Fil d'actualités des professionnels
17 octobre

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Application mobile de France Galop

16 octobre 2017


A l'intention des utilisateurs de l'application France Galop.

Le téléchargement de cette application sur iTunes a été retirée. Dorénavant, nous vous invitons à utiliser le site france-galop.com qui offre, en outre, les mêmes fonctionnalités de cette application mais aussi de nouveaux services.

Notre site est compatible avec tous les appareils mobiles. Venez le consulter !
voir plus ▼ voir moins ▲
17 octobre

EQUIGOLD

Alimentation
Gamme complète d'aliments pour chevaux - floconnés, granulés -

EQUIGOLD est membre-créateur de CNEF. En cela, EG s'inscrit dans une démarche qualité qui engendre l'utilisation de matières premières de qualité sur lesquelles sont réalisés des contrôles selon un cahier des charges strict afin de garantir la meilleure qualité et traçabilité. De nombreuses vérifications sont effectuées tout au long de la fabrication de nos aliments afin de garantir une précaution maximale concernant le respect des recommandations de la F.E.I et du code des courses.

Notre gamme est composée d'aliments formulés spécifiquement pour répondre aux besoins chaque cheval. Notre équipe de spécialistes de la nutrition équine est à votre disposition pour tout conseil technique. Ils sauront élaborer des rations qui correspondent à vos besoins précis afin de respecter l'équilibre de vos chevaux.
Ils sauront être à votre écoute afin de répondre au mieux à vos attentes.

Bretagne: Vanessa LEDARD 06.79.88.46.23
Normandie: Philippe LECUYER 06.07.09.80.49
Pays de la Loire: Vincent NOMAS 06.60.67.30.51

www.equigold.fr - Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook!
voir plus ▼ voir moins ▲
16 octobre

MFR du Forez

Organisation / Association
Qui sommes nous ?

La Maison Familiale Rurale (MFR) du Forez est un établissement de formation privé, laïque, de statut associatif, qui dispense des formations par alternance dédiées aux métiers du cheval.

La MFR du Forez est sous contrat avec le Ministère de l’Agriculture pour les f o rmation s initiales et le Conseil Régional de Rhône-Alpes pour ce qui est des formations par apprentissage.

Les parcours de formation proposés vont de la 4ème au BTS.

La MFR du Forez fait partie du réseau des 430 Maisons Familiales Rurales fédérées par l’Union Nationale des Maisons Familiales et Rurales d’Education et d’Orientation.

Une orientation vers les métiers du cheval

La MFR du Forez propose une large gamme de formations dédiées aux métiers du cheval

4ème et 3ème par alternance
2nde professionnelle C.S
2nde professionnelle T.E.E

Baccalauréat Professionnel Conduite et Gestion de l’Entreprise Hippique
BTSA Productions Animales module Elevage et Valorisation du Jeune Cheval (sous contrat d’apprentissage)
Toutes ces formations sont conduites en alternance à raison de deux semaines en entreprise suivies de deux semaines à la MFR, en moyenne. La confrontation des jeunes avec les réalités des métiers, aux côtés d’un réseau solide de maîtres de stage ou d’apprentissage, permet un parcours de formation personnalisé et progressif.

Une organisation associative

La Maison Familiale est une association loi 1901 qui réunit des familles et des professionnels. Ses objectifs principaux sont de concourir à l'éducation, à la formation par alternance des adolescents et des adultes, à leur insertion professionnelle et de favoriser par de là même un développement durable de leur territoire.


Tous les membres de l'association, constitués en assemblée générale, élisent un conseil d'administration qui assure la gestion matérielle et morale de la Maison familiale rurale. Le conseil est responsable de son fonctionnement et de ses finances. Le conseil désigne ensuite un bureau composé en moyenne de sept personnes. Les administrateurs sont responsables du fonctionnement de la Maison familiale même s'ils délèguent une partie de cette responsabilité opérationnelle au personnel salarié et notamment au directeur.

Les parents sont invités à prendre des responsabilités au sein de l'association et à participer à l'éducation de leur enfant. L’engagement des parents est la pierre angulaire du mouvement.

Les moniteur ont un rôle de formateur, un rôle d'accompagnateur et d'animateur. Avec les autres personnels de l'établissement (directeur, maîtresse de maison, secrétaires…), ils aident chaque élève, apprenti ou stagiaire, à élaborer son parcours personnel et professionnel. Ils les suivent pendant l'alternance en entreprise
voir plus ▼ voir moins ▲
16 octobre

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Les français Laurens et Gailo Chop se distinguent à l'international

Élevée par l'ex-entraîneur Melchior-François Mathet au Haras de Bourg Fontaine, dans l'Aisne, la pouliche de 2 ans Laurens (Siyouni) a enlevé vendredi à Newmarket le Fillies' Mile (Gr1), championnat féminin de la jeune génération outre-Manche, à l'image du Prix Marcel Boussac (Gr1) en France. Entraînée par Karl Burke, comme le vainqueur du dernier Darley Prix Morny (Gr1) Unfortunately, la pouliche a résisté jusqu'au bout à l'irlandaise September (Deep Impact), qui a refait beaucoup de terrain et n'a été battue que d'un nez, comme en témoigne la photo-finish ci-dessous. C'est le troisième succès de Laurens, elle venait de remporter un Groupe 2 à Doncaster.

Laurens a été vendue 220.000 £ aux ventes de Doncaster par Anna Drion (Coulonces Consignment). On peut la voir sur le ring dans cette vidéo. Le fait que le père de Laurens, Siyouni, soit également basé en France au haras de Bonneval des Aga Khan Studs est également une bonne nouvelle pour notre élevage.

Samedi à Caulfield dans la ville de Melbourne, un autre cheval né en France, en Gironde chez Alin Chopard, Gailo Chop (Deportivo) a remporté les Ladbrokes Stake (Gr1) sous la casaque d'OTI Racing. L'ancien pensionnaire d'Antoine de Watrigant s'imposait pour la deuxième fois à ce niveau depuis son arrivée en Australie, à l'automne 2015.
voir plus ▼ voir moins ▲
14 octobre

ECURIE YANN CREFF

Débourreur / pré-entraineur
Ecuries et Centre d'entrainement

Les écuries, 40 boxes, rond de débourrage et marcheur couvert.
L' hippodrome d' entrainement de Porteteny
Les écuries, 40 boxes, rond de débourrage et marcheur couvert.

L' écurie se situe dans un cadre permettant de travailler dans le calme.

A disposition, les infrastructures nécessaires pour le bien être de vos galopeurs :
40 boxes,
un rond de débourrage,
et le marcheur couvert de 6 places.

Rond d' avrincourt : situé au dos des écuries avec un accès direct.

Aujourd' hui pour répondre au mieux à vos attentes l' écurie est également équipée de stalles de départ .

L' hippodrome d' entrainement de Porteteny est composé de :
pistes en sable,
pistes en gazon,
parcours de haies,
ainsi qu'une piste de jonction de 2.000 m en ligne droite.
voir plus ▼ voir moins ▲
14 octobre

CONTAL FARMER Sarl

Alimentation
Vincent Contal est exploitant depuis 1988 d'une exploitation d'origine familiale de terres limoneuses et argilo calcaires des Ardennes.

En 1996 : début de la production pour les chevaux de courses en diversification

En 2002 : Frédérique Contal rejoint son époux sur l'exploitation

En avril 2011 : construction d'un moulin et début de la production de farine de sarrazin

Nous produisons sur 140 hectares une partie en agriculture raisonnée (124 hectares) et l'autre partie en agriculture biologique (16 hectares).

Agriculture raisonnée :

- alimentation chevaux : avoine et orge. Ce grain est brossé méthodiquement pour éviter les problèmes d'emphyzème (problèmes respiratoires)

- pavot alimentaire (servant essentiellement à l'agrément du pain)

- petits pois secs de semence

- colza

- sarrazin

L'agriculture raisonnée consiste à analyser toutes ses actions, et à intervenir en terme de traitement uniquement à l'aide de produits phytosanitaires si l'analyse de la plante en révèle la necessité.

Dans ce cadre nous n'utilisons pas de phosphore, de potasse depuis 10 ans mais uniquement des engrais naturels.

Agriculture biologique :

- blé : première récolte en août 2013

- sarrazin (bio)

- en 2014 arrivée d'une farine de seigle bio pour permettre une farine de belle qualité grâce à une semence de vieille variété
voir plus ▼ voir moins ▲
12 octobre

Nicolas BELLANGER

Entraîneur
Nicolas Bellanger est un entraîneur public installé depuis 2014 sur le centre d’entraînement de Chazey-sur-Ain, près de Lyon. Les infrastructures neuves, complètes et fonctionnelles du site lui assurent un travail maîtrisé de ses chevaux chaque matin. Fraîchement installé, Nicolas Bellanger s’est forgé à travers le monde une expérience non négligeable. Dans l’élevage dès son plus jeune âge, il a formé des poulains aussi bien en Australie qu’aux États-Unis, avant de s’occuper de leur entraînement chez Gerald Ryan, célèbre dans l’hémisphère sud. Responsable de cour pour Yan Durepaire lors de son retour au pays, créer son entreprise s’est rapidement imposé à lui.

Venez découvrir le site internet :

www.nicolasbellanger.com
voir plus ▼ voir moins ▲
12 octobre

ÉCURIE DE FREHEL

Débourreur / pré-entraineur
Les Écuries de Frehel , écurie familiale à deux pas des plages du Cap Fréhel, vous proposent le débourrage, le pré entrainement, la remise en forme ou la thalassothérapie pour votre cheval.

15 boxes
1 rond d'havrincourt
1 piste ovale avec obstacles amovibles en construction
Douche couverte
Des kilomètres de plages.
voir plus ▼ voir moins ▲
11 octobre

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Les actions de France Galop en matière de Bien-Etre

Les principes et l’encadrement réglementaire.
Le code des courses au galop prend en charge le bien-être des chevaux dans de très nombreux articles : Code des Courses & Conditions Générales

Ce code réglemente :

- la capacité des personnes à détenir, entraîner ou monter des chevaux. Une expérience et une formation sont indispensables. France Galop organise 5 stages par an de formation pour les entraîneurs professionnels et amateurs au cours desquels les candidats pourront acquérir les compétences nécessaires.

- La vérification des lieux d’entraînement des chevaux de courses. Il n’est pas possible d’installer un centre d’entraînement de chevaux sans que les installations aient été vérifiées, tant sur le plan fonctionnel que celui de l’hébergement et le bien-être des chevaux.

- La vérification et la protection de l’état sanitaire des chevaux : l’état des chevaux est contrôlé à toutes les étapes de leur vie sportive, y compris dans les phases de repos. Sur l’hippodrome: Avant la course : harnachement, ferrure, cravache sont vérifiés. Pendant la course : interdiction de remonter, cravache. Après la course prise en charge médicale des chevaux blessés ou fatigués. A l’entraînement, hors entraînement et même à l’élevage.

Les contrôles de la médication en courses, à l’entraînement, hors entraînement et à l’élevage : Plus de 12 000 contrôles sont réalisés au Galop pour détecter la présence d'éventuelles substances prohibées sur les chevaux de courses. France Galop lutte contre le dopage et applique une tolérance zéro en matière de médication pour tout cheval engagé au départ d'une course. Les traitements faits pendant les périodes d’entraînement et de repos doivent être faits dans l’intérêt de la santé et du bien-être du cheval. Ces étapes de préparation sont l’objet de contrôles. 240 établissements d’entraînements ont été contrôlés en 2016 avec près d’un millier de chevaux prélevés.



La biosécurité et le suivi des maladies infectieuses et/ou contagieuses
La sécurité sanitaire des chevaux est l’un des points clés de leur bien-être. Les rassemblements de chevaux sont propices à la dissémination des maladies, notamment les maladies contagieuses. La vaccination contre la grippe équine est obligatoire et contrôlée. France Galop participe activement au Réseau d’EpidémioSurveillance des Pathologies Equines (RESPE) ainsi qu’à L’International Collecting Centre (ICC). Ces réseaux réalisent une surveillance sanitaire constante non seulement du territoire français, mais aussi de l’Europe et permettent de mettre rapidement en place des mesures sanitaires en cas de risque.

La reconversion et la retraite des chevaux de courses
France Galop a noué un partenariat il y a 10 ans avec la Ligue Française de Protection du Cheval pour permettre la prise en charge des chevaux qui quittent l’entraînement sans pouvoir entrer à l’élevage ou se reconvertir dans de nouvelles activités : sports équestres, randonnées, promenade… Un fonds de reconversion des chevaux de courses au galop a été créé en 2007 qui permet aux membres de France Galop de consacrer 1/1000 des gains de courses à la reconversion de nos chevaux.
Un partenariat est actuellement en cours de développement avec l’association Au-Delà Des Pistes (ADDP) pour favoriser la reconversion des anciens chevaux de courses au galop.

L’international : France Galop intervient au niveau international dans plusieurs comités consacrés au bien-être du cheval : Le Welfare Committee de la Fédération Internationale des Autorités Hippiques, le Welfare sub Committee de l’International Stud Book Committee, l’International Forum for the Aftercare of Racehorses.
voir plus ▼ voir moins ▲
10 octobre

ÉCURIES DU BIEN-ÊTRE

Santé équine (Laboratoires, Hygiène et confort, Maréchalerie)
Aux Écuries du Bien-Être, nous proposons plusieurs prestations autour de la santé du cheval.

En dehors du confort et des soins axés bien-être et récupération , nous sommes spécialisés dans les troubles locomoteurs, notamment les pathologies tendineuses, ligamentaires, articulaires et dorsalgies.

La combinaison de nos soins offre une garantie de guérison accrue.


Sur le site de l'hippodrome de Castéra-Verduzan, nous accueillons vos chevaux tout au long de l'année en pension tous soins compris, sortie au paddock incluse, à partir de 30 € par jour.

Contact au 07.68.37.68.77.
voir plus ▼ voir moins ▲
10 octobre

HORSE UP - BERNARD NUTRITION ANIMALE

Alimentation
Le groupe BERNARD,négociant agricole depuis 1922, est implanté à Saint-André-de-Corcy, en plein coeur du département de l’Ain.

Notre entreprise familiale allie tradition et innovation pour mettre ses compétences au service de ses clients.

Bernard Nutrition Equine, aujourd'hui HORSE UP, a vu le jour en 2002, grâce à une équipe de passionnés et de spécialistes du cheval.

Nous distribuons aujourd’hui nos aliments pour chevaux sur toute la région Rhône-Alpes à de nombreux professionnels et particuliers qui nous font confiance. Nous sommes présents par le biais de nos dépôts, nos magasins et nos distributeurs (carte) sur le secteur Rhône-Alpes, ainsi qu’une partie de la Bourgogne.

Nous vous proposons une gamme complète d'aliments pour chevaux, de compléments nutritionnels et produits de soin pour votre cheval. Nos produits s’adressent à tous les chevaux, du cheval de loisir au cheval de course.

Nos aliments floconnés et granulés sont formulés par un spécialiste de la nutrition du cheval afin de répondre aux besoins de votre cheval en fonction de son âge, son activité et de sa physiologie.

Vous fournir des aliments de qualité est notre priorité. Nos matières premières sont sélectionnées et tracées pour vous assurer une qualité maximale. Notre usine certifiée ISO 9001 et Guide des Bonnes Pratiques pour la Fabrication d'aliments composés. Notre processus d'analyses et de contrôles vous garantissent sécurité et respect du bien-être de votre cheval.

