, est revenu devant les membres du Conseil sur la teneur des débats auxquels il a participé avec Dominique de Bellaigue, mercredi 21 février à l’Elysée face à Alexis Kohler, secrétaire général de la Présidence, la secrétaire générale adjointe Anne de Bayser et les conseillers Cédric O (Participations publiques et économie numérique) et Audrey Bourolleau (Agriculture, Pêche, Forêt et Développement rural).

Le plan de communication autour du lancement de ParisLongchamp

C’est le 22 mars prochain, au cours d’une conférence de presse à ParisLongchamp, que seront dévoilés le nouvel hippodrome et la diversité de son offre aux médias.

Les différentes prises de parole prévues ce jour-là porteront sur :

la ligne architecturale de ParisLongchamp (en présence de l’architecte Dominique Perrault),
le contenu du partenariat restauration et événementiel,
le nom du restaurant de ParisLongchamp et celui du chef qui signera la carte,
l’identité de l’artiste associé à l’inauguration,
les animations proposées dans les espaces de ParisLongchamp en dehors des courses,
le site web ParisLongchamp.com qui sera lancé peu avant l’ouverture.
Cette conférence sera véritablement le coup d’envoi médiatique du lancement de ParisLongchamp. Il n’a pas été jugé utile de prendre la parole plus tôt, car il fallait préserver le plus longtemps possible l’aspect événementiel de cette inauguration, le premier véritable « geste public » du nouveau site, programmé le 29 avril.

Les ouvertures de ParisLongchamp antérieures à cette date servent davantage de tests et de prises en main pour les acteurs des courses que d’événements conçus pour accueillir un large public.

L’accès aux pelouses et aux promenades sera gratuit, le 29 avril. Pour accéder aux tribunes et/ou aux balances, plusieurs formules seront disponibles au public avec une forte incitation à l’achat en prévente.

Des partenariats media sont en cours de négociation avec le groupe TF1, Le Parisien, RMC et le groupe NRJ.

Marches à blanc et tests de l’open stretch à ParisLongchamp

Trois marches à blanc (réunions-tests fermées au public) auront lieu entre le 21 et le 27 mars à ParisLongchamp. Leur fonction est de tester tous les équipements du site dans des conditions proches du réel, mais dans un site qui n’est pas encore tout à fait terminé.

Les 21 et 23 mars, des courses de chevaux Afasec permettront de vérifier les équipements et les procédures dédiés au bon déroulement, à la régularité et à la retransmission des courses.

Parallèlement à la marche à blanc du 23 mars, se déroulera sur le site une convention des personnels de France Galop, qui seront ensuite invités à tester ParisLongchamp dans le rôle du public. Ces participants seront très encadrés de façon à remplir une large check-list, ce qui n’a rien à voir avec une visite guidée.

C’est pour cette raison que les acteurs des courses –socioprofessionnels, propriétaires et éleveurs, etc.– seront les bienvenus pour un troisième test réalisé le 27 mars. Cette après-midi-là, dans la foulée de la réunion de Saint-Cloud, des jockeys professionnels vérifieront le fonctionnement de l’open stretch mis en place au début de la ligne d’arrivée.

Création de l’établissement unique des hippodromes de l’ouest parisien

Lors du Comité Central d’Entreprise du 8 mars 2018, la procédure d’information-consultation sur la création de l’établissement des hippodromes de l’ouest parisien a été conclue par un avis favorable (7 voix pour / 1 voix contre). A l’issue de cette réunion, la direction générale et les organisations syndicales de France Galop ont signé l’accord encadrant le rapprochement des hippodromes d’Auteuil, de ParisLongchamp et de Saint-Cloud.

Cet accord est l’aboutissement d’une longue négociation avec les partenaires sociaux sur les modalités de fonctionnement de la nouvelle organisation que dirigera Stéphane de Veyrac en tant que Chef d’établissement. Il sera appuyé d’une équipe de direction composée de Jean-Guillaume d’Orglandes, directeur des pôles pistes & espaces verts, de Christian Delporte, directeur des moyens généraux de chaque site et de Jean-Marie Dunas, responsable de la maintenance opérationnelle ; cette équipe étant commune aux 3 sites.

Agenda

Olivier Delloye, Henri Pouret et Jean-Baptiste Andréani, notamment accompagnés de Guillaume Maupas, directeur technique du Cheval Français, ont participé mardi 6 mars au ministère de l’Intérieur, à une réunion de travail avec Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre d’état, ministre de l’Intérieur, et les services de la police judiciaire chargés des courses et jeux, représentés par Martine Chapelot, commissaire divisionnaire et chef de la division courses, et Philippe Ménard, chef du service central des courses et des jeux à la direction centrale de la police judiciaire. L’objet de cette rencontre était de proposer des voies d’assouplissement de la procédure d’agrément des propriétaires. Parmi les propositions faites par France Galop, des pistes très concrètes ont été retenues par la ministre ; les services de police travaillent d’ores et déjà à leur mise en place. Ces mesures seront communiquées très prochainement.

Le prochain Conseil d’administration de France Galop se réunira lundi 16 avril à 13h30 au siège de Boulogne-Billancourt.

Le prochain Comité de France Galop aura lieu le mardi 3 avril à 10 heures sur l’hippodrome ParisLongchamp.
voir plus ▼ voir moins ▲
15 mars

DP NUTRITION

Alimentation
DP NUTRITION vous présente ses nouvelles offres d’aliments « Elevage » et « Course » placées sous le signe de l’innovation.

L’offre « ELEVAGE » a été conçue pour répondre de manière spécifique aux exigences nutritionnelles de vos poulains, poulinières et étalons. Elle comprend 3 aliments complémentaires de fourrages présentés en bouchons, granulés et floconnés et est fondée sur les axes suivants : Sécurité digestive & concentration énergétique / Potentiel de croissance, production laitière & fertilité / Immunité & développement ostéo-articulaire du poulain.

L’offre « COURSE » a été élaborée pour répondre de manière spécifique aux exigences nutritionnelles de vos chevaux de course. Elle comprend 3 aliments complémentaires de fourrages et 2 aliments complémentaires de céréales présentés en granulés et floconnés et est fondée sur les axes suivants : Sécurité digestive & concentration énergétique / Développement & intégrité musculaire / Résistance à l’effort & aide à la récupération.

Cette nouvelle offre DP NUTRITION permet ainsi une grande souplesse dans la mise en place de rations que nous proposons d’adapter à chaque type d’élevage et d’écurie. Grâce à cette offre, nous pouvons répondre aux multiples demandes de l’exigence nutritionnelle du cheval de course et participer à l’expression de tout son potentiel génétique. La nutrition du cheval jouant un rôle direct sur la santé du cheval, ses performances, sa résistance aux efforts et sa récupération, DP NUTRITION continue également à investir dans la recherche et le développement afin de proposer des produits toujours mieux adaptés aux besoins des chevaux de course (Innovation Gastritech, Oxy4 Retard, probiotiques, L-Carnitine…).

Vos contacts en région :
Nord : Jean-Etienne COLIN - 06 76 45 61 22
Normandie : Loïc JULIENNE - 06 19 78 74 61
Ile de France (nord) : Michel MONGREVILLE - 06 30 28 05 70
Ile de France : Bertrand POYARD - 06.07.41.56.43
Ile de France : Michel GOURDON - 06.62.94.34.55
Centre: Dominique LUCHE - 06.08.17.79.66
Pays de la Loire : Benjamin DEBRIS - 06 78 04 25 73
Bretagne : Pascal LOUARN - 06.25.66.79.24
Est : Christophe BORHOVEN - 06.07.31.13.92
Centre Est: Lauren COUTURIER - 06.75.78.79.63
Sud Ouest : Franck MOUSTROU - 06 07 64 05 85
Sud Ouest : Jean Luc FREZIER - 06 07 64 05 85
Sud Est : Romain BLANC - 06.32.54.90.73
Sud Est : Mickaël TENA SANCHEZ - 06.75.27.52.14
Corse : Cécile LAGET - 06.17.54.80.24

Nouveau site internet: www.dpnutrition.fr

Suivez également notre actualité sur notre page Facebook et Instagram.


voir plus ▼ voir moins ▲
12 mars

ÉCURIES DU BIEN-ÊTRE

Santé équine (Laboratoires, Hygiène et confort, Maréchalerie)
Aux Écuries du Bien-Être, nous proposons plusieurs prestations autour de la santé du cheval.

En dehors du confort et des soins axés bien-être et récupération , nous sommes spécialisés dans les troubles locomoteurs, notamment les pathologies tendineuses, ligamentaires, articulaires et dorsalgies.

La combinaison de nos soins offre une garantie de guérison accrue.


Sur le site de l'hippodrome de Castéra-Verduzan, nous accueillons vos chevaux tout au long de l'année en pension tous soins compris, sortie au paddock incluse, à partir de 30 € par jour.

Contact au 07.68.37.68.77.
voir plus ▼ voir moins ▲
12 mars

Yannick FERTILLET

Entraîneur
Le centre d’entraînement qui respecte scrupuleusement les
normes européennes bénéficie d’une infrastructure de pointe,
entièrement dédiée à la mise en forme des champions.