A tout moment, vous pouvez compter sur nos techniciens spécialisés, pour vous suivre et vous conseiller, et sur toute l’équipe Bernard pour vous satisfaire.

L'équipe Horse Up.

www.horseupnutrition.com
voir plus ▼ voir moins ▲
9 octobre

Giuseppe / Alessandro BOTTI

Entraîneur
INFRASTRUCTURE

Une fois leur décision prise de s’installer en France, Giuseppe Botti et son fils, Alessandro, n’ont pas lésiné sur les moyens, optant pour le meilleur centre d’entraînement de l’Hexagone et l’une des installations cantiliennes les plus prisées.

Située avenue de Montmorency, l’antenne française de l’entraînement Botti, parfaitement équipée, loue en effet une trentaine de boxes dans la Cour de Frédéric Sauque (magnifiquement restaurée), également occupée par le Top Entraîneur André Fabre.

Depuis ce cadre de travail idéal et enchanteur, il suffit de traverser la rue pour rejoindre les plus fameuses pistes d’entraînement européennes. Réparties sur plus de 1900 hectares, praticables toute l’année, le centre d’entraînement cantilien abrite chaque matin les galops des meilleurs chevaux de course de France.
voir plus ▼ voir moins ▲
9 octobre

EQUI-RESSOURCES

Conseil et Services
L’équipe d’équi-ressources avait œuvré à la réalisation d’un teaser au format court, mais il manquait un outil plus visuel et complet.
L’objectif est ainsi de faire passer le message qu’équi-ressources est LE référent métier-emploi-formation de la filière équine. C’est un service de proximité personnalisé et gratuit.

« Nous avons fait (le bon) choix de travailler avec l’agence Harmony Prod gérée par la très « pro » Edith GOETZ qui fut anciennement entre autre « Madame cheval » pour la chaîne Canal + à l’époque de la diffusion des courses hippiques en live.
Les tournages ont eu lieu en juillet, l’équipe s’est prêtée au jeu de la camera avec aisance.
Nous espérons qu’elle vous plaira et qu’elle saura faire rayonner les savoirs-faire du service comme il se doit. »
voir plus ▼ voir moins ▲
7 octobre

Jérôme ROYER EARL Ecurie ROYER

Débourreur / pré-entraineur
Débourrage et pré-entraînement dans le sud mayennais.

Ecurie de 31 boxes, marcheur couvert de 6 places, piste de 900m en dénivelée, obstacles. 15 hectares de paddocks.
Structure au calme.

Nous sommes situés à 10 min de la Clinique Equine de Meslay du Maine, avec laquelle nous travaillons. Les chevaux en soins (du poney au cheval de groupe) sont les bienvenus. Castration, tendinite, soins post-op... Soins assurés par une ancienne infirmière de la clinique de Meslay.

Discrétion et travail sérieux assuré.
voir plus ▼ voir moins ▲
7 octobre

STH - HIPAVIA

Transport (Fabricant, Distributeurs, Transporteurs)
STH-HIPAVIA est située au coeur du domaine hippique de Chantilly/Lamorlaye. Qu’il s’agisse de chevaux de course, d’élevage, de sport, de polo... nous prenons en charge toutes les étapes du transport par route ou par air, avec un souci permanent de sécurité et de confort.


La société résulte d’une fusion en 1994 entre STH (Société de Transport Hippique) créée en 1922 et HIPAVIA fondée en 1951, spécialisée dans le transport aérien des chevaux dans le monde entier.

STH-HIPAVIA, c’est plus de 1 million de chevaux transportés sur les routes de France et d’Europe et plus de 100 000 chevaux convoyés par avion dans le monde entier.

Une expérience unique et irremplaçable


"A chaque cheval sa solution de transport"
voir plus ▼ voir moins ▲
7 octobre

Connolly's RED MILLS

Alimentation
Pourquoi les aliments Red Mills?

Six bonnes raisons de choisir Red Mills ...

1. Succès
Les faits sont souvent plus convaincants que des mots. Les nombreux champions nourris au Red Mills en témoignent, notre savoir faire est reconnu par de nombreux éleveurs et entraineurs de chevaux de courses qui ont gagnés les courses les plus prestigieuses à travers le monde, Prix de L’Arc de Triomphe, Prix de Diane, Breeders Cup, Melbourne Cup…

2. Notre Service Client
Vous avez besoin d’informations sur nos produits ou sur notre réseau de distribution? De conseils nutritionnels? Notre service client et nos nutritionnistes sont à votre disposition pour répondre à vos questions. Email info@redmills.ie ou contacter notre service client.

3. Confiance
Vous pouvez faire confiance à nos produits. Notre laboratoire sur site nous permet d’avoir un suivi qualité permanent concernant les valeurs nutritionnelles de nos produits, mais aussi de garantir l’absence de toutes substances prohibées.

4. Tradition et innovation
Depuis sa fondation en 1908, le savoir-faire de Connolly's RED MILLS en matière de nutrition équine n’a cessé de s’améliorer, il nous permet aujourd’hui de proposer une gamme, qui concilie tradition et innovation à travers l’utilisation de technologies de pointe et de constants investissements en recherche et développement.

5. Service
A travers notre réseau de distribution vous pouvez être livré rapidement et partout en France.

6. Accréditations
La maitrise technique de Connolly's RED MILLS a fait l’objet de nombreuses accréditations. En savoir plus à ce sujet.


www.redmills.fr

Quelques produits galop avec avoine
voir plus ▼ voir moins ▲
7 octobre

Connolly's RED MILLS

Alimentation
Pourquoi les aliments Red Mills?

Six bonnes raisons de choisir Red Mills ...

1. Succès
Les faits sont souvent plus convaincants que des mots. Les nombreux champions nourris au Red Mills en témoignent, notre savoir faire est reconnu par de nombreux éleveurs et entraineurs de chevaux de courses qui ont gagnés les courses les plus prestigieuses à travers le monde, Prix de L’Arc de Triomphe, Prix de Diane, Breeders Cup, Melbourne Cup…

2. Notre Service Client
Vous avez besoin d’informations sur nos produits ou sur notre réseau de distribution? De conseils nutritionnels? Notre service client et nos nutritionnistes sont à votre disposition pour répondre à vos questions. Email info@redmills.ie ou contacter notre service client.

3. Confiance
Vous pouvez faire confiance à nos produits. Notre laboratoire sur site nous permet d’avoir un suivi qualité permanent concernant les valeurs nutritionnelles de nos produits, mais aussi de garantir l’absence de toutes substances prohibées.

4. Tradition et innovation
Depuis sa fondation en 1908, le savoir-faire de Connolly's RED MILLS en matière de nutrition équine n’a cessé de s’améliorer, il nous permet aujourd’hui de proposer une gamme, qui concilie tradition et innovation à travers l’utilisation de technologies de pointe et de constants investissements en recherche et développement.

5. Service
A travers notre réseau de distribution vous pouvez être livré rapidement et partout en France.

6. Accréditations
La maitrise technique de Connolly's RED MILLS a fait l’objet de nombreuses accréditations. En savoir plus à ce sujet.


www.redmills.fr

Quelques produits galop avec avoine
voir plus ▼ voir moins ▲
6 octobre

EQUICER

Conseil et Services
Créé pour le milieu du cheval, EQUICER est votre partenaire et vous accompagne dans la gestion quotidienne de votre entreprise :
- Nous cernons ensemble vos besoins.
- Nous vous proposons des services de qualité dans les meilleurs délais.
- Nous définissons avec vous le contenu de nos prestations.
- Nous intervenons au siège de votre entreprise si vous le souhaitez.
Une équipe de spécialistes répartis sur plus de 55 départements français.

EquiCER votre partenaire conseil
ELEVEURS
CAVALIERS
ENTRAINEURS
PROPRIETAIRES
CENTRES EQUESTRES

ETUDES
SOCIAL
FISCALITE
JURIDIQUE
COMPTABILITE
INFORMATIQUE
voir plus ▼ voir moins ▲
6 octobre

MARTIN COLLINS

Fournisseur d'hippodrome / Centre d'entraînement
Martin Collins International fait partie du groupe Martin Collins et se spécialise dans la fabrication et l'installation de sols équestres synthétiques pour les sports équestres ainsi que les hippodromes et centres d’entrainement publiques et privés. Etant le premier producteur de sols équestres synthétiques au Royaume-Uni, la société fournit un service complet qui comprend toute la construction qui est nécessaire pour convertir des installations existantes ou de créer une nouvelle carrière ou piste partir d'un terrain vierge. Notre gamme de produits est conçue et installés pour de nombreux différents clients allant du propriétaire d'un cheval ayant besoin d’une petite carrière de dressage jusqu’aux hippodromes internationaux qui organisent des meetings de Groupe 1. Tous nos sols subissent des tests environnementaux stricts et notre service après-vente est sans pareil, n’importe ou dans le monde où ils soient installés.

La société produit sa gamme de sols équestres depuis nos deux sites de fabrication au Royaume-Uni ou depuis le nombre croissant d’usine en Europe. Nous avons également récemment mis en place une usine en Afrique du Sud, et nos plans pour des installations semblables dans l'Extrême-Orient sont déjà bien avancés. En premier prix, nous produisons des sols sans cire qui nécessitent un arrosage, tandis qu’à l'extrémité supérieure, les produits sont à base de cire et «libre d’eau», les deux types de sols sont utilisés pour l’entrainement et les courses de galop, ainsi que le polo, le dressage, le saut d'obstacles et l'attelage. La société produit également une gamme d'équipements nécessaires pour l’entretien de nos sols, qu'il s'agisse de l'Arena Master pour les carrières équestres ou du Gallop Master pour les hippodromes; des conseils pour leur utilisation sont donnés lors de l'installation du sol et des contrôles ultérieurs font partis de notre service après-vente.

Les sols Martin Collins ne sont pas seulement durables et résistants à l'usure, mais aussi très polyvalents. Chaque sol est conçu spécifiquement pour s'adapter au climat et à son utilisation; il n'y a pas un sol unique pour tous. Par conséquent, ils sont utilisés dans de nombreuses parties du monde pour des événements ou compétitions, pour l’entrainement ou des courses. Un peu plus loin, Singapour bénéficie de carrières et manèges de sols Martin Collins et aussi des pistes de galop d’entrainement et un hippodrome de Groupe Un à Kranji.

Nos champs de courses peuvent être trouvés dans de nombreuses autres parties du monde et la liste s'allonge: En Europe, il ya des pistes en Irlande, Espagne, France (4) et au Royaume-Uni (4). Un peu plus loin il y a les sols synthétiques Martin Collins aux Etats-Unis (4), au Canada et en Turquie, en plus de celui mentionné ci-dessus à Singapour; nous sommes également sur le point de démarrer les travaux sur deux hippodromes en Afrique du Sud suite à la réussites les installations des pistes publics d’entrainement de galops à Randjesfontein. En fait, il y a plus de sol en cire Martin Collins dans le monde que tous les autres sols en cire confondus - c'est vraiment le sol synthétique pour hippodrome le plus populaire dans le monde!

Enfin, malgré la popularité mondiale de nos produits, Martin Collins International ne se repose pas sur ses lauriers et nous continuons à investir dans la recherche et le développement continus, assurant ainsi que nous continuons à rester en avance et offrir à nos clients le meilleur produit possible allié au meilleur service possible.

Chantilly fournit une nouvelle étape pour Polytrack :

Martin Collins, le leader du marché sur l’innovation et la distribution de sols synthétiques de champs de course, est ravis de voir l’épreuve préparatoire de la Dubai World cup célébrer l’ouverture des courses sur Polytrack à Chantilly le 3 Mars.

La piste Polytrack devrait augmenter le calendrier de Chantilly d’un nombre initiale de 24 journées jusqu'à 40 journées de course par an. Elle fournira également la possibilité de conserver la piste en herbe en transférant les courses en cas de temps inclément, et l’opportunité de courir sur des distance plus longue.

C’est la troisième piste Polytrack installé en France - les autres étant Cagnes-sur-Mer et Marseille – et la dix-septième piste de Martin Collins dans le monde. Martin Collins a également rénové récemment la Piste de Pau dans le sud ouest avec sa fibre renommée additive, CLOPF®.

Martin Collins a déjà installé des pistes d’entrainement à Chantilly. Il commente « nous sommes toujours ravi de travailler avec France-Galop et sommes particulièrement heureux que Polytrack soit reconnu comme une addition de qualité pour un champ de course de première catégorie en Europe.

« Polytrack a une réputation inégalée pour sa durabilité et longévité ; sa qualité supérieur a rapidement produit une amélioration du niveau des courses sur sol synthétiques en Grande Bretagne. Cela est déjà reflété par l’organisation par France-Galop de l’épreuve préparatoire de Dubai a Chantilly »


En supplément de son service après vente, Martin Collins se fait une mission d’accroitre la connaissance des nouveaux sols synthétiques a travers l’Europe. En France, les pistes synthétiques ont tendance à être connu sous le nom de PSF (Piste Sable Fibré), alors que Polytrack comprend un mélange bien plus complexe de sable, fibre et cire. La balance subtil entre ses ingrédients, fait que Polytrack est capable de reproduire un retour d’énergie comparable à celui d’une piste en herbe, qui selon une étude indépendante Americaine, aide à réduire les blessures à l’entrainement et en compatition.

Martin Collins a commencé à produire il y a trente ans ses sols d’avant-garde de CSO et de course en Grande Bretagne, et demeure le seul fournisseur de sol a qui ai été récompensé par le mandat royal de la Reine d’Angleterre. La première piste de course en Polytrack a été installée à Lingfield Park, UK, en 2001 et a permit de courir onze hivers sans modernisation. Polytrack est installé sur les pistes de courses en plus de plusieurs centaines de kilomètres, en UK, Europe, Amérique de Sud et Asie, avec la première piste d’entrainement en Afrique du Sud installée très récemment a Randjesfontein.
voir plus ▼ voir moins ▲
5 octobre

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Nouvelles dispositions sur le jugement des gênes en course

Le Comité exécutif de la Fédération Internationale des Autorités Hippiques (FIAH) a adopté à l’unanimité le 3 octobre 2017 l’insertion dans l’accord international sur l’élevage, les courses et les paris, de dispositions sur le jugement des gênes en courses. Ces dispositions ont été rédigées dans le cadre d’une large concertation menée par la FIAH au terme de laquelle le Conseil d’administration de France Galop a décidé de les ratifier.

Au regard des dispositions internationales adoptées, la rétrogradation d’un concurrent n’interviendra que si ce concurrent empêche un adversaire de le devancer, non plus seulement s’il le prive d’une allocation ou d’une meilleure allocation. A la demande de la France, il est prévu, si la monte du jockey du concurrent responsable de la gêne est considérée comme dangereuse, que le concurrent incriminé pourra également être rétrogradé ou distancé.

La mise en application de ces nouvelles règles en France nécessite une harmonisation des textes existants qui sera mise en œuvre d’ici la fin de l’année et au terme de laquelle sera précisée la date exacte de leur prise d’effet.
voir plus ▼ voir moins ▲
5 octobre

Charles GOURDAIN

Entraîneur
INFRASTRUCTURE
.
Une équipe de 20 personnes travaille au côté de Charles Gourdain dont 4 jockeys (3 pour le plat, un pour l'obstacle) dans des conditions optimum.

L'ÉCURIE
.
L’écurie de Charles GOURDAIN est un établissement privé située dans le Domaine de Sers (Pau). Elle se situe dans un endroit ombragé et calme et offre à ses pensionnaires de grands boxes confortables.
Par ailleurs, plusieurs paddocks permettent de reposer les chevaux après une course ou un travail si besoin. Les chevaux sont en sécurité dans cet endroit fermé à l'entrée duquel habite l'entraîneur avec sa femme et ses 5 enfants. Les bureaux sont également sur place ce qui engendre une présence quasi permanente à l'écurie.

LE CENTRE D'ENTRAÎNEMENT
.
Le domaine de Sers est le 2e plus grand centre d'entraînement français. Chaque année, de nombreux chevaux entraînés à Pau s’illustrent en plat et en obstacle sur les plus grands hippodromes du monde et particulièrment à Paris au plus au niveau.
.
Le domaine de Sers d'une superficie de 60 hectares environ offre de belles conditions d’entraînement pour les chevaux de plat et d’obstacle avec pistes en gazon, sable et un accès direct sur l’hippodrome pour la piste en sable fibré. Cette piste très utile peut être utilisée à tout moment pour travailler les chevaux lorsque les conditions climatiques sont difficiles.
voir plus ▼ voir moins ▲
3 octobre

CARROSSERIE CAVALCAR

Transport (Fabricant, Distributeurs, Transporteurs)
CARROSSERIE CAVALCAR

Nous avons le plaisir de vous proposer toute une gamme de camions chevaux neufs et occasions:

- Camion chevaux VL 2 places (permis voiture)
- Camion chevaux PL de 3 à 12 chevaux avec ou sans home-car.

La Carrosserie Cavalcar est née de la volonté d'un cavalier passionné,de proposer au plus grand nombre des camions chevaux de qualité, pratiques pour les cavaliers, confortables et sécurisants pour les chevaux.

Nous vous invitons à découvrir nos produits de la gamme Van Wm Meyer (van tractés) pour accompagner votre camion chevaux.

Espérant vous compter bientôt parmi nos clients.
voir plus ▼ voir moins ▲
3 octobre

HORSE UP - BERNARD NUTRITION ANIMALE

Alimentation
Le groupe BERNARD,négociant agricole depuis 1922, est implanté à Saint-André-de-Corcy, en plein coeur du département de l’Ain.

Notre entreprise familiale allie tradition et innovation pour mettre ses compétences au service de ses clients.

Bernard Nutrition Equine, aujourd'hui HORSE UP, a vu le jour en 2002, grâce à une équipe de passionnés et de spécialistes du cheval.

Nous distribuons aujourd’hui nos aliments pour chevaux sur toute la région Rhône-Alpes à de nombreux professionnels et particuliers qui nous font confiance. Nous sommes présents par le biais de nos dépôts, nos magasins et nos distributeurs (carte) sur le secteur Rhône-Alpes, ainsi qu’une partie de la Bourgogne.

Nous vous proposons une gamme complète d'aliments pour chevaux, de compléments nutritionnels et produits de soin pour votre cheval. Nos produits s’adressent à tous les chevaux, du cheval de loisir au cheval de course.

Nos aliments floconnés et granulés sont formulés par un spécialiste de la nutrition du cheval afin de répondre aux besoins de votre cheval en fonction de son âge, son activité et de sa physiologie.

Vous fournir des aliments de qualité est notre priorité. Nos matières premières sont sélectionnées et tracées pour vous assurer une qualité maximale. Notre usine certifiée ISO 9001 et Guide des Bonnes Pratiques pour la Fabrication d'aliments composés. Notre processus d'analyses et de contrôles vous garantissent sécurité et respect du bien-être de votre cheval.

A tout moment, vous pouvez compter sur nos techniciens spécialisés, pour vous suivre et vous conseiller, et sur toute l’équipe Bernard pour vous satisfaire.

L'équipe Horse Up.

www.horseupnutrition.com
voir plus ▼ voir moins ▲
2 octobre

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Retours sur les Gr1 de dimanche à Chantilly

Prix de l’Abbaye de Longchamp Longines : Petit monstre Battaash

D’un bout à l’autre du sprint de mille mètres qu’est le Prix de l’Abbaye de Longchamp Longines, le hongre de 3 ans Battaash (Dark Anglet) courait tout seul. Il n’a jamais été approché et a passé le poteau avec quatre longueurs d’avance sur la tenante du titre, Marsha (Acclamation), qui est sans doute plus à l’aise en bon terrain mais n’en n’a pas moins très bien tenu sa partie.

Entraîné en Angleterre par Charlie Hills pour le cheik Hamdan Al Maktoum, Battaash restait sur une quatrième place dans les Nunthorpe Stakes (Gr1) à York remportés par Marsha, mais il avait auparavant gagné trois fois : une Listed, un Groupe 3 puis un Groupe 2. Il a raté une seule marche pour reprendre avec succès son ascension à Chantilly et sa domination a fait très forte impression.

Le poulain a été acheté 200.000£ yearling aux ventes de Newmarket par Shadwell Stud, qui l’a inscrit un an plus tard aux ventes de chevaux à l'entraînement après qu’il eût été castré et gagné sa première course puis terminé trois fois troisième. Finalement, le poulain n’a pas été présenté, et on mesure bien maintenant combien ce forfait était opportun !

Battaash est le premier produit de Anna Law (Lawman), une pouliche inédite mais une sœur du gagnant de Groupe 2 Etlaala (Selkirk), un précédent achat de Shadwell !

Charles Hills, entraîneur de Battaash (1er) : « Je n'ai jamais eu un cheval avec autant de vitesse. Ce n'est pas un gros cheval, mais sa vitesse de croisière est impressionnante. Il est encore meilleur en bon terrain. C'est un hongre et il a un bel avenir devant lui. Nous avons été sollicités pour aller courir l'Everest mais ce sera plutôt pour l'année prochaine. Son jockey a dit qu'il n'avait jamais monté un cheval aussi rapide. Il a été calme toute la journée. Il est très différent de Muhaarar que j'ai entraîné par le passé car ce dernier avait un peu plus de tenue. »$

Jim Crowley, jockey de Battaash (1er) : « Il était très décontracté toute la journée, dans son box. Il s’est juste un peu énervé derrière ls stalles, et je me suis inquiété un instant, mais quand les boites se sont ouvertes, tout s’est bien passé. Je n’ai jamais monté un cheval aussi véloce que lui. Il faut juste essayer de contrôler sa vitesse. »

William Butler, assistant entraîneur de Marsha (2e) : « Marsha est une pouliche régulière. Le gagnant est un monstre, félicitations à eux ! Marsha a conclu troisième derrière lui à Goodwood, et deuxième ici. Marsha est gagnante de Gr1 et aussi placée de superbes courses. Je ne suis pas certain que nous la reverrons courir cette saison, nous devons voir comme elle rentre. Je sais qu'elle sera présentée aux ventes de Décembre, à Tattersalls. »

Clive Cox, entraîneur de Profitable (3e) : « Profitable a fait une grande course. C'est un très bon cheval, très dur. Il a réalisé une grande année et sa troisième place prouve définitivement qu'il est un cheval de Groupe 1. »

Prix de l’Opéra Longines : nouvelle domination des irlandaises

L’entraîneur irlandais Aidan O’Brien a porté à 22 son nombre de victoires de Gr1 cette année en plaçant au passage deux de ses pensionnaires aux deux premières places du Prix de l’Opéra Longines (Gr1), Rhododendron (Galileo) et Hydrangea (Galileo). Les deux pouliches de 3ans se sont livrées à une lutte sans merci pour finalement se placer dans cet ordre avec un écart d’une tête tandis que la première française à l’arrivée, Lady Frankel (Frankel), également âgée de 3 ans et à une encolure seulement, juste devant Wuheida (Dubawi) pour l’écurie Godolphin.

Des écarts minimes mais une ligne droite splendide dans une journée qui aura été riche en sensations.

Rhododendron aura soufflé le chaud et le froid cette saison. Gagnante l’an dernier du Fillies Mile (Gr1), elle est partie favorite des Mille Guinées (Gr1) à Newmarket mais a dû s’incliner devant sa compagne d’écurie Winter, puis derrière Enable dans les Oaks d’Epsom. Très suivie ensuite dans le Prix de Diane Longines (Gr1), elle a été arrêtée ce jour-là en raison d’un problème de santé. Elle venait seulement de faire une rentrée anonyme sur 1.600 mètres en Irlande mais c’est complètement retrouvée qu’elle a pris sa revanche à Chantilly, de haute lutte.

Sa sœur cadette de Rhododendron, Magical (Galileo), a terminé quatrième au cours de cette même réunion de l’Arc dans le Prix Marcel Boussac (Gr1). Leur mère est Halfway to Heaven (Pivotal), qui a elle-même terminé troisième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) 2008 derrière Zarkava et Goldikova, puis remporté trois Groupes 1 en Irlande et en Grande-Bretagne…

Aidan O’Brien, entraîneur de Rhododendron (1re) et d’Hydrangea (2e) : « Rhododendron est une pouliche très spéciale pour avoir fait ce qu'elle a fait après ce qui lui était arrivée dans le Prix de Diane Longines. Elle est dure et courageuse. Hydrangea court très bien. Les deux pouliches pourraient aller sur le Breeders’ Cup Filly and Mare. »

Pierre-Charles Boudot, jockey de Lady Frankel (3e) : « Elle court vraiment très bien en étant décontractée derrière les chevaux de tête. La pouliche a bien accéléré toute la ligne droite. Elle est venue échouer tout près de la gagnante. C'est vraiment encourageant et elle nous montre qu'elle a un peu de tenue. Son calme aujourd’hui a joué en sa faveur. »

Charles Appleby, entraîneur de Wuheida (4e) : « Nous sommes très contents. Elle a bien voyagé d'après son jockey et elle a aussi bien accéléré à la fin. Elle devrait être capable de gagner son Groupe 1, du moins nous l'espérons. »

Qatar Prix de la Forêt : Aclaim ferme le ban sur le poteau

Après avoir suivi Karar (Invincible Spirit), un des favoris français de ce Qatar Prix de la Forêt (Gr1), clôture d’une mémorable journée du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), le challenger anglais Aclaim (Acclamation) est venu mettre tout le monde d’accord sur le poteau en s’imposant de ¾ de longueur devant son compatriote britannique So Beloved (Dansili), qui l’a suivi dans sa progression. Un très brave animateur Karar est resté troisième devant Dame du Roi (Dark Angel), qui a mis du temps à s’équilibrer et a fini très vite en pleine piste pour échouer d’une tête au pied du podium.

Entraîné à Newmarket par Martyn Meade, qui remportait là son premier Groupe 1, Aclaim venait de remporter les Park Stakes (Gr2) sur la même distance à Doncaster mais il s’était déjà distingué de ce côté-ci de la Manche en terminant deuxième de Brando sur les 1.300 mètres du LARC Prix Maurice de Gheest (Gr1), cet été à Deauville. Il a été acheté 130.000€ aux ventes de yearlings en Irlande. Ce n’est pas un prix énorme compte tenu de son pedigree puisque son père, Acclamation, est recherché (il est le père de Marsha, deuxième du Prix de l’Abbaye quelques minutes plus tôt), et parce que sa mère, Aris (Danroad), placée de Listed race, est une sœur de la classique irlandaise Again (Danehill Dancer), dont la mère Cumbres (Kahyasi) est elle-même une sœur d’un des plus grands champions de l’après-guerre, Montjeu (Sadler’s Wells) !

Martyn Meade, entraîneur d’Aclaim (1er) : « Il a trouvé des conditions idéales aujourd’hui : le terrain était absolument parfait et le parcours des 1.400 mètres est vraiment son sport. L’objectif cette année était de gagner un Groupe 1, et il l’a fait ! Il ne courra plus cette année, et nous déciderons pour l’année prochaine plus tard. C’est une victoire vraiment spéciale, la première de Groupe 1 pour moi, et c’est vraiment le cheval de la famille. C’est un superbe travail d’équipe. »

David O’Meara, entraîneur de So Beloved (2e) : « Il a été un peu serré dans le parcours mais il a terminé fort. Ce n'est pas une surprise pour nous qu'il ait bien couru. Cette course est assez similaire à celle qu'il a eue dans les Lennox Stakes, mais il s'est mieux débrouillé aujourd'hui. C'est un cheval vraiment talentueux. Je ne suis pas sûr de la suite de son programme. Avec ses propriétaires, nous voulions voir s'il était capable de courir sur 1.400m avec tournant. Il l'a bien fait, donc nous sommes ravis. »

Francis-Henri Graffard, entraîneur de Karar (3e) : « Il court bien et réalise une belle valeur en se montrant très courageux. Cela confirme son affinité pour ce parcours. Son jockey y a cru pendant un instant mais les autres sont revenus. Quand il peut dominer, il est compétitif à ce niveau. Nous allons voir comme il récupère après cette course, mais la Breeders’ Cup Mile, en bon terrain avec les deux tournants de Del Mar, pourrait être un engagement intéressant. Mais ce n'est pas encore une certitude. »

Qatar Prix Jean-Luc Lagardère : Happily venge son frère et son genre !

Happily (Galileo) est devenue la première pouliche au palmarès du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), grand championnat des 2ans, depuis Danishkada, lauréate en 1986 pour l’Aga Khan !

La pensionnaire d’Aidan O’Brien, associée à Ryan Moore, disputait sa sixième course et remportait sa quatrième victoire, sa deuxième au niveau Groupe 1 après avoir battu les meilleures pouliches irlandaises sur 1.400 mètres dans les Moyglare Stud Stakes (Gr1).

Pour ses débuts sur 1.600 mètres, elle a montré qu’elle appréciait l’allongement de la distance puisqu’elle a fait la décision tout à la fin.

Montée en léger retrait dans ce peloton de six concurrents, la grise a laissé les favoris Masar (New Approach) et Olmedo (Declaration of War) s’expliquer pour la victoire depuis le début de la ligne droite pour finalement prendre le dessus dans les derniers cent mètres et s’imposer par plus d’une longueur sur un super Olmedo, une courte encolure devant le représentant de Godolphin, Masar.

Happily est née dans la pourpre puisqu’elle est la propre sœur du classique Gleneagles, quadruple gagnant de Groupe 1 pour le même entourage –les associés du haras irlandais Coolmore- et également le premier au poteau de ce Prix Jean-Luc Lagardère en 2014 avant d’être rétrogradé à la troisième place…

Aidan O’Brien, entraîneur de Happily (1re) : « Déjà l’an dernier, nous pensions qu’il fallait courir plus souvent les pouliches contre les mâles dans cette course, donc nous avions depuis longtemps cette option en tête. Après les Moyglare Stud Stakes, l’équipe ne voulait pas que Happily et Magical (deuxième) se rencontrent de nouveau. Elle était très bien le matin, et Ryan Moore lui a donné une course parfaite. Elle ressemble beaucoup à son frère Gleneagles, ils ont tous les deux beaucoup de classe, sont professionnels et détendus en compétition. Je pense qu’elle a un peu plus de tenue que lui. »

Ryan Moore, jockey de Happily (1re) : « La pouliche avait couru sur 1.400 mètres mais je savais qu’elle tiendrait le mile. C’était une course dure, car elle affrontait les mâles, mais elle a beaucoup de classe. »

Jean-Claude Rouget, entraîneur d’Olmedo (2e) : « Olmedo a été très tenace. Il a encore besoin de prendre du métier. Il a montré aujourd'hui toute sa qualité. J'ai eu peur qu'il perde la deuxième place, mais il a été bon pour la garder. Nous allons préparer la Poule et le Jockey Club comme nous l'avions fait avec Brametot. Il aura le niveau. »

Charles Appleby, entraîneur de Masar (3e) : « Le jockey était très content. Masar a fait une très bonne course. Il a pris le tournant un peu au large et a perdu un peu de terrain, mais il a tout de même fait une bonne fin de course. Il s'est bien défendu et devrait faire un bon 3ans. »

Nicolas Clément, entraîneur de Woodmax (4e) : « Le poulain court très bien. Il est quatrième derrière de bons 2ans. Sa ligne droite est très bonne. C'est certainement un poulain en devenir. Je ne sais pas s'il va recourir cette année ou si nous allons le préserver pour l'an prochain. Il a bien couru 1.600m, nous n'allons donc pas changer pour le moment. »

Total Prix Marcel Boussac : Godolphin succède à Godolphin

Wild Illusion (Dubawi) a remporté le Total Prix Marcel Boussac-Critérium des Pouliches (Gr1) un an après sa compagne d’écurie Wuheida (Dubawi, au départ du Prix de l'Opéra Longines), pour la casaque de Godolphin et l’entraînement de Charlie Appleby, entraîneur britannique qui signait ainsi sa neuvième victoire française de l’année, la sixième au niveau Groupe, la seconde au niveau Groupe 1.