L’écurie compte :

46 boxes pour l’entraînement
38 boxes pour le pré-entraînement et la formation
18 stabulations spacieuses pour les soins

3 manèges :

10 places
6 places couvertes
5 places thalassothérapie

1 local technique :

sellerie, maréchalerie
salle vétérinaire
bascule
stock alimentaire
2 bureaux + salle d’accueil

Une équipe de spécialistes qui suit les chevaux :

1 fois par mois, par un vétérinaire spécialisé
2 passages hebdomadaires du maréchal ferrant
Intervention mensuelle d’un ostéopathe, qui s’avère indispensable
Visite du dentiste équin, 2 fois par an, sauf cas d’urgence.
voir plus ▼ voir moins ▲
11 mars

BILLARD Amélie - BOULARD Romain

Débourreur / pré-entraineur
Amélie et Romain présentent une expérience et un savoir faire très complet et basés sur plusieurs années. Ils sont capables de travailler tous types de chevaux, Amélie est sortie à très bon niveau dans les trois disciplines olympiques, Romain a formé beaucoup de jeunes chevaux en saut d'obstacle. Et depuis de nombreuses années, ils travaillent ( éduquent, dressent, mettent en conditions...) avec les chevaux de course, galopeurs et trotteurs. Cette dernière activité est appelé la cure académique, créée en 2005.

- Chevaux de course:

Les Écuries du Derby, vous proposent , débourrage et pré-entraînement, CENTRE D'EDUCATION ET DE DRESSAGE < la cure académique > de vos chevaux de course.

Nous essayons de nous adapter à chaque cheval. Nous cherchons en permanence de nouvelles solutions, dans l'éducation de nos chevaux.

Dans l'absolu, notre méthode peut-être aussi destinée aux cavaliers :

<Eduqué le cavalier à éduquer son cheval


LA CURE ACADEMIQUE OU L' ETHOACADEMIQUE

( CURE= stage, soins, confort..., ACADEMIQUE ( travail académique, travail des fondamentaux....) : s’adresse aux chevaux de course pur-sang et trotteurs. Elle convient aux chevaux qui sortent de l'entrainement,ceux qui sont en reprise de travail, mais surtout à ceux qui ont besoin d'améliorer leur physique et leur mental (reprise des bases et travail des fondamentaux). Cela peut être pour un cheval qui a une mauvaise bouche, qui part à la faute, qui saute mal…

Revenir à la base du dressage de chaque cheval, pour optimiser leur comportement. Un travail personnalisé à chaque cheval.

Le monde hippique et les courses sont complémentaires, c’est pourquoi nous voulons mettre notre expérience au service des chevaux, des propriétaires et des entraîneurs.

Notre but est d'améliorer la maniabilité des chevaux, de travailler leur symétrie, d'avoir une meilleur communication, de leur apporter une sérénité et une écoute attentive, de trouver leurs problèmes physiques le cas échéant... Nous faisons tout notre possible pour retourner les chevaux en bon état, le poil brillant, toilettes.


Aux écuries du Derby, vos chevaux de courses sont dans un univers différent de leurs habitudes. Les chevaux travaillent 6 jours sur 7, et vont au paddock au minimum 5 fois par semaine. Le travail est alterné, longe / longues rênes / piste / carrière.

L’environnement est calme
Ils vont au paddock tous les jours
Ils sont longés afin de les assouplir, les rendre symétriques le plus possible, et les incurver
Ils sont montés en carrière, en travaillant principalement :
Une attitude académique : mise sur la main, ce qui fait qu’on tend leur ligne de dos et les musclent mieux. Cela permet en même temps d’améliorer leur bouche
Des transitions montantes et descendantes pour la soumission, la souplesse, la bouche, l’équilibre, l’impulsion…
Pour les galopeurs, les changements de pied afin qu’ils ne se fatiguent pas plus d’une jambe à l’autre,
Pour les galopeurs, la technique de nos chevaux de sport : calme, équilibre, réactivité, franchise…
Pour les trotteurs, du saut d'obstacles, ce qui permet de travailler d’autres muscles
Ils peuvent être mis en condition à la piste
voir plus ▼ voir moins ▲
11 mars

Benoît DECAMPS

Santé équine (Laboratoires, Hygiène et confort, Maréchalerie)
OSTEOPATHE ÉQUIN

Je vous invite à visiter mon site Internet :

http://osteopathe-animalier-equin-toulouse.fr/

et ma page Facebook : Benoît Décamps-Ostéopathe Animalier

Vous y trouverez toutes les informations me concernant au sujet de mon travail : planning des tournées, mes tarifs, ma façon de travailler, des explications sur l’ostéopathie et d'autres infos utiles !