C’était la troisième sortie seulement de Wild Illusion, qui avait terminé 3ème de Soustraction (Lope de Vega) sur cette piste dans le Prix d’Aumale (Gr3) après avoir débuté par une victoire à Yarmouth. Elle a pris cette fois une éclatante revanche, sur une piste assouplie par les pluies de la veille et de la matinée, puisqu’après avoir galopé à la hauteur de Soustraction, elle a fait rapidement la différence pour s’imposer par une longueur et demie devant la favorite française Polydream (Oasis Dream), venue du peloton, une tenace Mission Impassible (Galileo) et Magical (Galileo), qui fit illusion pour la 2ème place jusqu’à deux cents mètres du poteau.

Wild Illusion est une fille de la bonne Rumh (Monsun), placé de Listed pour Godolphin, qui l’avait achetée 300.000£ aux ventes de yearlings de Newmarket. Avant Wild Illusion, elle avait produit Really Special (Shamardal), lauréate invaincue d’une préparatoire aux Mille Guinées des Émirats mais qui n’a pas confirmé ensuite.

Charles Appleby, entraîneur de Wild Illusion (1re) : « La pouliche avait très bien travaillé et vraiment progressé depuis sa dernière sortie, si bien que nous avons décidé de la supplémenter. Je suis très reconnaissant que le cheik Mohammed m’ait permis de le faire. Je lui ai mis des œillères australiennes, car elle s’était montrée trop relax la dernière fois. Je voulais juste qu’elle soit plus concentrée. Je suis ravi pour l’équipe, et c’est aussi très important pour l’étalon, Dubawi. Maintenant, elle va passer un bon hiver, et nous déciderons ensuite de son programme. Evidemment que l’on peut rêver aux classiques avec une pouliche comme elle ! »

James Doyle, jockey de Wild Illusion (1re) : « Je suis très content de la façon dont elle s’impose. C’est une pouliche qui a une action très fluide, naturelle. Elle nous a vraiment surpris aujourd’hui. Elle a beaucoup progressé depuis sa dernière course. Les œillères australiennes l’ont beaucoup aidée. Elle n’a pas été dérangée par le terrain souple. »

Freddy Head, entraîneur de Polydream (2e) : « Elle court très bien. Mais elle n’a pas vraiment eu d’étincelles, elle reste un peu dans son action. À Deauville, elle avait vraiment changé de vitesse. Mais peut-être parce que c’est la fin de saison. Elle s’est peut-être retrouvée un peu loin mais il ne faut pas chercher des excuses. Elle a l’air de tenir la distance, c’est encourageant. Nous la reverrons l'année prochaine. »

Jean-Claude Rouget, entraîneur de Mission Impassible (3e) : « Nous sommes très contents de sa performance. Elle fait une super course et réalise sa meilleure valeur. Il n'y a rien à redire. À présent, elle va se reposer, avant d'attaquer les grandes courses l'année prochaine. »

Qatar Arabian World Cup : Un podium exclusivement qatari

À l'issue d'une lutte longtemps indécise à l'arrivée de la Qatar Arabian World Cup (Gr1-PA) entre le favori Ebraz (Amer), Yazeed (Munjiz) et Gazwan (Amer), compagnon d'écurie et de casaque d'Ebraz, c'est le 6ans Gazwan qui a dominé ses adversaires in extremis pour l'entraînement de Julian Smart et le propriétaire Mohammed bin Khalifa Al Thani, le frère du propriétaire du second, Abdullah bin Khalifa al Thani. C'est donc un trio qatari qui occupe le podium du Grand Prix des pur-sang arabes.

Julian Smart, entraîneur de Gazwan (1er) et Ebraz (3e) : « J’avais gagné cette course à trois reprises, mais à chaque fois avec des pouliches. Alors j’avais peur, car je n’avais pas de pouliches cette année ! Gazwan est très, très bon. Il avait besoin de courir la dernière fois. Il avait progressé. Je lui avais mis de nouveau les œillères. Ebraz et Yazeed, qui sont des 4ans, sont des chevaux pour le futur. Gazwan a 6ans mais il a peut-être encore une saison devant lui. Peut-être même qu’il reviendra ici l’an prochain ! C’est un cheval très dur, mais j’essaie de ne pas trop les courir. Il faut faire attention à ces chevaux de cette qualité ! Je suis un peu déçu avec Ebraz, mais ce sont des courses très difficiles. »

Alban de Mieulle, entraîneur de Yazeed (2e) : « C'est un cheval qui a toujours été très estimé. Il avait été arrêté pendant un certain temps et il ne s'agit que de sa quatrième course. Il est battu par un très bon cheval, plus âgé que lui et qui s'est avéré encore meilleur aujourd'hui. D'un point de vue tactique, son jockey qui a plus l'habitude de monter des pur-sang, a pensé qu'il s'agissait quasiment d'un pur-sang ! »

Elisabeth Bernard, entraîneur de Sylvine Al Maury (4e) : « C'était la seule femelle de la course. Elle a fait une ligne droite inimaginable dans un lot très relevé, avec des mâles qui l'avaient précédés à Deauville. Elle finit devant eux. Je suis ravie. Je suis un peu déçue pour Deauville car sans les incidents de course, elle aurait gagné. Elle est fantastique. C'est très difficile d'avoir un cheval performant de 3 à 6ans. Nous allons voir comment elle va la semaine prochaine. Notre objectif actuel est la Jewel Crown, à Abu Dhabi, sponsorisée par le cheikh Mansour. »
voir plus ▼ voir moins ▲
2 octobre

LABORATOIRE BÖSE

Santé équine (Laboratoires, Hygiène et confort, Maréchalerie)
Notre entreprise
*******************************
Notre laboratoire a été fondé en 1996 à Hildesheim (Basse-Saxe). Depuis, notre entreprise s´est développée de sorte qu´en 2006 nous avons choisi de nous installer dans des locaux plus spatieux proches de cette même ville, nous permettant ainsi d´élargir notre activité dans de meilleures conditions.

Nous sommes un laboratoire spécialisé pour les équidés. L´exigence de nos services ainsi que les conseils compétents de nos vétérinaires sont la marque de notre société.

Notre challenge est de vous livrer des résultats sûrs, fondés et rapides.
Toutes les analyses effectuées en vue d´une exportation temporaire ou définitive, répondent aux critères internationaux. Nous proposons également des tests d´hygiène de la reproduction pour les étalons et les juments, ainsi que des examens nécessaires à la détection de maladies infectieuses.


Philosophie
*******************************
Le cheval détient une place particulière en tant que partenaire dans le sport et les loisirs. Ceci implique une mobilité croissante et donc un transport international important.

Notre objectif est d´apporter un maximum de sécurité à nos clients, en ce qui concerne la situation du transport international.

Pour cela, une standardisation des méthodes entre les laboratoires d´analyses de différents pays est absolument nécessaire.

Nous nous engageons dans ce domaine par une activité de coopération scientifique internationale avec de nombreux collègues et sommes également actifs dans le développement de nouvelles méthodes de

diagnostiques. Le résultat de ce travail scientifique commun est intégré chaque jour aux analyses de routine.

Nos clients profitent donc directement de notre évolution et du progrès des méthodes d´analyses.


Engagement
*******************************
Notre entreprise s´engage en sponsorisant l´organisation »WorldHorseWelfare«
(par le passé ILPH, www.worldhorsewelfare.org ) à soutenir l´action mondiale de l´alliance pour la protection du cheval.
voir plus ▼ voir moins ▲
29 septembre

Sté Nouvelle FERJU GOURDIN SOUPLEX

Fournisseur d'hippodrome / Centre d'entraînement
HIPPISME

Herse niveleuse à cercles et barres
voir plus ▼ voir moins ▲
29 septembre

Sté Nouvelle FERJU GOURDIN SOUPLEX

Fournisseur d'hippodrome / Centre d'entraînement
Lame niveleuse pour piste d'hippodrome.
voir plus ▼ voir moins ▲
29 septembre

FITECO

Conseil et Services
Le cheval est une des plus belles conquêtes de l’homme qui a su en faire un animal de prestige dans toutes les disciplines équestres. Depuis plus de 45 ans, nous accompagnons avec passion les professionnels de la filière équine.
Notre territoire compte environ 900 000 équidés, cette filière est riche d’activités telles que : élevage, course, compétition, loisirs, traction, auxquelles il faut ajouter toutes les activités connexes comme la maréchalerie, les soins vétérinaires, les produits alimentaires, vous êtes en effet plus de 8 000 à avoir une activité ayant un lien avec le cheval. Si d’une manière générale l’équitation a le vent en poupe avec une croissance constante annuelle du nombre de licenciés FFE, pour autant, votre filière doit relever des enjeux majeurs : faire face à une concurrence internationale plus forte, améliorer l’efficacité et la professionnalisation de vos entreprises, anticiper les attentes de vos publics, adapter vos productions et services aux usages, préserver la biodiversité des races, …
Si l’on associe ce contexte aux récentes réformes de législation, et au fait que chaque professionnel de la filière relève d’un régime fiscal différent selon son mode d’exploitation, il est essentiel de pouvoir vous appuyer sur des experts de votre filière pour vous accompagner dans toutes vos problématiques de gestion et de développement. Vos experts FITECO disposent d’une expérience et d’une forte implication, ainsi que des compétences spécifiques « cheval » indispensables pour vous apporter un accompagnement de qualité et adapté à vos particularités, en matière comptable, fiscale, sociale et juridique.
Nous sommes animés par la même passion, alors ensemble, nous pouvons échanger, coopérer et apporter notre contribution pour l’amélioration de la filière dans tous les domaines.
voir plus ▼ voir moins ▲
28 septembre

HARAS DE MALLERET

Santé équine (Laboratoires, Hygiène et confort, Maréchalerie)
Pourquoi et à quel moment utiliser la Balnéothérapie Équine?

En prévention ponctuelle :
Avant une compétition, une course ou une épreuve importante lors de laquelle les membres du cheval (muscles, tendons, articulations…) seront très sollicités. Nous conseillons d’anticiper cette sollicitation en utilisant nos machines pendant 2 à 3 jours précédant votre événement. Les séances permettent de préparer physiquement le cheval à l’effort intense qu’il s’apprête à produire grâce au variateur d’intensité du tapis roulant immergé et à la force variable du courant.
La prévention ne concerne pas seulement l’état physique du cheval. Nous avons remarqué une nette amélioration du moral de nos pensionnaires après une séance en machine active. La séance offre un entrainement différent et ludique au cheval tout en affinant l’entrainement cardio.

En récupération ponctuelle :
Si la prévention est recommandée afin de réduire les risques de blessure lors d’une épreuve importante, la balnéothérapie équine est tout autant recommandée après une course, une compétition ou un entrainement intensif afin de permettre au cheval de récupérer rapidement et efficacement. Nous conseillons donc de nous confier votre champion au cours des 72 heures suivant l’épreuve. Les soins conseillés seront alors répartis sur la journée, Aquatraineur Hydrozone le matin afin de contrer les éventuelles courbatures liées à l’effort intense suivi d’une décontraction musculaire sous solarium permettant l’évacuation de l’acide lactique et SPA CET l’après-midi afin de prévenir toute inflammation au niveau des membres.

En cure de 3 semaines en début et en fin de saison afin d’apporter à votre cheval tous les bienfaits de la balnéothérapie sur une période prolongée.

La combinaison entre l'Aquatrainer et le SPA est excellente en prévention ou récupération et non seulement en curatif. Travailler les muscles, le cardio, la décontraction et assainir les membres très souvent enflammés dans notre SPA d'eau de mer.
voir plus ▼ voir moins ▲
28 septembre

BILLARD Amélie - BOULARD Romain

Débourreur / pré-entraineur
Amélie et Romain présentent une expérience et un savoir faire très complet et basés sur plusieurs années. Ils sont capables de travailler tous types de chevaux, Amélie est sortie à très bon niveau dans les trois disciplines olympiques, Romain a formé beaucoup de jeunes chevaux en saut d'obstacle. Et depuis de nombreuses années, ils travaillent ( éduquent, dressent, mettent en conditions...) avec les chevaux de course, galopeurs et trotteurs. Cette dernière activité est appelé la cure académique, créée en 2005.

- Chevaux de course:

Les Écuries du Derby, vous proposent , débourrage et pré-entraînement, CENTRE D'EDUCATION ET DE DRESSAGE < la cure académique > de vos chevaux de course.

Nous essayons de nous adapter à chaque cheval. Nous cherchons en permanence de nouvelles solutions, dans l'éducation de nos chevaux.

Dans l'absolu, notre méthode peut-être aussi destinée aux cavaliers :

<Eduqué le cavalier à éduquer son cheval


LA CURE ACADEMIQUE OU L' ETHOACADEMIQUE

( CURE= stage, soins, confort..., ACADEMIQUE ( travail académique, travail des fondamentaux....) : s’adresse aux chevaux de course pur-sang et trotteurs. Elle convient aux chevaux qui sortent de l'entrainement,ceux qui sont en reprise de travail, mais surtout à ceux qui ont besoin d'améliorer leur physique et leur mental (reprise des bases et travail des fondamentaux). Cela peut être pour un cheval qui a une mauvaise bouche, qui part à la faute, qui saute mal…

Revenir à la base du dressage de chaque cheval, pour optimiser leur comportement. Un travail personnalisé à chaque cheval.

Le monde hippique et les courses sont complémentaires, c’est pourquoi nous voulons mettre notre expérience au service des chevaux, des propriétaires et des entraîneurs.

Notre but est d'améliorer la maniabilité des chevaux, de travailler leur symétrie, d'avoir une meilleur communication, de leur apporter une sérénité et une écoute attentive, de trouver leurs problèmes physiques le cas échéant... Nous faisons tout notre possible pour retourner les chevaux en bon état, le poil brillant, toilettes.


Aux écuries du Derby, vos chevaux de courses sont dans un univers différent de leurs habitudes. Les chevaux travaillent 6 jours sur 7, et vont au paddock au minimum 5 fois par semaine. Le travail est alterné, longe / longues rênes / piste / carrière.

L’environnement est calme
Ils vont au paddock tous les jours
Ils sont longés afin de les assouplir, les rendre symétriques le plus possible, et les incurver
Ils sont montés en carrière, en travaillant principalement :
Une attitude académique : mise sur la main, ce qui fait qu’on tend leur ligne de dos et les musclent mieux. Cela permet en même temps d’améliorer leur bouche
Des transitions montantes et descendantes pour la soumission, la souplesse, la bouche, l’équilibre, l’impulsion…
Pour les galopeurs, les changements de pied afin qu’ils ne se fatiguent pas plus d’une jambe à l’autre,
Pour les galopeurs, la technique de nos chevaux de sport : calme, équilibre, réactivité, franchise…
Pour les trotteurs, du saut d'obstacles, ce qui permet de travailler d’autres muscles
Ils peuvent être mis en condition à la piste
voir plus ▼ voir moins ▲
28 septembre

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Le bien-être équin en vedette sur france-galop.com

Vous trouverez désormais sur la page d’accueil de france-galop.com un espace dédié au bien-être équin, au cœur des préoccupations de France Galop et des professionnels des courses de Galop. C’est une des réalisations du groupe de travail mis en place en 2016 avec l’ambassadrice du bien-être équin, Elizabeth Doumen, pour accompagner l’action menée par France Galop et ses membres depuis des années sur les hippodromes et les centres d'entraînement. Formation professionnelle, vérification des installations, de l’état sanitaire des chevaux à toutes les étapes de leur vie sportive, à l’entraînement, hors entraînement et même à l’élevage, contrôle continu des médications, toutes ces missions assumées au quotidien par les équipes de France Galop procèdent aussi au bien-être équin.

Signataire de la Charte du Bien Être Equin en mars 2016 avec les principaux acteurs de la filière Cheval France Galop veut notamment promouvoir la reconversion des chevaux de courses. Des actions sont développées depuis 2007 dans ce sens en partenariat avec la Ligue Française de Protection du Cheval et Au-delà Des Pistes (ADDP).

Dans cette nouvelle rubrique, vous trouverez donc le détail de toutes les actions menées par France Galop en matière de bien-être équin, comment adhérer au Fonds de reconversion des chevaux de courses au galop et une foire aux questions détaillée.

Bonne visite, et merci pour vos encouragements en faveur du bien-être équin dans les courses de galop en France…
voir plus ▼ voir moins ▲
27 septembre

FIRST - STLC

Transport (Fabricant, Distributeurs, Transporteurs)
FIRST-STLC est une société organisatrice de transports internationaux, basée à Roissy CDG. Nous disposons d’un service spécialisé dans le transport d’animaux vivants avec une branche dédiée aux transports de chevaux vers les Pays Tiers.
Nous offrons à notre clientèle un service complet où nous nous occupons de toutes les formalités sanitaires, douanières, administratives ainsi que de toute la logistique concernant le transport (camion/transit/vols…) .
Notre priorité est le bien être des chevaux et nos accompagnateurs professionnels y veillent à chaque étape du transport.
voir plus ▼ voir moins ▲
27 septembre

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Qatar Prix du Cadran : le marathon de Paris

Né au Champ de Mars avant la Tour Eiffel, dans les années 1830, le Qatar Prix du Cadran est une des plus anciennes courses du calendrier français, et le plus long Groupe 1 du pays puisqu'il est disputé sur 4.000 mètres. Il consacre donc un spécialiste des courses de tenue, un stayer, et donne toujours lieu à des matches spectaculaires entre les chevaux britanniques et irlandais d'une part, et les meilleurs français d'autre part, sur une distance qui initialement très courante, puis tombée en désuétude, connaît aujourd'hui un renouveau bienvenu.
Octobre, Chantilly*

Qatar Prix du Cadran

Groupe 1, 4ans et au-dessus, 4.100 mètres, 300.000€

Créé en 1837

Record de la course (Longchamp) : nouvelle piste et grande piste, 4'12''22 en 2014 par High Jinx. Petite piste et grande piste, 4' 16'' 24 en 1955 par Elpenor.

Tenant du titre : Quest for More (h6, IRE par Teofilo), appartenant à Sultan Ahmed Shah, élevé par Epona Bloodstock Ltd, entraîné par Roger Charlton et monté par George Baker.

La course se déroule en 2017 pour la 173ème fois.

(*) La course se déroule à Chantilly sur 4.100 mètres en 2016 et en 2017 pendant les travaux à Longchamp, qu’elle retrouve en 2018 sur 4.000 mètres.



Historique

C'est, après le Prix du Jockey Club (1836), la plus ancienne des courses françaises ayant toujours conservé la même appellation. Elle tient son nom du cadran de l'horloge de l'Ecole Militaire à l'époque où la Société d'Encouragement organisait ses courses au Champ de Mars.

C'est le 27 avril 1837 que fut couru le premier Prix du Cadran (doté de 3.000 F), en partie liée sur un tour et quart du Champ de Mars, soit 2.500 mètres. Dans la première épreuve, Miss Annette, jument de 7 ans appartenant à Lord Henry Seymour et montée par Tom Robinson, devança aisément ses deux rivales, Agélie au duc d'Orléans et Bélida à Auguste Lupin. Dans la seconde épreuve, Miss Annette effectua le parcours au petit galop, ses rivales ayant décliné la lutte.

Pendant longtemps, jusqu’aux événements de 1870-1871, le Prix du Cadran avait lieu fin avril lors de la réunion d’ouverture du meeting de printemps au Champ de Mars puis à Longchamp. Il était le premier des quatre seuls prix importants dont disposaient à Paris les 4 ans, les trois autres étant le Prix Rainbow (5.000 mètres, créé en 1861 sous le nom de Prix de l’Impératrice), « La Coupe » (3.200 mètres, créée en 1865) et le Prix Gladiateur (6.200 mètres, dérivé du « Grand Prix » créé au Champ de Mars en 1806). Hors de Paris, les meilleurs pouvaient tenter leur chance en Angleterre en juin au meeting royal d’Ascot dans la Gold Cup (4.000 mètres, créée en 1807) et l’Alexandra Plate (4.500 mètres, créé en 1865), en juillet à Goodwood dans la Goodwood Cup (4.200 mètres, créée en 1812), en août à Deauville dans le Grand Prix (2.400 mètres, créé en 1866) et en septembre à Baden-Baden dans le Grand Prix (3.200 mètres à l’origine, créé en 1858). Ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle que furent créées de nouvelles courses bien dotées, ouvertes aux chevaux d’âge et sur des distances plus courtes, voisines de 2.000 et 2.400 mètres. D’abord en Angleterre, avec les Champion Stakes (2.000 mètres, 1877) et les Eclipse Stakes (2.000 mètres, 1886), puis en France avec le Prix des Sablons (2.100 mètres, 1889, futur Prix Ganay), le Prix Boïard (2.000 mètres, 1891) et le Prix du Conseil Municipal (2.400 mètres, en 1893).

Le Prix du Cadran continua de porter le même nom quand il fut transféré à Longchamp lors de l'ouverture de l'hippodrome en 1857. Après avoir été couru en partie liée pendant six ans, le Prix du Cadran vit sa distance élevée à 4.000 mètres en une seule épreuve en 1843, puis à 4.200 mètres en 1846. Après quelques modifications entre 1851 et 1857, la distance fut reportée à 4.200 mètres en 1858 jusqu'en 1912. Depuis 1913, elle est de 4.000 mètres, et 4.100 mètres lors de ses deux éditions disputées à Chantilly en 2016 et 2017.

Le Prix du Cadran n'a pas été couru en 1850, en 1871, de 1915 à 1918, en 1940 et en 1968. Il fut couru à Versailles en 1848, au Tremblay en 1943, 1944 et 1945 sur 4.100 mètres. De 1854 à 1912, il fut ouvert aux 4 ans seuls. Il n'est ouvert aux hongres que depuis 1986.

Depuis 1991, le Prix du Cadran ne se court plus en mai ; il a été reporté au début octobre, lors du week-end du Prix de l'Arc de Triomphe.

Pelotons

Du fait qu'il s'adresse à des « chevaux d'âge » et à des spécialistes, le Prix du Cadran réunit toujours peu de partants. Maximum, 10 deux fois (1912, 1913) de la création à la Première Guerre mondiale. 12 à deux reprises (1923, 1939) entre les deux guerres. Et depuis 1941 jusqu'à 2016, une fois 16 (2002), deux fois 13 (1974, 1975). Quant aux minima, ils constituent des records pour une grande course.

Un seul partant (walk-over) en 1843 (Annetta) et 1844 (Nativa).
2 partants à sept reprises entre 1838 et 1906.
3 partants à dix-huit reprises entre 1839 et 1989.
Moyenne des partants par course :

de 1837 à 1849 = 3,08 ;
de 1851 à 1870 = 4,15 ;
de 1872 à 1899 = 4,32 ;
de 1900 à 1914 = 5,67 ;
de 1919 à 1939 = 7,86 ;
de 1941 à 1967 = 7,85 ;
de 1969 à 2016 = 8,5.
Tentatives multiples

Réservé aux seuls 4 ans pendant près de soixante ans (1854 à 1912), le Prix du Cadran ne compte que six chevaux vainqueurs à plusieurs reprises :

Nautilus (3 victoires) en 1839, 1840 et 1842 pour le fils aîné du roi Louis-Philippe, le duc d'Orléans mort accidentellement peu après ce dernier succès.
Marsyas (4 victoires) en 1944, 1945, 1946 et 1947
Taine (2 victoires) en 1962 et 1963
Buckskin (2 victoires) en 1977 et 1978
El Badr (2 victoires) en 1979 et 1982
Westerner (2 victoires) en 2003 et 2004.
Les juments

Elles n'ont obtenu que 30 victoires au cours des 172 éditions du Prix du Cadran. Ce faible pourcentage s'explique du fait que les meilleures pouliches sont consacrées à la reproduction dès la fin de leur troisième année. Toutefois les juments furent souvent victorieuses de l'origine de la course (1837) à 1914, obtenant 22 victoires en 76 ans, soit 28,9%. C'est essentiellement de 1919 à 1967 qu'elles furent très discrètes, se contentant de 2 victoires pour 48 épreuves. Depuis 1969, elles ont redressé la situation en obtenant 6 victoires sur 43 années (13.95%). Elles ont encore fait mieux lors des seules 31 dernières années (1986 à 2016), récoltant 5 victoires soit une moyenne de 14.28%.

Les six dernières femelles lauréates du Prix du Cadran furent Gold River (1981), Mercalle (1990), Victoire Bleue (1991), Sought Out (1992), Molesnes (1994) et Molly Malone (2012).

Marsyas

Avec quatre victoires dans cette course de très haut niveau, on doit considérer Marsyas comme un des chevaux les plus remarquables du turf français. Né en 1940 chez Marcel Boussac, il avait pour père le stayer anglais Trimdon, double vainqueur de l'Ascot Gold Cup. Sa mère Astronomie (Astérus) allait produire après lui quatre chevaux remarquables, Caracalla (1942 par Tourbillon), Arbar (1944 par Djebel), Asmena (1947 par Goya) et Arbèle (1949 par Djebel).

Marsyas courut vingt-sept fois de 3 à 7 ans. Il gagna dix-sept courses, se plaça quatre fois deuxième, cinq fois troisième et fut non placé seulement une fois, à 4 ans dans le Prix de l'Arc de Triomphe. Outre ses quatre Prix du Cadran, il enleva en France le Prix Jean Prat deux fois, le Prix Kergorlay et le Prix Gladiateur. A 5 ans, après avoir gagné ses deux courses (Jean Prat et Cadran), il est victime d'un claquage. Absent pendant onze mois, il dispute les deux mêmes épreuves, second du Jean Prat et victorieux dans le Cadran. C'est alors que Marcel Boussac décide de lui faire courir les épreuves de longues distances outre-Manche. Tout en laissant à son demi-frère Caracalla le soin de remporter l'Ascot Gold Cup, Marsyas aligne cinq succès consécutifs, dans les White Rose Stakes (Hurst Park), les Queen Alexandra Stakes (Royal Ascot), la Goodwood Cup, la Doncaster Cup et les Lowther Stakes (Newmarket). Six jours après, il doit se contenter de la troisième place de la Jockey Club Cup. A 7 ans, Marsyas fait une rentrée victorieuse dans le Prix de Lutèce puis tente de remporter un quatrième Prix du Cadran. Objectif chimérique, car l'opposition est plus forte que précédemment. Il doit affronter le 4 ans Souverain, favori (6/10) du fait de ses quatre dernières sorties victorieuses, à 3 ans dans le Grand Prix de Paris, le Prix Royal Oak et les King George VI Stakes, et, pour sa rentrée dans le Prix Jean Prat. C'est pourtant Marsyas qui l'emporte. Après avoir relayé son leader avant le dernier tournant, Marsyas prend le large. Souverain tente alors de placer sa pointe de vitesse mais il se heurte à la résistance obstinée de Marsyas qui gagne finalement de trois longueurs. C'est le chant du cygne de Marsyas, victime d'un nouveau claquage. Quant à Souverain, un mois plus tard il remportera l'Ascot Gold Cup.

Huées et vivats

7 mai 1933. 6'37''4/5, c'est le temps mis par Gris Perle pour devancer ses deux seuls adversaires au terme des quatre kilomètres du Prix du Cadran. Chacun s'était efforcé de ne pas mener. Retour aux balances sous les huées du public.

20 mai 1990. Applaudissements fournis destinés à la pouliche Mercalle, lauréate du Prix du Cadran. Imposant une allure soutenue dès le départ, elle épuise ses adversaires et franchit le poteau avec cinq longueurs d'avance. Le temps enregistré pour 4.000 mètres (4'19''2 en terrain souple) est le second meilleur des dix dernières années. C'est une provinciale, venue de Chateaubriant, où l'entraîne son jockey Maurice Bouland.

7 octobre 2001, deuxième course de la réunion de l'Arc. C'est le Prix du Cadran que cinq étrangers veulent ravir à quatre nationaux. L'un de ceux-ci relaie un compatriote dans le dernier tournant et prend le large. Derrière lui c'est la débandade et c'est avec huit longueurs d'avance que Germinis franchit la ligne d'arrivée sous les vivats de la foule. Ce n'était qu'un outsider (12/1) ; il n'avait pas couru depuis cinq mois ; yearling, il n'avait pas trouvé acquéreur pour 12.000 F. Mais aux yeux du public, il était, comme Mercalle, un provincial venu chercher la consécration parisienne. C'est à Dragey, dans la baie du Mont-Saint-Michel, que le hongre de Robert Sallet avait été minutieusement mis au point par l'entraîneur Patrick Chevillard et le jockey Renaud Janneau.

Propriétaires

Frédéric de Lagrange (11 victoires) : Compiègne (1862), Alerte (1863), Béatrix (1865), La Fortune (1866), Auguste (1867), Longchamps (1868), Le Sarrazin (1869), Boulogne (1870), Saint-Christophe (1878), Rayon d'Or (1880) et Milan (1881).
Marcel Boussac (8 victoires) : Thor (1934), Dadji (1938), Marsyas (1944 à 1947), Arbar (1948) et Elpenor (1955).
Casaque Wildenstein (8 victoires) : Le Chouan (1970), Buckskin (1977, 1978), Balitou (1985), Air de Cour (1986), Victoire Bleue (1991) et Westerner (2003, 2004).
Entraîneurs*

Tom Jennings (15 victoires) : La Clôture (1851), Hervine (1852), Papillon (1854), Monarque (1856), Compiègne (1862), Alerte (1863), Béatrix (1865), La Fortune (1866), Auguste (1867), Longchamps (1868), Le Sarrazin (1869), Boulogne (1870), Saint-Christophe (1878), Rayon d'Or (1880) et Milan (1881).
Thomas Carter (6 victoires) : Miss Annette (1837), Franck (1838), Annetta (1843), Edwin (1845), Nanetta (1849) et Rémunération (1855).
Henry Jennings (5 victoires) : Nativa (1844), Géologie (1860), Prétendant (1861), Revigny (1873) et Clocher (1879).
William Webb (5 victoires) : Krakatoa (1888), Chêne Royal (1893), Fousi Yama (1894), Astronome II (1903) et Strozzi (1906).
George Cunnington Sr (5 victoires) : Camisole (1904), Ris Orangis (1907), Aveu (1910), La Française (1911) et Nimbus (1914).
Charles Semblat (5 victoires) : Marsyas (1944 à 1947) et Arbar (1948).
Une seule femme a entraîné un vainqueur du Prix du Cadran, Mme Myriam Bollack-Badel : Always Earnest (1995).