PROFESSIONNELS : besoin d'un devis me contacter par mail à benoit.decamps@yahoo.fr

ou par téléphone au 06.35.93.57.43

A très bientôt !
voir plus ▼ voir moins ▲
9 mars

Jérôme ROYER EARL Ecurie ROYER

Débourreur / pré-entraineur
Débourrage et pré-entraînement dans le sud mayennais.

Ecurie de 31 boxes, marcheur couvert de 6 places, piste de 900m en dénivelée, obstacles. 15 hectares de paddocks.
Structure au calme.

Nous sommes situés à 10 min de la Clinique Equine de Meslay du Maine, avec laquelle nous travaillons. Les chevaux en soins (du poney au cheval de groupe) sont les bienvenus. Castration, tendinite, soins post-op... Soins assurés par une ancienne infirmière de la clinique de Meslay.

Discrétion et travail sérieux assuré.
voir plus ▼ voir moins ▲
9 mars

FRANCE GALOP

Organisation / Association
La réunion PMH du 4 mars à Argentan reportée au dimanche 8 avril

La réunion PMH en obstacle du 4 mars 2018 à Argentan a été annulée en raison des conditions météorologiques. Elle est reportée au dimanche 8 avril 2018.

Il faut donc lire les conditions de courses suivantes :



3177 PRIX DE SAINT LOYER DES CHAMPS
Handicap de catégorie

Pour tous poulains et pouliches de 4 ans n’ayant pas, en course de haie, reçu une allocation de 9.000.
Seront qualifiés dans cette épreuve les poulains et pouliches auxquels le handicapeur aura attribué une valeur égale ou inférieure à 54 k.
Les jockeys n’ayans pas gagné 40 courses recevront 3 k.

Publications des poids, le mardi 03 avril 10h.



3178 PRIX DU DOUET DE MONNEROT

Les jockeys n’ayans pas gagné 40 courses recevront 3 k.
Le reste inchangé.



3179 PRIX DE BAILLEUL
Réclamer
11 000 (5 280, 2 640, 1 540, 1 045, 495)

Pour tous chevaux de 5 ans et au-dessus mis à réclamer pour 7.000 ou 9.000. Poids : 5 ans, 67 k. ; 6 ans et au-dessus, 69 k. Les chevaux mis à réclamer pour 9.000 porteront 2k. En outre les chevaux ayant cette année, en courses de haies, reçu une allocation de 5.000 porteront 2k.
Les jockeys n’ayant pas gagné 40 courses recevront 3k.



3180 PRIX DE LA MONTJOIE
(Steeple-chase – Femelles)

Pour pouliches et juments de 4 et 5ans n’ayant pas, en steeple-chase, été classé 1ère ou 2ème d’une course d’une dotation totale de 13.000. Poids : 4 ans, 66 k. ; 5 ans, 68 k. Surcharges accumulées pour les sommes reçues en steeple-chase (victoires et places) : 1 k par 2.000 depuis le 01 janvier de l’année dernière inclus.
Les jockeys n’ayant pas gagné 40 courses recevront 3k.



3181 PRIX DU MONTGAROULT

Pour tous chevaux de 5 ans, n’ayant jamais gagné un steeple-chase. Poids : 67 k. Surcharges accumulées pour les sommes reçues en obstacle (victoires et places) : 1 k par 2.000 depuis le 01 janvier de l’année dernière inclus.
Les jockeys n’ayans pas gagné 40 courses recevront 3 k.



3182 PRIX QUITTE OU DOUBLE L

Pour tous chevaux de 5 ans et au-dessus, ayant à la clôture des engagements une valeur égale ou inférieure à 55 k, et n’ayant pas depuis le 01 septembre de l’année dernière inclus, en steeple-chase, reçu une allocation de 5.000. Poids : 5 ans, 66 k. ; 6 ans et au-dessus, 68 k. Surcharges accumulées pour les sommes reçues en obstacle (victoires et places) : 1 k par 2.000cette année et par 4.000 l’année dernière.
Les jockeys n’ayans pas gagné 40 courses recevront 3 k.



3183 PRIX DE L’HERMITAGE

Les jockeys n’ayans pas gagné 40 courses recevront 3 k.
Le reste inchangé



Nouvelles déclarations :

Engagements : Vendredi 30 mars 2018 à 10h30 à Boulogne ;
Forfaits : Mercredi 4 avril 2018 à 11h30 à Boulogne ;
Engts supplémentaires : Jeudi 5 avril 2018 à 11h30 à Boulogne ;
Part. prob. & montes : Jeudi 5 avril 2018 à 11h30 Basse-Normandie ;
Annul. Part. : Vendredi 6 avril 2018 à 10h30 Basse Normandie ;
Montes : Vendredi 6 avril 2018 à 10h30 Basse Normandie.
voir plus ▼ voir moins ▲