* Le nom des entraîneurs n'apparaît dans les compte rendus (Calendrier des courses et Chronique du Turf) qu'en 1890. Il existe donc de réelles difficultés pour déterminer avec certitude les entraîneurs de certains chevaux avant cette date. Ainsi quelques auteurs n'attribuent pas à Thomas Jennings la victoire de certains chevaux du comte de Lagrange mais à ses assistants installés à Royallieu puis à Dangu. C'est en contradiction avec le palmarès établi par le sérieux journal Le Sport (1882) qui les affecte toutes à Tom Jennings. En fait les meilleurs chevaux du comte susceptibles de courir les épreuves classiques, tant anglaises que françaises, quittaient la France à 2 ou 3 ans pour être placés sous la direction de Tom Jennings à Newmarket (à Phantom House). Ils y bénéficiaient de meilleurs terrains d'entraînement alors qu'il n'y avait pas encore de piste en gazon à Chantilly. Ils faisaient la navette par bateau, ne séjournant en France qu'à l'occasion de courses rapprochées.

Jockeys

Yves Saint-Martin (5 victoires) : Waldmeister (1965), Danseur (1967), Récupéré (1974) et Buckskin (1977, 1978).
Charles Pratt (4 victoires): Géologie (1860), Compiègne (1862), Alerte (1863) et Béatrix (1865).
Charles Elliott (4 victoires) : Thor (1934), Dadji (1938), Marsyas (1947) et Arbar (1948).
Eric Legrix (4 victoires) : Neustrien (1984), Balitou (1985), Air de Cour (1986) et Trebrook (1989).
voir plus ▼ voir moins ▲
27 septembre

Nicolas BELLANGER

Entraîneur
Nicolas Bellanger est un entraîneur public installé depuis 2014 sur le centre d’entraînement de Chazey-sur-Ain, près de Lyon. Les infrastructures neuves, complètes et fonctionnelles du site lui assurent un travail maîtrisé de ses chevaux chaque matin. Fraîchement installé, Nicolas Bellanger s’est forgé à travers le monde une expérience non négligeable. Dans l’élevage dès son plus jeune âge, il a formé des poulains aussi bien en Australie qu’aux États-Unis, avant de s’occuper de leur entraînement chez Gerald Ryan, célèbre dans l’hémisphère sud. Responsable de cour pour Yan Durepaire lors de son retour au pays, créer son entreprise s’est rapidement imposé à lui.

Venez découvrir le site internet :

www.nicolasbellanger.com
voir plus ▼ voir moins ▲
26 septembre

Nicolas BLONDEAU

Débourreur / pré-entraineur
DÉBOURRAGE, RÉÉDUCATION AUX BOITES DE DÉPART

Les infrastructures de l’école ont été réfléchies et conçues par Nicolas Blondeau pour le confort et le bien-être du cheval.

14 boxes confortables et spacieux se font face dans la grande cour carrée, à proximité de la vaste douche pratique et claire, permettant pansage et soins attentifs.

Les extérieurs tracés pour le travail à pied et monté abritent des paddocks ombragés dotés d'arbres aux essences variées.

Empreint de quiétude, les journées de ce temple du cheval sont rythmées par le bruit des sabots sur la dalle lorsque les chevaux sont au travail.

L'école Blondeau, qualifiée d'intimiste, est un lieu où se décline les mots Sécurité, Valeur, Respect et Plaisir. La méthode mise en scène par Nicolas Blondeau permet de construire une relation de confiance entre les hommes et les chevaux.

Les mots clefs : sécurité, valeur, respect et plaisir.

Ce maillon indispensable dans l'éducation du cheval favorise l'acquisition des notions communes du bien et du mal qui permettent au cheval et à l'homme d'évoluer ensemble. Seules deux difficultés sont à surmonter de part et d'autre. Pour le cheval, la peur de l'homme. Pour l'homme, l'appréhension des réactions du cheval.

Pour que vos chevaux soient éduqués ou rééduqués dans le contexte qu'ils retrouveront sur l’hippodrome, l'école Blondeau les familiarisent sur le site de Saumur avec un bloc de quatre boites, du type France Galop.

La rééducation aux boites de départ peut aussi se faire dans le centre d'entraînement ou site de votre choix.
voir plus ▼ voir moins ▲
26 septembre

CONSEIL DES CHEVAUX DE BASSE-NORMANDIE

Organisation / Association
Le CCN, ensemblier de la filière équine normande

CONCENTRER EN UN LIEU UNIQUE TOUTES LES COMPÉTENCES CHEVAL
Le Conseil des Chevaux est né en Normandie de la volonté des professionnels de la filière de s’organiser régionalement pour l’avenir. Il a un rôle d’interface entre les professionnels du cheval en Normandie (les associations représentatives) et les institutions publiques et privées (collectivités et services de l’Etat).

Auprès des professionnels : le CCN définit la stratégie et accompagne le développement économique de la filière équine sur le territoire de la Normandie. Il connait tous les acteurs clefs, les professionnels du secteur ainsi que les enjeux. Il soutient, et peut aussi porter, les projets d’intérêt collectif et transversaux. Il représente le monde du cheval dans les instances telles que la MSA, la SAFER etc.

Auprès du grand public : sa mission est d’apporter les informations dont il a besoin ; les actualités en lien avec la filière équine (courses, news, résultats), les dates d’événements équestres, les chiffres de la filière ou encore l’annuaire des professionnels du cheval en région.

LES MISSIONS ET ACTIONS

AU SEIN DE LA FILIÈRE ÉQUINE
Rassembler
Structurer
Coordonner


DÉVELOPPEMENT ECONOMIQUE RÉGIONAL
Accompagnement des porteurs de projets : EQUI-PROJETS
Formations, colloques et journées d’informations pour les professionnels
Représentation des professionnels dans les grandes instances de
la SAFER, de la MSA…
Connaissance technico-économique de la filière équine


ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE
Développement d’un circuit touristique professionnel autour du cheval
Mise en scène des savoir-faire et des produits de la filière équine normande
Engagement dans la démarche de qualité pour l’environnement
et le bien-être animal EQUURES

EN RELATION AVEC L’EXTÉRIEUR
Représenter
Faire connaitre
Informer


DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL
Centre de commercialisation NORMANDY HORSE BUSINESS CENTER
Prospection à l’étranger
Aide à l’export
Représentation de la filière à l’international


PROMOTION DE L’EXCELLENCE
DE LA FILIÈRE ÉQUINE NORMANDE
Actions de visibilité de la filière équine, participation à des salons
Diffusion de connaissances : références technico-économique, chiffres clés de la filière
Organisation de colloques
voir plus ▼ voir moins ▲
25 septembre

EQUICER

Conseil et Services
Créé pour le milieu du cheval, EQUICER est votre partenaire et vous accompagne dans la gestion quotidienne de votre entreprise :
- Nous cernons ensemble vos besoins.
- Nous vous proposons des services de qualité dans les meilleurs délais.
- Nous définissons avec vous le contenu de nos prestations.
- Nous intervenons au siège de votre entreprise si vous le souhaitez.
Une équipe de spécialistes répartis sur plus de 55 départements français.

EquiCER votre partenaire conseil
ELEVEURS
CAVALIERS
ENTRAINEURS
PROPRIETAIRES
CENTRES EQUESTRES

ETUDES
SOCIAL
FISCALITE
JURIDIQUE
COMPTABILITE
INFORMATIQUE
voir plus ▼ voir moins ▲
25 septembre

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Qatar Arc de Triomphe : Le moment de vérité

Chaque année depuis 1920, le premier dimanche d’octobre révèle le champion européen de la saison sur la distance classique de 2 400 mètres à l’occasion du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. La course la plus riche d’Europe met aux prises les meilleurs 3ans du continent avec leurs aînés, et cette confrontation permet de juger définitivement de la qualité respective des générations. C’est dans « l’Arc » que l’on attribue la note finale à chacun des millésimes.
Bien avant la Breeders’Cup, le Champions’ Day anglais et tous les avatars de ces championnats d’arrière-saison créés aux quatre coins du monde, le meeting du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe a désigné chaque année les champions du galop international et rares sont les grands cracks à ne pas avoir pris part, à leurs risques et périls !
Octobre, Chantilly*

Qatar Prix de l’Arc de Triomphe

Groupe 1, 3ans et au-dessus, 2.400 mètres, 5.000.000€

Créé en 1920

Record de la course (Longchamp) : 2’24’’49 en 2011 (Danedream). Found a gagné en 2’23’’61 en 2016 sur la piste de Chantilly, dont c'est le record sur 2.400 mètres.

Tenante du titre : Found (f4, IRE par Galileo), appartenant à Michael Tabor, Derrick Smith et Susan Magnier, élevée par Ron Con Ltd, Wynatt & Chelston, entraînée par Aidan O’Brien et montée par Ryan Moore.

La course se déroule en 2017 pour la 96ème fois.

(*) La course se déroule à Chantilly en 2016 et en 2017 pendant les travaux à Longchamp, qu’elle retrouve en 2018. Le Prix de l’Arc de Triomphe ne fut pas couru en 1939 et 1940 et eut lieu au Tremblay en 1943 et 1944 sur 2.300 m.

Historique

Dès qu'elle eût abandonné le terrain défectueux du Champ de Mars pour ouvrir en 1857 son bel hippodrome de Longchamp, la « Société d'Encouragement pour l'amélioration des races de chevaux en France » forma un ambitieux projet : réunir sur la piste sélective du bois de Boulogne des pur sang de diverses nationalités pour désigner le meilleur d'entre eux. Réaliser la sélection constitue en effet la première des missions imparties à la société mère des courses plates françaises.

Première étape en 1863 avec la création du Grand Prix de Paris permettant de confronter sur 3.000 mètres en juin le lauréat du Derby d'Epsom avec celui du Prix du Jockey Club, le derby français.

Poursuivant le même objectif, trente ans plus tard, la Société d'Encouragement organise une rencontre entre les 3 ans et leurs aînés sur 2.400 mètres, début octobre, quand les jeunes ont eu le temps de s'épanouir. C'est le Prix du Conseil Municipal, créé en 1893.

1920, c'est la renaissance des courses après la Grande Guerre. La Société d'Encouragement veut offrir une vitrine à l'élevage du pur sang de France. Soucieuse de perfection, elle imagine une nouvelle course présentant les mêmes caractéristiques de date et de distance que le Conseil Municipal, mais sans surcharges ni décharges, simplement à poids pour âge, chacun sur un pied d'égalité. Sur le calendrier hippique européen, aucune concurrence le premier dimanche d'octobre.

A cette course richement dotée, il faut un nom éloquent. Pour célébrer la victoire des forces alliées, les troupes victorieuses n'ont-elles pas défilé le 14 juillet 1919 sous l'Arc de Triomphe, ce monument édifié à la gloire des armées françaises ? Alors, même si une petite course de Longchamp était appelée ainsi depuis 1882, on va donner le nom de Prix de l'Arc de Triomphe à l'épreuve internationale ayant pour but de comparer la valeur des élevages de pur sang européens et de désigner un champion.

Un site internet dédié est en ligne sur http://www.prixarcdetriomphe.com/

Cliquer ici pour accéder à la page Wikipedia de la course.

Partenariats

L'Arc de Triomphe obtient un premier appui financier en 1935 quand l'Etat autorise la Société d'Encouragement à organiser un sweepstake sur la course comme sur le Grand Prix de Paris couru trois mois plus tôt. Le sweepstake est une loterie dont l'attribution des prix dépend à la fois d'un tirage et du résultat de la course. Il en sera de même de 1936 à 1938, à la seule différence que l'organisation du sweepstake sera confiée à la Loterie nationale (créée en 1933) imposée par l'Etat.

Après la guerre, il fallut attendre l'année 1949 pour que soit renouée l'alliance de l'Arc de Triomphe avec le sweepstake, tranche spéciale de la Loterie nationale. Celle-ci dépose dans la corbeille 50 millions de francs qui permettent de quintupler, d'une année à l'autre, la dotation de l'Arc - il offre désormais 25 millions de francs à son vainqueur - et de revaloriser toutes les courses d'un week-end spécialement étoffé. A cet effet, le Grand Critérium est incorporé à la réunion de l'Arc et ce pour quatre années, après quoi il retrouvera sa place habituelle au calendrier, une semaine après. Mais au fil des ans, l'aide de la Loterie nationale se réduira, au point de devenir symbolique dans les années 70. Et en 1982, l'Arc servira pour la dernière fois de support à un sweepstake de la Loterie nationale.

Cette même année 1982, l'Arc de Triomphe associe son nom à celui d'une chaîne hôtelière, Trusthouse Forte, dont le siège est à Londres, possédant quelque huit cents hôtels dans le monde, dont deux palaces parisiens, le Plaza Athénée et le George V. L'union durera six ans, jusqu'en 1987.

En 1988 elle est détrônée par une autre société hôtelière de nationalité italienne, « Ciga Hôtels », dont le principal actionnaire est le prince Karim Aga Khan. Mariage somptueux qui va faire du « Ciga Weekend » le point de mire du turf mondial. En 1989, le samedi s'enrichit du Grand Critérium puis en 1991 du Prix du Cadran d'où un week-end riche de cinq courses de Groupe 1. Ainsi le 12 octobre 1991, sont rassemblés à Longchamp 35.000 spectateurs (dont 30.000 payants) et, devant leur écran, quelque 45 millions de téléspectateurs des cinq continents, grâce à dix-neuf chaînes de télévision intéressées par cette course.
Après six années de luxueuse vie commune survient la séparation et l'Arc retrouve en 1994 son ancien conjoint « Forte », mais pour trois ans seulement. Rendu célibataire en 1997 et 1998, l'Arc retrouvera un partenaire en 1999, encore un groupe hôtelier, cette fois français à la recherche d'une audience internationale, les hôtels et casinos du Groupe Lucien Barrière. Cette union durera neuf années, jusqu’en 2007.

Un nouveau partenariat intervient en 2008. Signé avec le Qatar, pays jeune et en plein essor, pour une durée de cinq ans, il permet de doubler l’allocation du Prix de l’Arc de Triomphe, portée de 2 à 4 millions d’euros. Partenariat prorogé en juin 2010 pour dix années supplémentaires, assurant le parrainage de l’Arc jusqu’en 2022. Il permet aussi aux courses de galop françaises de franchir une étape majeure dans l’histoire du Prix de l’Arc de Triomphe qui devient en 2008 la course sur gazon la mieux dotée au monde. Ce partenariat a été notamment conclu pour promouvoir les courses organisées par le Qatar Racing & Equestrian Club (QREC, fondé en 1975) qui s’ouvre à l’univers du pur sang anglais au travers d’un projet ambitieux.

L’allocation globale du week-end du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe est ainsi portée à 6,7 millions d’euros. Programme composé de quinze courses de pur sang anglais (dont 7 courses de Groupe 1 et 4 courses de Groupe 2) ainsi que 2 courses de Groupe 1 pour chevaux de pur sang arabes organisées par France Galop et l’AFAC (Association Française du Cheval Arabe de Course). L’une, pour les pouliches de 4 ans, sera disputée le samedi sous le nom de « Qatar French Arabian Breeders’ Challenge », l’autre nommée « Qatar Arabian World Cup », devenue la course pour pur sang arabes la plus prestigieuse au monde avec 450.000 euros d’allocation, sera courue juste après le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe.

Doublés

Seulement sept chevaux sont parvenus à gagner deux fois l'Arc. Ce sont :

Ksar en 1921 et 1922 ;
Motrico en 1930 et 1932 ;
Corrida en 1936 et 1937 ;
Tantième en 1950 et 1951 ;
Ribot en 1955 et 1956 ;
Alleged en 1977 et 1978 ;
Treve en 2013 et 2014.
Avant de réussir le doublé, deux d'entre eux avaient déjà participé à l'Arc : Motrico, 4ème à 3 ans en 1928 et Corrida, 3ème à 3 ans en 1935. Les autres champions ont réalisé leur doublé à 3 et 4 ans.

Treize chevaux avaient participé sans succès à l'Arc avant leur victoire.

Massine 2ème à 3 ans en 1923 ;
Djebel 3ème à 4 ans en 1941 ;
Nuccio 2ème à 3 ans en 1951 ;
Oroso 6ème à 3 ans en 1956 ;
Exbury 6ème à 3 ans en 1962 ;
Allez France 2ème à 3 ans en 1973 ;
Star Appeal non placé à 3 ans en 1973, gagnant à 5 ans ;
Ivanjica non placée à 3 ans en 1975 ;
All Along non placée à 3 ans en 1982, gagnante à 4 ans, puis 3ème à 5 ans ;
Sagace non placé à 3 ans en 1983, vainqueur à 4 ans puis 2ème à 5 ans ;
Rainbow Quest non placé à 3 ans en 1984 ;
Tony Bin 2ème à 4 ans en 1987 ;
Found, 9ème à 3ans en 2015.
On voit donc que deux d'entre eux, All Along et Sagace, comptèrent trois tentatives pour une victoire.

Par ailleurs dix-sept vainqueurs de l'Arc échouèrent dans leur tentative de renouveler leur victoire. Ce sont :

Priori, 5ème à 4 ans en 1926 ;
Kantar, 2ème à 4 ans en 1929 ;
Ortello, 4ème à 4 ans en 1930 ;
Brantôme, 4ème à 4 ans en 1935 ;
Le Pacha, 6ème à 4 ans en 1942 ;
Ardan, 2ème à 4 ans en 1945 et 4ème à 5 ans en 1946 ;
Coronation, non placée à 4 ans en 1950 ;
La Sorellina, non placée à 4 ans en 1954 ;
Puissant Chef, 6ème à 4 ans en 1961 ;
San San, non placée à 4 ans en 1973 ;
Three Troikas, 4ème à 4 ans en 1980 ;
Detroit, non placée à 4 ans en 1981 ;
Carnegie, 6ème à 4 ans en 1995 ;
Helissio, 6ème à 4 ans en 1997 ;
Montjeu, 4ème à 4 ans en 2000 ;
Bago, 3ème à 4 ans en 2005 ;
Hurricane Run, 3ème à 4 ans en 2006 ;
Trève, 4ème en 2015.
Les dames de l’Arc

Elles ont remporté 22 victoires, soit 23% des 95 éditions de la course. Ces 20 héroïnes – deux ont réalisé le doublé – sont : Pearl Cap (1931), Samos (1935), Corrida* (1936, 1937), Nikellora (1945), Coronation (1949), La Sorellina (1953), San San (1972), Allez France* (1974), Ivanjica* (1976), Three Troikas (1979), Detroit (1980), Gold River* (1981), Akiyda (1982), All Along* (1983) et Urban Sea* (1993), Zarkava (2008), Danedream (2011), Solemia* (2012), Trève (2013, 2014*) et Found* (2016). L'astérisque signifie que la course a été gagnée à 4 ans.

Onze d'entre elles avaient disputé le Prix de Diane, six en le gagnant (Pearl Cap, Nikellora, La Sorellina, Allez France, Zarkava, Trève), trois en se plaçant deuxième (Samos, Three Troikas, Akiyda) et deux, All Along et Urban Sea, en se classant respectivement cinquième et sixième.

Quinze d'entre elles avaient participé au Prix Vermeille, neuf en le gagnant (Pearl Cap, Nikellora, San San, Allez France, Ivanjica, Three Troikas, All Along, Zarkava, Trève), les sept autres en obtenant les classements suivants : 2ème Akiyda, 3ème Detroit, Urban Sea et Solemia, 4ème Gold River, 6ème La Sorellina et non placée Samos.

Trois rétrogradations

4 octobre 1925. Se recommandant de sa place de troisième derrière Massine l'année précédente et de six victoires (dont le Cadran et le Prix du Président de la République), le 4 ans Cadum - monté par Matthew MacGee, entraîné par Clément Duval - est favori de l'Arc (11/10). Il passe le premier le poteau d'arrivée, une longueur devant Priori. Mais ses nombreux preneurs s'inquiètent quand retentit la sirène. Le cheval du baron Edouard de Rothschild a penché peu avant l'arrivée, coupant la ligne de Priori. De celui-ci, les commissaires font un vainqueur sur le tapis vert. Cet heureux Priori (40/1) monté par Marcel Allemand, appartient au comte Gérard de Chavagnac et a pour entraîneur Percy Carter. Il venait de remporter le Prix Royal Oak.

4 octobre 1959. Arrivée dans un mouchoir. Pour connaître le vainqueur, il faut attendre trente-deux minutes : douze pour l'examen de la photographie puis vingt pour l'étude du film contrôle (mis en place un mois plus tôt). Finalement dead-heat, une courte tête et deux courtes encolures, soit l'équivalent d'une demi-longueur, séparent les premiers du cinquième. Mais, sur intervention des commissaires, Midnight Sun (50/1) - monté par Jacques Fabre, appartenant à François Dupré et entraîné par François Mathet - est rétrogradé à la deuxième place pour avoir gêné son ex æquo Saint Crespin (17/1) au prince Aly Khan, monté par George Moore et entraîné par Alec Head. Troisième Le Loup Garou (45/1) devant Mi Carina (40/1) et l'anglais Primera (9/1).

6 octobre 1985. Vainqueur l'année précédente, Sagace, le 5ans de Daniel Wildenstein qu'entraîne Patrick Biancone, est grand favori (6/10). A l'entrée de la ligne droite, Sagace, calé à la corde, file au poteau. Seul danger, Rainbow Quest qui gagne du terrain et se rapproche de la corde. Cravaché à droite par son nouveau jockey Eric Legrix, Sagace verse à gauche heurtant à deux reprises Rainbow Quest. Au passage du poteau Sagace a une encolure d'avance sur Rainbow Quest (qui plafonne). L'incident est presque passé inaperçu. Tandis que le public acclame le français victorieux, retentit la sirène annonçant une réclamation du jockey du cheval anglais. Au bout de sept minutes, c'est un public anéanti qui apprend la rétrogradation de son favori. La diffusion immédiate du film contrôle sur les écrans de télévision, à défaut de calmer les esprits, apporte la preuve de la matérialité de la faute. Appel de la décision est déposé, arguant que Rainbow Quest avait quitté l'extérieur pour se rapprocher de Sagace provoquant ainsi le réflexe de défense de celui-ci. Cet appel, jugé recevable, est dit mal fondé. Heureux bénéficiaires de la difficile décision des commissaires, le prince Khalid Abdullah, l'entraîneur Jeremy Tree et le jockey Pat Eddery.

Un distancement.
En 2006, surprise de taille quelques jours après l’Arc de Triomphe. On apprend que le cheval japonais Deep Impact, est « distancé », c’est-à-dire privé de la troisième place pour présence dans ses urines d’un produit interdit, l’ipratropium, un broncho-dilatateur qui lui avait été administré par inhalation. Son entraîneur reconnaît que le champion japonais avait été traité pour un début de bronchite. Une erreur d’appréciation de la rémanence serait à l’origine de la faute reconnue par l’entraîneur japonais, sanctionné d’une amende de 15 000 euros. En 1903, les dirigeants des courses françaises avaient été les premier dans le domaine du sport à prohiber l’administration – en vue d’une épreuve – de tout stimulant, appelé alors « doping ». En 2006, les responsables des courses françaises ont appliqué les règles fixées par les instances hippiques européennes, règles beaucoup plus contraignantes que celles régissant d’autres sports. Politique, courageuse, excluant toute forme de médication à l’approche d’une course.

Visiteurs

Cinq pays au palmarès (la nationalité des pur-sang dépend du lieu d’entraînement, ni du lieu de naissance, ni de la nationalité de l’entourage) : France (66 succès), Grande-Bretagne (14), Irlande (7), Italie (6) et Allemagne (2).

Étalons

Six gagnants du Prix de l’Arc de Triomphe ont produit un gagnant à leur tour :

Biribi (1926), père de Le Pacha (1941)
Djebel (1942), père de Coronation (1949).
Ribot (1955 et 1956), père de Molvedo (1961) et Prince Royal (1964).
Sea Bird (1965), père d’Allez France (1974)
Rainbow Quest (1985), père de Saumarez (1990)
Montjeu (1999), père de Hurricane Run (2005).
Sept étalons ont donné plus d’un gagnant :

Brûleur (3 gagnants),
Tourbillon, Ribot, Riverman, Sadler’s Wells, Montjeu et Cape Cross (2 gagnants).
Les trois premiers du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe 2016 étaient également issus d’un seul étalon, Galileo, fils de la lauréate de l’édition 1992, Urban Sea, et donc frère du gagnant de l’édition 2009, Sea the Stars. Avant Urban Sea, on notera que Detroit, gagnante en 1980, a produit Carnegie, qui s'est également imposé en 1994.

Propriétaires

Marcel Boussac (6 victoires) : Corrida (1936, 1937), Djebel (1942), Ardan (1944), Caracalla (1946) et Coronation (1949).
Casaque Aga Khan (6 victoires) : Migoli (1948), Nuccio (1952), Akiyda (1982), Sinndar (2001), Dalakhani (2003) et Zarkava (2008).
Daniel Wildenstein (4 victoires) : Allez France (1974), All Along (1983), Sagace (1984) et Peintre Célèbre (1997).
Khalid Abdullah (4 victoires) : Rainbow Quest (1985), Dancing Brave (1986), Rail Link (2006) et Workforce (2010).
Michael Tabor (4 victoires) : Montjeu (1999), Hurricane Run (2005), Dylan Thomas* (2007), Found (2016).
Casaque Wertheimer (3 victoires) : Ivanjica (1976), Gold River (1991), Solemia (2012).
Robert Sangster (3 victoires) : Alleged (1977, 1978) et Detroit (1980).
* En association avec Mme John Magnier et/ou Derrick Smith.

Entraîneurs

André Fabre (7 victoires) : Trempolino (1987), Subotica (1992), Carnegie (1994), Peintre Célèbre (1997) et Sagamix (1998) et Hurricane Run (2005) et Rail Link (2006).
Charles Semblat (4 victoires): Djebel (1942), Ardan (1944), Caracalla (1946) et Coronation (1949).
François Mathet (4 victoires) : Tantième (1950, 1951), Sassafras (1970) et Akiyda (1982).
Alec Head (4 victoires) : Nuccio (1952), Saint Crespin (1959), Ivanjica (1976) et Gold River (1991).
Frank Carter (3 victoires) : Mon Talisman (1927), Pearl Cap (1931) et Samos (1935).
Etienne Pollet (3 victoires): La Sorellina (1953), Sea Bird (1965) et Vaguely Noble (1968).
Vincent O'Brien (3 victoires): Ballymoss (1958) et Alleged (1977, 1978).
Saeed Bin Suroor (3 victoires) : Lammtarra (1995), Sakhee (2001) et Marienbard (2002). Christiane Head-Maarek (3 victoires, seule femme au palamrès) : Three Troikas (1979) et Trêve (2013, 2014).
En 2016 à Chantilly, l’entraîneur irlandais Aidan O’Brien a placé ses trois pensionnaires, Found, Highland Reel et Order of Saint George, aux trois premières places de la course. Les trois premiers étaient également issus d’un seul étalon, Galileo, fils de la lauréate de l’édition 1992, Urban Sea.

Jockeys

Jacques Doyasbère (4 victoires) : Djebel (1942), Ardan (1944) et Tantième (1950, 1951) ; Freddy Head (4 victoires): Bon Mot (1966), San San (1972), Ivanjica (1976) et Three Troikas (1979) ;
Yves Saint-Martin (4 victoires): Sassafras (1970), Allez France (1974), Akiyda (1982) et Sagace (1984) ;
Pat Eddery (4 victoires): Detroit (1980), Rainbow Quest (1985), Dancing Brave (1986) et Trempolino (1987).
Olivier Peslier (4 victoires): Helissio (1996), Peintre Célèbre (1997), Sagamix (1998) et Solemia (2012).
Thierry Jarnet (4 victoires): Subotica (1992), Carnegie (1994) et Trêve (2013, 2014).
Lanfranco Dettori (4 victoires): Lammtarra (1995), Sakhee (2001), Marienbard (2002) et Golden Horn (2015).
voir plus ▼ voir moins ▲
24 septembre

Benoît DECAMPS

Santé équine (Laboratoires, Hygiène et confort, Maréchalerie)
OSTEOPATHE ÉQUIN

Je vous invite à visiter mon site Internet :

http://osteopathe-animalier-equin-toulouse.fr/

et ma page Facebook : Benoît Décamps-Ostéopathe Animalier

Vous y trouverez toutes les informations me concernant au sujet de mon travail : planning des tournées, mes tarifs, ma façon de travailler, des explications sur l’ostéopathie et d'autres infos utiles !

PROFESSIONNELS : besoin d'un devis me contacter par mail à benoit.decamps@yahoo.fr

ou par téléphone au 06.35.93.57.43

A très bientôt !
voir plus ▼ voir moins ▲
22 septembre

ÉCURIES DU BIEN-ÊTRE

Santé équine (Laboratoires, Hygiène et confort, Maréchalerie)
Aux Écuries du Bien-Être, nous proposons plusieurs prestations autour de la santé du cheval.

En dehors du confort et des soins axés bien-être et récupération , nous sommes spécialisés dans les troubles locomoteurs, notamment les pathologies tendineuses, ligamentaires, articulaires et dorsalgies.

La combinaison de nos soins offre une garantie de guérison accrue.


Sur le site de l'hippodrome de Castéra-Verduzan, nous accueillons vos chevaux tout au long de l'année en pension tous soins compris, sortie au paddock incluse, à partir de 30 € par jour.

Contact au 07.68.37.68.77.
voir plus ▼ voir moins ▲
22 septembre

BOMACO

Infrastructures (Manèges, Boxes, Clôtures, Marcheurs,Matériel pour sols , Equipements d'écurie
Constructions équestres

Nos réalisations sont économiques, solides et fiables grâce à la qualité de nos constructions en bois. Elles sont évolutives et modulables facilement. L’entretien est réduit.

Expérience et savoir faire

Nous avons l’expérience et le savoir faire dans la construction en bois mais aussi la connaissance des chevaux depuis plusieurs générations. La société familiale a été créée en 1982 par André Loisel. Ses 2 fils, Edouard et Thomas sont entrés dans l’entreprise en 1994 et 1996. Ils ont largement contribué au développement de l’entreprise dont le chiffre d’affaires croît régulièrement de 15% par an depuis cette date.

La qualité

Bomaco, c’est la qualité des constructions, le choix et l’épaisseur des matériaux qui rendent nos fabrications universelles, appréciées et adaptées aux besoins des particuliers, entreprises et collectivités. Pour plus d’informations sur nos constructions, demandez notre documentation détaillée.

Livraison

Nous livrons dans toute l’Europe. Nos délais de fabrication sont de 7 à 30 jours. Le montage s’effectue par Bomaco ou par le client.
voir plus ▼ voir moins ▲
21 septembre

Charles GOURDAIN

Entraîneur
INFRASTRUCTURE
.
Une équipe de 20 personnes travaille au côté de Charles Gourdain dont 4 jockeys (3 pour le plat, un pour l'obstacle) dans des conditions optimum.

L'ÉCURIE
.
L’écurie de Charles GOURDAIN est un établissement privé située dans le Domaine de Sers (Pau). Elle se situe dans un endroit ombragé et calme et offre à ses pensionnaires de grands boxes confortables.
Par ailleurs, plusieurs paddocks permettent de reposer les chevaux après une course ou un travail si besoin. Les chevaux sont en sécurité dans cet endroit fermé à l'entrée duquel habite l'entraîneur avec sa femme et ses 5 enfants. Les bureaux sont également sur place ce qui engendre une présence quasi permanente à l'écurie.

LE CENTRE D'ENTRAÎNEMENT
.
Le domaine de Sers est le 2e plus grand centre d'entraînement français. Chaque année, de nombreux chevaux entraînés à Pau s’illustrent en plat et en obstacle sur les plus grands hippodromes du monde et particulièrment à Paris au plus au niveau.
.
Le domaine de Sers d'une superficie de 60 hectares environ offre de belles conditions d’entraînement pour les chevaux de plat et d’obstacle avec pistes en gazon, sable et un accès direct sur l’hippodrome pour la piste en sable fibré. Cette piste très utile peut être utilisée à tout moment pour travailler les chevaux lorsque les conditions climatiques sont difficiles.
voir plus ▼ voir moins ▲
21 septembre

ECSSO - SYNDICAT DES ELEVEURS DE CHEVAUX DE SANG DU SUD-OUEST

Organisation / Association
Adhérer au Syndicat des Eleveurs

Etre adhérent du Syndicat, c’est aussi soutenir tous les efforts faits pour améliorer les perspectives des éleveurs. C’est aussi bénéficier d’un ensemble de services personnalisés.

Une information complète :

Répertoire des Etalons,
Abrégé des Courses,
Annuaire,
Etude des Etalons Stationnées en France
Un courrier bimestriel,
Jour de Galop quotidiennement
Des notes techniques,
Des conférences-débats.

Les tâches d’un syndicat professionnel :

sauvegarde de l’environnement sanitaire
recherche de nouveaux débouchés
promotion de l’élevage français
définition de contrats types

Une aide personnalisée :

pour la fiscalité,
les litiges,
l’établissement de contrats.

Organisation d’évènements :

Tirages au sort de saillies gratuites,
Gala de l’Elevage,
Buffet des Eleveurs,
Voyages professionnels.

Les conditions d’adhésion au Syndicat des Eleveurs de Chevaux de Sang de France

Être propriétaire d’une demi-jument au moins ou d’une part d’étalon
Acquitter une cotisation fixe annuelle de 50 Euros
Accepter un prélèvement de 4 % du montant des primes à l’éleveur obtenues (Exemple : 40 Euros pour 1.000 Euros)

Demander au Syndicat un bulletin d’adhésion
voir plus ▼ voir moins ▲
20 septembre

Yannick FERTILLET

Entraîneur
Le centre d’entraînement qui respecte scrupuleusement les
normes européennes bénéficie d’une infrastructure de pointe,
entièrement dédiée à la mise en forme des champions.

L’écurie compte :

46 boxes pour l’entraînement
38 boxes pour le pré-entraînement et la formation
18 stabulations spacieuses pour les soins

3 manèges :

10 places
6 places couvertes
5 places thalassothérapie

1 local technique :

sellerie, maréchalerie
salle vétérinaire
bascule
stock alimentaire
2 bureaux + salle d’accueil

Une équipe de spécialistes qui suit les chevaux :

1 fois par mois, par un vétérinaire spécialisé
2 passages hebdomadaires du maréchal ferrant
Intervention mensuelle d’un ostéopathe, qui s’avère indispensable
Visite du dentiste équin, 2 fois par an, sauf cas d’urgence.
voir plus ▼ voir moins ▲
20 septembre

SELLERIE CASSOU (Magasin)

Equipement (Jockeys, Drivers, Selleries, Divers)
Qualité et expérience

Récompensé en 1982 comme meilleur ouvrier de France, François Cassou Debat a su transmettre sa passion du métier à ses deux enfants Pierre et Isabelle, qui perpetuent désormais depuis 25 ans la créativité et le savoir faire qui font la renommée de la sellerie

UN ARTISANAT FONDÉ SUR LA QUALITÉ DES CUIRS

Le caractère artisanal de la production privilégie le choix des matières premières de qualité et notamment le cuir.
L’entreprise a su s’imposer comme un fournisseur de confiance et de valeur auprès de ses clients, aussi bien au niveau national, qu’international.

Selle course plat ou obstacle ,
voir plus ▼ voir moins ▲
19 septembre

ÉCURIE DE FREHEL

Débourreur / pré-entraineur
Les Écuries de Frehel , écurie familiale à deux pas des plages du Cap Fréhel, vous proposent le débourrage, le pré entrainement, la remise en forme ou la thalassothérapie pour votre cheval.

15 boxes
1 rond d'havrincourt
1 piste ovale avec obstacles amovibles en construction
Douche couverte
Des kilomètres de plages.
voir plus ▼ voir moins ▲
19 septembre

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Les actions de France Galop en matière de Bien-Etre

Les principes et l’encadrement réglementaire.
Le code des courses au galop prend en charge le bien-être des chevaux dans de très nombreux articles : Code des Courses & Conditions Générales

Ce code réglemente :

- la capacité des personnes à détenir, entraîner ou monter des chevaux. Une expérience et une formation sont indispensables. France Galop organise 5 stages par an de formation pour les entraîneurs professionnels et amateurs au cours desquels les candidats pourront acquérir les compétences nécessaires.

- La vérification des lieux d’entraînement des chevaux de courses. Il n’est pas possible d’installer un centre d’entraînement de chevaux sans que les installations aient été vérifiées, tant sur le plan fonctionnel que celui de l’hébergement et le bien-être des chevaux.

- La vérification et la protection de l’état sanitaire des chevaux : l’état des chevaux est contrôlé à toutes les étapes de leur vie sportive, y compris dans les phases de repos. Sur l’hippodrome: Avant la course : harnachement, ferrure, cravache sont vérifiés. Pendant la course : interdiction de remonter, cravache. Après la course prise en charge médicale des chevaux blessés ou fatigués. A l’entraînement, hors entraînement et même à l’élevage.

Les contrôles de la médication en courses, à l’entraînement, hors entraînement et à l’élevage : Plus de 12 000 contrôles sont réalisés au Galop pour détecter la présence d'éventuelles substances prohibées sur les chevaux de courses. France Galop lutte contre le dopage et applique une tolérance zéro en matière de médication pour tout cheval engagé au départ d'une course. Les traitements faits pendant les périodes d’entraînement et de repos doivent être faits dans l’intérêt de la santé et du bien-être du cheval. Ces étapes de préparation sont l’objet de contrôles. 240 établissements d’entraînements ont été contrôlés en 2016 avec près d’un millier de chevaux prélevés.



La biosécurité et le suivi des maladies infectieuses et/ou contagieuses
La sécurité sanitaire des chevaux est l’un des points clés de leur bien-être. Les rassemblements de chevaux sont propices à la dissémination des maladies, notamment les maladies contagieuses. La vaccination contre la grippe équine est obligatoire et contrôlée. France Galop participe activement au Réseau d’EpidémioSurveillance des Pathologies Equines (RESPE) ainsi qu’à L’International Collecting Centre (ICC). Ces réseaux réalisent une surveillance sanitaire constante non seulement du territoire français, mais aussi de l’Europe et permettent de mettre rapidement en place des mesures sanitaires en cas de risque.

La reconversion et la retraite des chevaux de courses
France Galop a noué un partenariat il y a 10 ans avec la Ligue Française de Protection du Cheval pour permettre la prise en charge des chevaux qui quittent l’entraînement sans pouvoir entrer à l’élevage ou se reconvertir dans de nouvelles activités : sports équestres, randonnées, promenade… Un fonds de reconversion des chevaux de courses au galop a été créé en 2007 qui permet aux membres de France Galop de consacrer 1/1000 des gains de courses à la reconversion de nos chevaux.
Un partenariat est actuellement en cours de développement avec l’association Au-Delà Des Pistes (ADDP) pour favoriser la reconversion des anciens chevaux de courses au galop.

L’international : France Galop intervient au niveau international dans plusieurs comités consacrés au bien-être du cheval : Le Welfare Committee de la Fédération Internationale des Autorités Hippiques, le Welfare sub Committee de l’International Stud Book Committee, l’International Forum for the Aftercare of Racehorses.
voir plus ▼ voir moins ▲
18 septembre

STH - HIPAVIA

Transport (Fabricant, Distributeurs, Transporteurs)
STH-HIPAVIA est située au coeur du domaine hippique de Chantilly/Lamorlaye. Qu’il s’agisse de chevaux de course, d’élevage, de sport, de polo... nous prenons en charge toutes les étapes du transport par route ou par air, avec un souci permanent de sécurité et de confort.


La société résulte d’une fusion en 1994 entre STH (Société de Transport Hippique) créée en 1922 et HIPAVIA fondée en 1951, spécialisée dans le transport aérien des chevaux dans le monde entier.

STH-HIPAVIA, c’est plus de 1 million de chevaux transportés sur les routes de France et d’Europe et plus de 100 000 chevaux convoyés par avion dans le monde entier.

Une expérience unique et irremplaçable


"A chaque cheval sa solution de transport"
voir plus ▼ voir moins ▲
18 septembre

FRANCE GALOP

Organisation / Association
Présentation du Bien-Etre Equin par Madame Elizabeth Doumen, Ambassadrice du Bien-Etre Equin auprès de France Galop.

Création en 2016 d'un groupe de travail dédié au bien-être équin.

Le bien-être équin est au coeur des préoccupations de France Galop et des professionnels des courses de Galop. Dans le but de coordonner et d'optimiser les multiples actions et mesures existantes dans ce domaine tout en continuant à développer de nouvelles initiatives, France Galop a mis en place en 2016 un groupe de travail dédié au bien-être équin.

Elizabeth Doumen, propriétaire et éleveur de chevaux de courses, femme d'entraîneur de renommée internationale, mère d'un jockey d'Obstacle et impliquée dans l'association Au-Delà Des Pistes, a accepté d'en devenir l'Ambassadrice auprès de France Galop.

Elle est assistée dans cette mission de représentants issus des différents services de France Galop concernés par le bien-être des chevaux de course. L'objectif est de mener de nouvelles actions et d'intensifier nos efforts. Elizabeth Doumen explique : "Le Bien-être des chevaux est un sujet fédérateur sur le plan national et international. Tous les acteurs et corps de métiers des courses, réunis par une même passion du cheval, doivent s'impliquer. Notre mission et la responsabilité de chacun est d'accompagner nos protégés pendant leur carrière en courses puis dans le cadre de leur reconversion dans l'élevage, d'autres activités et dans d'autres sports."

Depuis des années, France Galop multiplie les initiatives sur ses hippodromes et ses centres d'entraînement afin de réduire au maximum les risques d'accident et de faciliter la récupération et la prise en charge des chevaux après l'effort. Les sites de France Galop servent souvent de test pour ces bonnes pratiques qui sont ensuite étendues aux autres hippodromes de France. De plus, le Code des courses élaboré par France Galop, qui régit l'ensemble des courses de Galop en France, est attentif au respect du cheval et a été pionnier en matière de lutte contre le dopage en courses, à l'entraînement et au repos.

Lors du Salon de l'Agriculture de mars 2016, sur le stand de la FNSEA, les principaux acteurs de la filière Cheval, France Galop, LeTROT, La Fédération Nationale du Cheval, La Fédération Française d'Equitation, le Groupement Hippique National ainsi que l'Association Vétérinaire Equine Française ont signé la Charte du Bien Être Equin axée sur des mesures fortes. A cette occasion, Edouard de Rothschild, Président de France Galop, a déclaré : "Il est très important que France Galop signe cette charte puisque le respect du cheval est au coeur de ses préoccupations."

France Galop veut notamment promouvoir la reconversion des chevaux de courses. Des actions sont développées depuis 2007 en partenariat avec la Ligue Française de Protection du Cheval, également avec l'Ecurie de la Seconde Chance et plus récemment avec Au-delà Des Pistes (ADDP).

En partenariat avec cette Association et sur proposition d'Edouard de Rothschild, France Galop a programmé la première Journée de la Reconversion des Chevaux de Courses le samedi 27 août 2016 sur l'hippodrome de Deauville-La Touques dans le cadre du prestigieux Meeting de Deauville – Lucien Barrière. Entre les courses, des anciens chevaux de courses désormais actifs dans d'autres sports, étaient présentés au public.
voir plus ▼ voir moins ▲
15 septembre

Fédération des Éleveurs du Galop

Organisation / Association
QUI SOMMES NOUS ?

Le Syndicat des Eleveurs depuis déjà un siècle (!) œuvre quotidiennement à l’avantage des éleveurs dans tous les domaines : les primes, les avancées fiscales, l’organisation sanitaire, l’information, les aides régionales, etc...
2200 adhérents bénéficient en outre de conseils personnalisés.
Rejoignez-les dans une structure sérieuse et compétente qui compte quatre ramifications régionales.

Les élus (30) et les permanents (4) seront à votre écoute.

UNE INFORMATION COMPLÈTE :

LES TÂCHES D’UN SYNDICAT PROFESSIONNEL :

Répertoire des étalons,
Abrégé des Courses,
Annuaire,
Etude des Etalons Stationnées en France,
Un courrier bimestriel,
Jour de Galop quotidiennement
Des notes techniques,
Des conférences-débats.
sauvegarde de l’environnement sanitaire,
recherche de nouveaux débouchés,
promotion de l’élevage français,
définition de contrats types.

UNE AIDE PERSONNALISÉE :

ORGANISATION D’ÉVÈNEMENTS

pour la fiscalité,
les litiges,
l’établissement de contrats.
Tirages au sort de saillies gratuites,
Gala de l’Elevage,
Buffet des Eleveurs,
Voyages professionnels.

LES CONDITIONS D’ADHÉSION :

être propriétaire d’au moins une demi-jument ou d'une part d'étalon
cotisation fixe annuelle : 50 €
cotisation variable : 4 % du montant des primes à l’éleveur perçues
21 juin

Président : Loïc Malivet

Vice-président pour le plat : Aliette Forien
Vice-président pour l'Obstacle : Jean Biraben
Secrétaire Général : Mathieu Daguzan-Garros
Trésorier : Jean-Pierre Colombu
Membres :
Christiane Head-Maarek
Alain Régnier
Pierric Rouxel
Roger-Yves Simon
Supprimer
voir plus ▼ voir moins ▲